Mot-clé - Platon

Fil des billets

13 mai 2016

Claire Pagès, Qu'est-ce que la dialectique ?, Vrin, 2015

page_s.jpg
 

   L'encyclopédie des  "Chemins Philosophiques" s'est enrichie d'un article d'une centaine de pages sur la dialectique, l'un de ces concepts qui ont pu traverser la longue histoire de la philosophie grâce à la force de toutes leurs équivoques.

Lire la suite...

01 février 2016

Monique Dixsaut, Platon et la question de l’âme, Études platoniciennes II, Vrin, 2013, lu par Jérôme Jardry

Monique Dixsaut, Platon et la question de l’âmeÉtudes platoniciennes II, Vrin, 2013.

Platon et la question de l’âme est le deuxième tome des Études platoniciennes de Monique Dixsaut (le premier est paru en 2000 : Platon et la question de la Pensée, Vrin, Histoire de la philosophie). Cet ouvrage regroupe des articles qui ont été édités dans des revues et des ouvrages collectifs. On ne peut être que très heureux de retrouver ces textes dans ces deux tomes qui procèdent à des lectures pointues, détaillées et très éclairantes des dialogues de Platon. On y voit l’unité profonde d’une démarche qui est celle de l’histoire de la philosophie et de celle du « philosopher ».


Lire la suite...

29 janvier 2016

Jerphagnon, Mes Leçons d'antan - Platon, Plotin et le néoplatonisme, édité par Jean-Louis Dumas, Les Belles Lettres, 2014. Lu par Karim Oukaci

Ce petit livre recueille les notes que Lucien Jerphagnon rédigea à l'occasion de trois séminaires consacrés à la lecture du Parménide de Platon et de la Vita Plotini de Porphyre.

Lire la suite...

06 novembre 2015

Cristina Rossitto, (ed.), La psychologie d’Aristote, Etudes aristotéliciennes, Vrin, Paris, Ousia, Bruxelles, 2011, lu par Laetitia Vidal

Cristina Rossitto, La psychologie d’Aristote, Etudes aristotéliciennes, Vrin, Paris, Ousia, Bruxelles, 2011, 300 pages.

Présentation générale

Pour leur quatrième rencontre, un groupe de spécialistes internationaux d’Aristote s’est proposé de réfléchir spécifiquement sur les problématiques ouvertes par le De Anima et leur retentissement dans l’histoire de la philosophie. Ce volume en est le produit, qui rassemble leurs interventions lors du colloque tenu à Padoue en mars 2008. Il s’agit  d’enquêter sur la psychologie d’Aristote selon quatre axes principaux, permettant de multiplier les points de vue sur une question particulièrement délicate.

Lire la suite...

05 octobre 2015

Myles Burnyeat et Michael Frede, The Pseudo-Platonic Seventh Letter: A Seminar, 2015, OUP, lu par Karim Oukaci

Il aurait été difficile au professeur Dominic Scott, qui édite ces textes, de trouver un titre plus clair sur les conclusions qu'ils contiennent : la Lettre aux partisans de Dion ou pour être plus exact τος Δίωνος οἰκείνοις τε καὶ ἑταίροις serait selon toute vraisemblance un pseudépigraphe.

Lire la suite...

02 septembre 2015

Christian Sommer, Heidegger 1933, Hermann, 2013. Lu par Jean Kessler

Ce court texte a pour objet de mettre au jour l’inspiration platonicienne du Discours de rectorat prononcé par Heidegger lors de sa prise de fonction comme recteur de l’université de Freiburg, le 27 Mai 1933.

Lire la suite...

13 juillet 2015

Fosca Mariani Zini, La pensée de Ficin. Itinéraires néoplatoniciens, Vrin, 2014, lu par Jonathan Racine.

Cet ouvrage entend proposer une présentation d’ensemble de la pensée de Ficin. Pour cela, il s’agit de prendre en compte d’une part le fait que Ficin est le premier philosophe de l’Occident latin à mener « une réflexion systématique métaphysique, en suivant l’ordre des problèmes ‘endogènes’ de la tradition néoplatonicienne » (p. 9) ; mais d’autre part, qu’il n’est pas un philosophe de l’antiquité : il utilise les ressources conceptuelles du néoplatonisme, mais « pour résoudre les problèmes philosophiques contemporains ou hérités de la tradition médiévale » (p. 10). L’auteur souhaite alors insister sur « l’usage créatif de la tradition néoplatonicienne de la part de Ficin » (p. 11).

