Histoire de la philosophie

Fil des billets

10 mai 2019

Lionel Astesiano, Joie et Liberté chez Bergson et Spinoza, 2016, CNRS Éditions, lu par Eric Delassus.

Lionel Astesiano, Joie et Liberté chez Bergson et Spinoza, 2016, CNRS Éditions, 464 pages, lu par Eric Delassus.

 

Il peut sembler étonnant de vouloir rapprocher Bergson et Spinoza. En effet, nous avons du côté de Spinoza, une pensée systématique et déterministe et chez Bergson une philosophie qui s’oppose à toute forme de dogmatisme et de systématicité pour s’intéresser à la vie de l’esprit et aux données immédiates de la conscience. Alors que Spinoza prétend rendre compte des affects comme un géomètre, Bergson rejette le parallélisme psychophysiologique, arguant qu’il n’est pas possible d’appliquer le modèle mathématique à la vie de l’esprit dans la mesure où l’on ne peut traduire en termes quantitatifs ce qui est d’ordre qualitatif.

Lire la suite...

11 février 2019

André Pessel, Dans l'Ethique de Spinoza, Klincksieck 2018, lu par Éric Delassus

André Pessel, Dans l'Éthique de Spinoza, collection Critique de la politique, Klincksieck, Paris, 2018 (146 pages). Lu par Éric Delassus.


Lire l’Éthique ne laisse pas indemne le lecteur qui accomplit cette tâche avec sérieux. En effet, ce livre est riche en effets de texte, comme le souligne André Pessel dans son livre : Dans l’Éthique de Spinoza. L’intérêt de cet ouvrage tient en ce qu’il ne propose pas un commentaire sur l’Éthique Spinoza, mais qu’il montre en quoi la lecture de ce livre produit son lecteur et le transforme en lui faisant comprendre par son contenu ontologique qu’il y est aussi question de lui-même en tant qu’il s’intègre dans son sujet même.

Lire la suite...

04 février 2019

Thierry de Toffoli, La philosophie réflexive de Maine de Biran, CSIPP 2016, lu par Marianne Eddi

Thierry de Toffoli, La philosophie réflexive de Maine de Biran, CreateSpace Independent Publishing Platform, novembre 2016 (236 pages). Lu par Marianne Eddi.

Dans La philosophie réflexive de Maine de Biran, Thierry de Toffoli nous montre comment le témoignage que Maine de Biran a livré de ses méditations quotidiennes est susceptible d’éclairer une philosophie, qui répugne par principe à toute systématicité.

Lire la suite...

28 janvier 2019

Bernard Mabille, Cheminer avec Hegel, La Transparence 2007, lu par Alain Champseix

Bernard Mabille, Cheminer avec Hegel, éditions de La Transparence, Paris, 2007. Lu par Alain Champseix.

Nous pourrions dire de Bernard Mabille ce qu’il en est de Hegel : un livre peut être un cours ou un cours peut être un livre. Cet ouvrage reprend un enseignement dispensé à la Sorbonne lors du premier semestre de 2000-2001. Il s’inspire de l’ouvrage majeur du Professeur, Hegel, L’épreuve de la contingence, Paris, Aubier, 1999. Il n’en est toutefois pas le résumé car la réflexion à la fois sur et avec le philosophe allemand est reprise au bénéfice des étudiants afin de les mettre en mesure de le lire. Tel est d’ailleurs l’objectif de la première leçon qui porte sur ce que peut signifier lire en philosophie.

 

Lire la suite...

29 novembre 2018

Olivier Ponton, Le gai savoir de Nietzsche, CNRS Editions, mars 2018 (395 pages), lu par Juliette Chiche

Qu’est-ce que le gai savoir de Nietzsche ? Comment comprendre les deux pensées majeures qu’il risque, la mort de Dieu et l’éternel retour ? Et surtout comment les concilier ?

 

Lire la suite...

13 novembre 2018

François-David Sebbah, L’Éthique du survivant, Levinas, une philosophie de la débâcle, Presses universitaires de Paris Nanterre, 2018, lu par Caroline Forgit.

