Mot-clé - politique

Fil des billets

10 juillet 2017

Jean-Baptiste HENNEQUIN, Machiavel pour mon fils, Actes Sud 2015, lu par Béatrice Allouche-Pourcel

hennequin.jpg
 

Dans ce premier essai de Jean-Baptiste HENNEQUIN, c'est en tant que père que l'auteur choisit Machiavel comme anti-modèle pour son fils. S'adressant à son enfant devenu imperceptiblement un jeune adulte, il lui montre comment un penseur florentin du seizième siècle peut l'aider à naviguer sans sombrer dans l'époque chaotique qui est la nôtre.

 

           

Lire la suite...

10 mars 2016

Michel Eliard, Bourdieu ou l'héritage républicain récusé, Presses Universitaires du Mirail, 2014, lu par Irène Pereira

Chers lecteurs, chères lectrices, 

 

Les recensions paraissent et disparaissent très vite ; il est ainsi fort possible que certaines vous aient échappé en dépit de l'intérêt qu'elles présentaient pour vous. Nous avons donc décidé de leur donner, à elles comme à vous, une seconde chance. Nous avons réparti en cinq champs philosophiques, les recensions : philosophie antique, philosophie morale, philosophie esthétique, philosophie des sciences et philosophique politiques. Pendant cinq semaines correspondant à ces champs, nous publierons l'index thématique des recensions publiées cette année et proposerons chaque jour une recension à la relecture. Au terme de ce temps de reprise, nous reprendrons à notre rythme habituel la publication de nouvelles recensions. 

Recensions d'ouvrages portant sur l'histoire de la philosophie 

Recensions d'esthétique 

Recensions de philosophie politique

Recensions de philosophie antique

Recensions de philosophie morale

Recensions d'épistémologie 

psychanalyse, sociologie


Chers lecteurs, chères lectrices, 

 

Les recensions paraissent et disparaissent très vite ; il est ainsi fort possible que certaines vous aient échappé en dépit de l'intérêt qu'elles présentaient pour vous. Nous avons donc décidé de leur donner, à elles comme à vous, une seconde chance. Nous avons réparti en cinq champs philosophiques, les recensions : philosophie antique, philosophie morale, philosophie esthétique, philosophie des sciences et philosophique politiques. Pendant cinq semaines correspondant à ces champs, nous publierons l'index thématique des recensions publiées cette année et proposerons chaque jour une recension à la relecture. Au terme de ce temps de reprise, nous reprendrons à notre rythme habituel la publication de nouvelles recensions. 

Recensions d'ouvrages portant sur l'histoire de la philosophie 

Recensions d'esthétique 

Recensions de philosophie politique

Recensions de philosophie antique

Recensions de philosophie morale

Recensions d'épistémologie

Michel Eliard, Bourdieu ou l'héritage républicain récusé,  Presses Universitaires du Mirail, 2014, 200 p.


Le sociologue Michel Eliard, aujourd'hui professeur émérite, a été un collaborateur de Pierre Bourdieu durant plusieurs années avant de prendre ses distances avec ce dernier. Dans Bourdieu ou l'héritage républicain récusé, il défend la thèse selon laquelle les travaux de Bourdieu sur la reproduction des inégalités sociales à l'école ont conduit paradoxalement à fragiliser le modèle républicain et ont favorisé l'introduction de politiques néolibérales. Afin d'étayer son propos, l'auteur revient chronologiquement sur plusieurs travaux de Bourdieu portant sur l'institution scolaire et universitaire.

Lire la suite...

23 février 2016

Jean-Fabien Spitz, Le mythe de l’impartialité. Les mutations du concept de liberté individuelle dans la culture politique américaine (1870-1940), Puf, 2014 Lu par Jonathan Racine


Chers lecteurs, chères lectrices, 

 

Les recensions paraissent et disparaissent très vite ; il est ainsi fort possible que certaines vous aient échappé en dépit de l'intérêt qu'elles présentaient pour vous. Nous avons donc décidé de leur donner, à elles comme à vous, une seconde chance. Nous avons réparti en cinq champs philosophiques, les recensions : philosophie antique, philosophie morale, philosophie esthétique, philosophie des sciences et philosophique politiques. Pendant cinq semaines correspondant à ces champs, nous publierons l'index thématique des recensions publiées cette année et proposerons chaque jour une recension à la relecture. Au terme de ce temps de reprise, nous reprendrons à notre rythme habituel la publication de nouvelles recensions. 