Lire la suite...

18 mai 2015

Jean-Yves Lacroix, Platon et l'utopie. L'être et l'existence, 2014, Vrin, lu par K. Oukaci

Jean-Yves Lacroix, Platon et l'utopie. L'être et l'existence, 2014, Vrin. Lu par K. Oukaci

Après un L'Utopie et Platon qui lui avait valu l'estime des seiziémistes et de l'Académie (L'Utopia de Thomas More et la tradition platonicienne, 2007, prix Biguet), Jean-Yves Lacroix propose un Platon et l'utopie. Il y explique une différence difficile à saisir mais déterminante pour l'intelligence de la modernité, celle qu'il convient de faire entre le « γῆς οὐδαμοῦ » (592a) de l'idéal platonicien et l'utopia du modèle morien.

Lire la suite...

06 avril 2015

Alain Seguy-Duclot, Platon, l'invention de la philosophie, lu par Sidonie Dastillung.

Alain Seguy-Duclot, Platon, l'invention de la philosophie, Belin

Déjà reconnu pour ces travaux portant sur la philosophie platonicienne, notamment pour les commentaires qu’il a produits de deux dialogues, le Parménide, Le Parménide ou le Jeu des hypothèses (1998), et celui du Théétète, Dialogue sur le Théétète de Platon (2008), Alain Séguy-Duclot, professeur chercheur à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, propose cette fois dans Platon, l’Invention de la Philosophie une appréciation beaucoup plus globale de l’œuvre de Platon. Même si l’ouvrage propose dans sa troisième partie un commentaire détaillé du Gorgias, il s’agit de comprendre la philosophie platonicienne dans sa logique de constitution, dans l’objectif de déterminer sa portée pour l’avenir de la philosophie. N’adoptant pas une approche purement historique, Alain Séguy Duclot nomme « invention » de la philosophie par Platon, non pas la naissance du discours philosophique mais son désir de confrontation permanente à ce qui s’oppose à lui. A ce titre, la philosophie consiste en un geste d’ouverture à ce qui n’est pas elle, ce que l’auteur considère comme la tâche même qu’elle a aujourd’hui à accomplir, dans le contexte du développement de la science moderne. Cet ouvrage se présente comme le complément théorique de celui qui le précède, Le réalisme Physique (2013), dans lequel l’auteur analyse l’avènement de la physique moderne. L’auteur souhaite trouver en Platon les principes de la redéfinition du projet d’explication rationnelle du monde, requise depuis la consécration du principe de vérité relative par la physique probabiliste. En même temps que disparaît l’attachement au concept d’ontologie rationnelle, la philosophie doit se rapprocher, selon lui, de son origine platonicienne, en se définissant comme ouverture non dogmatique à la pluralité des savoirs. Aux trois premières parties où l’auteur s’attache à dégager le sens de cette invention platonicienne, succède la quatrième partie de l’ouvrage où l’auteur considère le devenir de la philosophie.

Lire la suite...

14 novembre 2014

La Mesure du savoir : études sur le Théétète de Platon, dirigées par Dimitri El Murr, Vrin, 2013. Lu par Catherine Rezaei

Un ouvrage riche et stimulant, qui invite à une relecture personnelle et active du Théétète.

Lire la suite...

19 septembre 2014

Erotisme païen. Erotisme biblique, Le Banquet et le Cantique des cantiques, sous la direction de François Félix et Philippe Grosos, Lausanne, Ed. L’Age d’homme, 2012 lu par Guy Renotte

Erotisme païen. Erotisme biblique, Le Banquet et le Cantique des cantiques, sous la direction de François Félix et  Philippe Grosos, Lausanne, Ed. L’Age d’homme, 2012, 184 pages

Les textes rassemblés dans l’ouvrage Erotisme païen. Erotisme biblique, ont fait l’objet d’une série de conférences tenues dans le cadre d’un master de spécialisation en philosophie intitulé « Herméneutique et réception des textes fondateurs » qui fut organisé en 2009 par la section de philosophie de l’Université de Lausanne, à laquelle ont été associées la Faculté de théologie et de sciences des religions de l’Université de Lausanne, la Faculté autonome de théologie protestante de l’Université de Genève et l’Institut Romand de systématique et d’éthique.