François-David Sebbah est Professeur à l’université Paris Nanterre et membre de l’Institut de recherches philosophiques. Il propose dans cet ouvrage une nouvelle lecture de l’œuvre de Levinas en en soulignant deux moments : le début (textes de la période de guerre, les Carnets de captivité, les romans inachevés, De l’existence à l’existant) et la fin (cours et conférences des années 1970 et 1980). L’auteur tente de dégager la cohérence de l’ensemble, en partant d’un épisode vécu par Levinas : la débâcle, l’exode de 1940. Cette scène inaugurale permet de comprendre pourquoi l’éthique devient, dans la philosophie de Levinas, une éthique du survivant et une éthique impitoyable.

Lire la suite...

27 juillet 2018

Jean-Baptiste Brenet, Averroès l’inquiétant, Belles Lettres 2015, lu par Elisabeth Boncour

41azMFZT1cL.jpg
 

Jean-Baptiste Brenet, Averroès l’inquiétant, Les Belles Lettres, Paris, 2015 (160 pages).


Jean-Baptiste Brenet est professeur à l'Université de Paris I - Panthéon - Sorbonne, où il enseigne l'histoire de la philosophie arabe. Traducteur de Thomas d'Aquin, de Thomas Wylton et d'Avicenne, il dirige avec Christophe Grellard la collection « Translatio. Philosophies médiévales », chez Vrin. Il a notamment publié Transferts du sujet. La noétique d'Averroès selon Jean de Jandun (Vrin, 2003) et Les possibilités de jonction. Averroès-Thomas Wylton, suivi de : Thomas Wylton, L’âme intellective, introduction, traduction et notes  (de Gruyter, 2013).

Lire la suite...

26 juillet 2018

Monique Dixsaut, Platon et la question de l’âme, Vrin 2013, lu par Jérôme Jardry

41Y8Zxkqj-L.jpg
 

Monique Dixsaut, Platon et la question de l’âme, Études platoniciennes II, collection Bibliothèque d'Histoire de la Philosophie, Vrin, 2013 (288 pages).

Platon et la question de l’âme est le deuxième tome des Études platoniciennes de Monique Dixsaut (le premier est paru en 2000 : Platon et la question de la Pensée, Vrin, Histoire de la philosophie). Cet ouvrage regroupe des articles qui ont été édités dans des revues et des ouvrages collectifs. On ne peut être que très heureux de retrouver ces textes dans ces deux tomes qui procèdent à des lectures pointues, détaillées et très éclairantes des dialogues de Platon. On y voit l’unité profonde d’une démarche qui est celle de l’histoire de la philosophie et de celle du « philosopher ».

 

Lire la suite...

25 juillet 2018

Olivier Dubouclez, Descartes et la voie de l’analyse, PUF 2013, lu par François Collet

516ig42gtEL.jpg
 

Olivier Dubouclez, Descartes et la voie de l’analyse, P.U.F., collection Epiméthée, janvier 2013 (395 pages).

Cet ouvrage est un travail d’Olivier Dubouclez (issu de la thèse qu’il a soutenue en 2008), où la rigueur de la démarche historique le dispute au merveilleux du voyage qu’il nous propose. Disons-le d’entrée : il n’est nullement question de philosophie analytique dans cet ouvrage, ni d’une interprétation analytique (disons logico-linguistique) de l’œuvre de Descartes.

Lire la suite...

20 juillet 2018

Claire Crignon, Locke médecin, Garnier 2016, lu par Gilles Barroux

81MPmpqo2BL.jpg
 

Claire Crignon, Locke médecin. Manuscrits sur l’art médical, Classique Garnier, mai 2016 (541 pages). Lu par Gilles Barroux.

Que John Locke fut attaché à la médecine par sa formation, qu’il a écrit des textes consacrés à cette matière, ou encore que cette formation initiale put constituer un laboratoire pour ses productions ultérieures, ce sont des informations connues et évoquées de manière récurrente, tant par les historiens de la philosophie que des sciences (exemple des travaux de François Duchesneau). Il manquait cependant un travail conséquent et exhaustif sur cette période de l’histoire de la formation de la pensée de Locke, ce maillon manquant est désormais comblé par l’ouvrage de Claire Crignon, Locke médecin. Manuscrits sur l’art médical, paru en 2016.