Recensions de philosophie politique

`Recensions de philosophie antique

Recensions de philosophie morale

Recensions d'épistémologie


Jean-Fabien Spitz, Le mythe de l’impartialité. Les mutations du concept de liberté individuelle dans la culture politique américaine (1870-1940), Puf, 2014 Lu par Jonathan Racine

Avec ce nouvel ouvrage, Spitz poursuit une œuvre de philosophie politique qui possède une cohérence, et dont on peut rappeler rapidement quelques étapes, afin de mieux saisir le projet de cet ouvrage qui s’inscrit manifestement dans la continuité des précédents. Son ouvrage sur La liberté politique est centré en grande partie sur Rousseau ; il est déjà l’occasion d’une discussion sur les deux concepts, libéral et républicain, de la liberté. Dans L’amour de l’égalité, c’est cette même opposition qui est examinée, à travers le prisme du concept d’égalité. Le moment républicain approfondit l’étude de la position républicaine telle qu’elle est développée en France au tournant du 19ème et du 20ème siècle. Enfin, Abolir le hasard se penche plus particulièrement sur les positions de Dworkin, pour discuter des thèses qui prennent au sérieux le problème de l’articulation de l’exigence de justice sociale avec la liberté.

Lire la suite...

17 février 2016

J.C. Monod Qu’est –ce qu’un chef en démocratie ? éditions de Seuil 2012 Lu par Baptiste Calmejane


Chers lecteurs, chères lectrices, 

 

Les recensions paraissent et disparaissent très vite ; il est ainsi fort possible que certaines vous aient échappé en dépit de l'intérêt qu'elles présentaient pour vous. Nous avons donc décidé de leur donner, à elles comme à vous, une seconde chance. Nous avons réparti en cinq champs philosophiques, les recensions : philosophie antique, philosophie morale, philosophie esthétique, philosophie des sciences et philosophique politiques. Pendant cinq semaines correspondant à ces champs, nous publierons l'index thématique des recensions publiées cette année et proposerons chaque jour une recension à la relecture. Au terme de ce temps de reprise, nous reprendrons à notre rythme habituel la publication de nouvelles recensions. 

Recensions de philosophie politique

`Recensions de philosophie antique

Recensions de philosophie morale

Recensions d'épistémologie

J.C. Monod, Qu’est–ce qu’un chef en démocratie ? éditions de Seuil 2012. 

Dans l’avertissement, Jean-Claude Monod réfléchit sur les ambiguïtés du terme de chef et en justifie l’usage dans le titre de l’ouvrage par la nécessité même de questionner les critères et les conditions d’un charisme favorable à la justice et à la souveraineté populaire. L’introduction de Qu’est-ce qu’un chef en démocratie ? présente une contextualisation historique et une problématisation philosophique de la question du charisme en politique. Jean-Claude Monod y rappelle que le XXème siècle a d’abord été celui des « pathologies du charisme politique ». Il expose la manière dont le marxisme-léninisme, le fascisme et le nazisme mais aussi le libéralisme se sont situés par rapport à la question du chef.

Lire la suite...

01 février 2016

Monique Dixsaut, Platon et la question de l’âme, Études platoniciennes II, Vrin, 2013, lu par Jérôme Jardry

Monique Dixsaut, Platon et la question de l’âmeÉtudes platoniciennes II, Vrin, 2013.

Platon et la question de l’âme est le deuxième tome des Études platoniciennes de Monique Dixsaut (le premier est paru en 2000 : Platon et la question de la Pensée, Vrin, Histoire de la philosophie). Cet ouvrage regroupe des articles qui ont été édités dans des revues et des ouvrages collectifs. On ne peut être que très heureux de retrouver ces textes dans ces deux tomes qui procèdent à des lectures pointues, détaillées et très éclairantes des dialogues de Platon. On y voit l’unité profonde d’une démarche qui est celle de l’histoire de la philosophie et de celle du « philosopher ».


Lire la suite...