L’axe majeur de l’ouvrage consiste dans une lecture croisée du concept d’amour dans la tradition hellénique et chrétienne à partir du Banquet et du Cantique des cantiques. Ces deux textes fondateurs se trouvent insérés dans des monuments fondateurs de l’Occident : le corpus platonicien pour l’un, la Bible hébraïque et l’Ancien Testament chrétien pour l’autre.

Dans notre civilisation occidentale fondée sur le Banquet de Platon ou le Cantique des cantiques, de l’Agapè chrétienne à l’érotisme post-moderne, l’amour ne va cesser de s’entremêler à l’héritage chrétien.

Ces différents exposés explorent ainsi la place de l’amour — affectif, charnel, spirituel ­— dans la quête de la sagesse occidentale, tant philosophique que religieuse ; mais c’est surtout le dialogue de Platon qui est privilégié puisque sept des neuf contributions lui sont consacrées.

Lire la suite...

13 juin 2014

Anne Merker, Une morale pour les mortels. L’éthique de Platon et d’Aristote, Les Belles-Lettres, 2011. Lu par Baptiste Klockenbring

Anne Merker, Une morale pour les mortels. L’éthique de Platon et d’Aristote, Les Belles-Lettres, 2011. 

Là où la philosophie scolaire nous avait habitués à voir sinon une opposition, du moins de profondes divergences entre Platon et Aristore, Anne Merker entreprend, dans une vaste et profonde étude de leurs philosophies morales respectives, de montrer la profonde unité des éthiques grecques, sous le motif central d’une éthique enracinée dans la nature même de l’homme écartelée entre désir et logos, c’est-à-dire une éthique pour les mortels.

Lire la suite...

17 janvier 2014

Comédie et philosophie, A. Laks et R. Saetta Cottone, éd. Rue d’Ulm, lu par Jérôme Jardry

Comédie et philosophie, sous la direction d’André Laks et Rossella Saetta Cottone, Éditions Rue d’Ulm, Études de littérature ancienne, 2013.

Le recueil Comédie et philosophie, dirigé par A. Laks et R. Saetta Cottone réconcilie la philosophie avec la fréquentation de la figure aristophanienne du Socrate des Nuées

Lire la suite...

29 juin 2013

Peter Garnsey, Penser la propriété, Les Belles Lettres, lu par Aurore Lierville

Peter Garnsey, Penser la propriété, Les Belles Lettres, Histoire, Traduction Alexandre Hasnaoui. 

Directeur de recherche à la Faculté d’Histoire de l’Université de Cambridge, Peter Garnsey retrace dans cet ouvrage l’histoire des grandes conceptions de la propriété, de l’Antiquité jusqu’au XIXème siècle. Croisant les grandes problématiques inhérentes à ce concept, telle la question de la légitimité de la propriété privée ou celle de l’opposition entre propriété et partage, il confronte entre eux des textes d’origines diverses, ainsi que leur réception au cours des siècles, afin d’expliquer l’émergence et les transformations de la notion de propriété.

Lire la suite...

14 janvier 2013

Cyrille Bégorre-Bret et Cyril Morana, La Justice de Platon à Rawls, préface d'André Comte-Sponville, (lu par Véronique Longatte)

Cyrille Bégorre-Bret et Cyril Morana, La Justice de Platon à Rawls (préface d'André Comte-Sponville), Eyrolles, 2012. 

L'ouvrage de Cyrille Bégorre-Bret et Cyril Morana, LA JUSTICE de Platon à Rawls, présente de façon chronologique, l’histoire de l’idée de justice de l’Antiquité à nos jours. Dans une visée pédagogique sont exposées ici diverses réflexions sur l’essence même de la justice avant de s’interroger sur les conditions concrètes de sa réalisation.

Lire la suite...