 

Lire la suite...

19 juillet 2018

Gwendoline Jarczyk, L’Abîmement instaurateur dans la logique de Hegel, Kimé 2013, lu par Thierry Dupoux

71-OIRTN3zL.jpg
 

Gwendoline Jarczyk, L’Abîmement instaurateur dans la logique de Hegel, collection Logique hégélienne, éditions Kimé, octobre 2013 (233 pages). Lu par Thierry Dupoux.

Le titre de l’ouvrage résume bien à lui seul le caractère essentiel de la pensée dialectique qui consiste à supporter la contradiction. Le penser spéculatif se caractérise ainsi par sa capacité à affronter la contradiction, l’opposition de termes tels que le positif et le négatif, contradiction dont la résolution constitue le dynamisme même de la pensée.

 

Lire la suite...

18 juillet 2018

Kostas Papaioannou, Hegel, Belles Lettres 2012, lu par Pierre Arnoux

gl.jpg
 

Kostas Papaioannou, Hegel (avec un choix de textes traduits par l’auteur), édition par François Bordes et Laurie Catteeuw, collection Le Goût des idées, Les Belles Lettres, 2012 (240 pages). Lu par Pierre Arnoux.

Cet ouvrage se veut une introduction claire et pédagogique à l’ensemble de la pensée hégélienne, qui nous est présentée comme une pensée en mouvement, grâce notamment à l’accent mis sur les écrits de jeunesse et aux références à la vie de Hegel.

Lire la suite...

16 juillet 2018

Bergson, Histoire de l’idée de temps, PUF 2016, lu par Thierry de Toffoli

bergson.jpg
 

Henri Bergson, Histoire de l’idée de temps - Cours au Collège de France 1902-1903, publié sous la direction scientifique de Frédéric Worms, présenté par Camille Riquier, PUF, 2016 (393 p.). Lu par Thierry de Toffoli.

Bergson, par voie testamentaire, avait formellement interdit toute publication autre que l’œuvre philosophique. Vœu pieux comme nous le savons puisque lettres, notes manuscrites et cours ont déjà été abondamment publiés. Et l’entorse aux dernières volontés de notre philosophe est appelée à se poursuivre puisque l’ouvrage que nous présentons est le premier d’une nouvelle série de cours à paraître aux Presses Universitaires de France.

Lire la suite...

13 juillet 2018

Catherine Malabou, Avant Demain, PUF 2014, lu par Lucie Wezel

41cXlBS53mL.jpg
 

Catherine Malabou, Avant Demain. Épigenèse et rationalité, PUF, 2014 (352 pages). Lu par Lucie Wezel.


« Pourquoi un livre de plus sur Kant ? » écrit Catherine Malabou dès l’Avertissement de son dernier livre intitulé Avant Demain et consacré à la postérité de la philosophie critique. Parce qu’il se prépare, dans la philosophie continentale contemporaine, une rupture avec Kant.

Lire la suite...

30 mai 2018

Paul-Laurent Assoun, L'Ecole de Francfort, Paris, PUF, 2016, lu par Pascal Chantier.

Paul-Laurent Assoun, L'Ecole de Francfort, Paris, PUF, 2016, lu par Pascal Chantier.

«  L'histoire est un cauchemar dont j'essaie de me réveiller », James Joyce, Ulysse

 

La  sixième édition de l'ouvrage (1987 pour la première) du psychanalyste et philosophe Paul-Laurent Assoun intitulé L'Ecole de Francfort  permet de redécouvrir cette tradition de pensée complétée par ses évolutions les plus récentes. Comme l'indique l'auteur, chacun pourra choisir sa lecture : d'amont en aval ou inversement. Dans le premier cas, il débutera par l'introduction pour finir par les préfaces. Dans le second cas, il pourra immédiatement commencer par la Préface de cette nouvelle édition qui s'attarde sur  le dernier Habermas et Axel Honneth et constitue une nouvelle mise à jour.

Lire la suite...

- page 1 de 9