04 janvier 2016

Arianna Sforzini, Michel Foucault. Une pensée du corps, Paris, PUF, 2014, lu par Alexandre Klein

Michel Foucault. Une pensée du corps, Arianna Sforzini,Paris, PUF, Collection « Philosophies », 153 p.,  2014.

L’œuvre du philosophe Michel Foucault est traversée, habitée, voire même hantée par la question du corps. Celui qui envisageait son travail comme celui d’un chirurgien (« J’imagine qu’il y a dans mon porte-plume une vieille hérédité du bistouri. Peut-être, après tout : est-ce que je trace sur la blancheur du papier ces mêmes signes agressifs que mon père dans le corps des autres lorsqu’il opérait ? […] La feuille de papier pour moi c’est peut-être le corps des autres », Foucault, M., 1968, Le beau danger. Entretien avec Claude Bonnefoy, Paris, éditions EHESS, 2011, p. 35-36) y a en effet, directement ou plus subrepticement, consacré nombre de ses analyses. Il a ainsi contribué à offrir à cet objet une légitimité philosophique jusqu’alors inédite, et s’est dès lors imposé comme une figure incontournable des études sur le corps.

Lire la suite...

23 septembre 2015

Valérie Gateau, Pour une philosophie du don d’organes, Vrin, 2009, lu par Christelle Nélaton

Valérie Gateau, Pour une philosophie du don d’organes, Vrin, 2009. 

La bioéthique contemporaine peut être considérée comme une partie de la philosophie morale. Ainsi, la légitimité du discours philosophique dans ce champ ne fait plus question, mais la méthode que le philosophe peut employer fait encore débat.  



Lire la suite...

09 septembre 2015

Cyrille Begorre-Bret, L’amitié, de Platon à Debray, Eyrolles, 2015, lu par Patrick Raveau

Cyrille Begorre-Bret, L’amitié, de Platon à Debray, Préface d’André Comte-Sponville, Eyrolles, 2012

Il suffit de s’inscrire sur Facebook pour voir son nombre d’amis s’accroître indéfiniment. Mais il faudrait se leurrer sur le concept même d’amitié pour croire un seul instant que Facebook produit de véritables amis. L’amitié est rare, voire n’existe pas : «  ô mes amis, nous n’avons pas d’amis » écrivait  Aristote, et il est fréquent de se tromper sur ceux qu’on pense être nos amis.

Lire la suite...

08 juillet 2015

Dorian Astor, Nietzsche. La détresse du présent, 2014, lu par Juliette Chiche

Dorian Astor, Nietzsche. La détresse du présent, Paris, Gallimard, Folio Essais, septembre 2014, 654 pages.

Quel est l’enjeu d’une lecture contemporaine de Nietzsche ? Nietzsche, penseur de l’« inactualité » – titre de la première partie du volume –, pourra-t-il jamais avoir la moindre actualité ? Est-il pertinent de confronter, comme le fait Dorian Astor de façon quasiment systématique, la pensée antidémocratique de Nietzsche aux préoccupations éthiques et politiques des philosophes contemporains (Foucault, Deleuze, Derrida, mais aussi Arendt, Debord, Habermas, Hadot, Rancière et Sloterdijk) ? La « modernité » – titre de la deuxième partie –, cible principale du philosophe, s’est en outre paradoxalement éloignée. Car c’est le propre de ce qui est moderne d’être dépassé, d’apparaître successivement comme révolutionnaire puis traditionnel. En quoi alors la critique nietzschéenne des idéaux modernes nous concerne-t-elle ? L’auteur de cet ambitieux et important ouvrage, qui présente les hypothèses principales de Nietzsche en suivant l’ordre chronologique de la parution de ses œuvres, formule plusieurs réponses.

Lire la suite...

15 décembre 2014

Barbara Cassin, L'archipel des idées, Revues / Collections : L'archipel des idées Editions de la Maison des sciences de l'homme lu par Maryse Emel

Barbara Cassin, L'archipel des idées, Revues / Collections : L'archipel des idées Editions de la Maison des sciences de l'homme. 

Un vrai pari que de présenter cet ouvrage. Un archipel a de multiples entrées. J’en choisirai  une : la figure d’Hélène de Troie.

Lire la suite...

28 mai 2014

Sartre, Situtations III, "Littérature et engagement", lu par Nicolas Novion.

Sartre, Situations, III, Paris, Gallimard, 2013.

Arlette Elkaïm-Sartre dirige chez Gallimard une nouvelle édition revue et augmentée des Situations de Jean-Paul Sartre, dont paraît le troisième volume. Ces Situations, III, sous-titrées «Littérature et engagement», rassemblent des textes majeurs des années 1947-1949, pour certains inédits ou devenus introuvables.

Lire la suite...

19 mai 2014

Christian Destain, Jean-Jacques Rousseau, Le cavalier bleu, coll. « Idées reçues », lu par Olivier Chelzen

Christian Destain, Jean-Jacques Rousseau, Le cavalier bleu, coll. « Idées reçues », 2007

Il suffit de lire l’Emile pour comprendre à quel point Rousseau jugeait nécessaire une éducation susceptible d’empêcher les idées reçues de prendre racine dans les jeunes têtes. Il est cependant ironique de constater que cet auteur suscite, encore aujourd’hui, quantité de lieux communs, nombre d’idées toutes faites que l’on peut même d’ailleurs souvent anticiper lorsque la conversation  roule sur sa philosophie, ou  sur la vie qu’il a menée.

Lire la suite...

03 février 2014

Fabienne Brugère, La politique de L’individu, Seuil, 2013, par Eric Delassus

Fabienne Brugère, La politique de L’individu, Seuil, 2013

Comment sauver et repenser l’État-providence tout en prenant acte du processus d’individualisation qui caractérise les sociétés développées contemporaines ? C’est à cette question que tente de réponde ce livre de Fabienne Brugère qui propose une nouvelle forme de politique sociale s’inspirant de l’éthique du care et accordant une grande place aux notions de soutien et de vulnérabilité. Il s’agit de penser la politique sociale non plus seulement en termes de protection mais d’accompagnement afin d’aider les individus à s’épanouir en développant ce qu’Amartya Sen et Martha Nussbaum désignent par le terme de « capabilités », ce que chacun est capable de faire et d’être.

Lire la suite...

31 janvier 2014

Alain Laurent, En finir avec l’angélisme pénal, Les Belles Lettres, 2013, lu par Benoît Charuau

Alain Laurent, En finir avec l’angélisme pénal, Les Belles Lettres, 2013

Dédié à la mémoire du psychanalyste José-Luis Goyena, cet ouvrage s’inscrit dans la perspective idéologique du Nouvel 1dividualiste qu’Alain Laurent coéditait avec lui, une perspective résolument libérale, soucieuse de défendre notamment la liberté de vivre en sécurité. Heurté par la position de l’actuelle Garde des Sceaux en faveur des peines de probation, Alain Laurent entend ici lui opposer une conception morale et pénale faisant valoir la légitimité et les bienfaits d’une incarcération qui fasse mal. L’enjeu est de civilisation, pense l’auteur, qui dénonce le « naufrage intellectuel » d’une société multiculturelle qui n’oserait plus sanctionner. Une société en somme malade d’un angélisme qu’il serait urgent de renverser. Organisé en deux parties, l’ouvrage s’insurge contre « le rousseauisme anti-punitif » triomphant, pour ensuite lui opposer une conception rétributive qui se veut « raisonnée ».

Lire la suite...

20 décembre 2013

Manuel Cervera-Marzal, Désobéir en démocratie, lu par Irène Pereira

Manuel Cervera-Marzal, Désobéir en démocratie – La Pensée désobéissante de Thoreau à Martin Luther King, Paris, Aux forges de Vulcain, 170 p.

L'ouvrage a pour thème la désobéissance civile. L'auteur distingue trois courants d'analyse philosophique de cette pratique politique : conservateurs, libéraux et désobéissants. Il considère que cette dernière position a été insuffisamment traitée dans la littérature philosophique alors qu'elle se trouve défendue dans les écrits des praticiens de la désobéissance civile. L'ouvrage est consacré pour une bonne part à extraire des méthodes et des écrits de Gandhi et de Martin Luther King, les caractéristiques de la philosophie des désobéissants.


Lire la suite...

- page 1 de 2