Mot-clé - nature

Fil des billets

09 février 2018

Andréa Wulf, L’invention de la nature. Les aventures d’Alexander von Humboldt, Les éditions noir sur blanc 2017, lu par Gilles Barroux

Andréa Wulf, L’invention de la nature. Les aventures d’Alexander von Humboldt, Les éditions noir sur blanc, 2015, trad. française 2017, lu par Gilles Baroux.

http://www.leseditionsnoirsurblanc.fr/data/img_couv/9782882504777.jpg

Le dernier ouvrage d’Andréa Wulf se présente comme un véritable voyage sur les traces de Alexander von Humboldt (1769-1859) et constitue une véritable somme aussi précieuse que complète. La vie et le contexte historique de Humboldt, tour à tour célébré et oublié, se trouvent restitués en un ouvrage de plus de 600 pages composé en cinq parties réparties en 23 chapitres, suivis d’un imposant corpus de notes et de sources bibliographiques et iconographiques

Plusieurs mots clés évoluent autour de ce personnage : encyclopédisme, voyage, expérience, observation, poésie, engagement, valeurs… Autant de signifiants qui expriment d’abord un fort éclectisme autour d’une figure dont, aujourd’hui, on a un peu oublié à quel point elle était, de son vivant même, universellement reconnue et célébrée. Peu de scientifiques font aujourd’hui l’objet d’un tel engouement, à l’heure où sont plutôt célébrées en grande pompe les stars du show biz : le centenaire de sa naissance fut célébré partout dans le monde, dix ans après sa mort, en particulier en Amérique du nord, avec des rassemblements parfois de plusieurs dizaines de milliers de personnes. Andréa Wulf nous rappelle à la singularité de ce personnage et nous invite à plonger dans une période charnière entre les dernières décennies du XVIIIe siècle et la première moitié du siècle suivant. Il faut donc commencer par avoir à l’esprit que le rayonnement scientifique qui l’anime provient de cette position de témoin actif des mouvements qui traversent les sciences de la vie et de la matière.

Lire la suite...

21 novembre 2017

J.B. de Panafieu, L’homme est-il un animal comme les autres ?, La Ville Brûle 2017, lu par Valérie Ronceray

Jean-Baptiste de Panafieu & Étienne Lécroart,  L’homme est-il un animal comme les autres ?,  La ville brûle (61 pages), lu par Valérie Ronceray.

panaf.jpg
 

« L’ homme est- il un animal comme les autres ? » est un petit livre sur l’origine des humains  destiné aux jeunes adolescents. Il est écrit par Jean-Baptiste de Panafieu, agrégé de sciences naturelles ; et le texte est complété par des illustrations d'Étienne Lécroart .
 

Lire la suite...

10 juillet 2017

Jean-Baptiste HENNEQUIN, Machiavel pour mon fils, Actes Sud 2015, lu par Béatrice Allouche-Pourcel

hennequin.jpg
 

Dans ce premier essai de Jean-Baptiste HENNEQUIN, c'est en tant que père que l'auteur choisit Machiavel comme anti-modèle pour son fils. S'adressant à son enfant devenu imperceptiblement un jeune adulte, il lui montre comment un penseur florentin du seizième siècle peut l'aider à naviguer sans sombrer dans l'époque chaotique qui est la nôtre.

 

           

Lire la suite...

24 février 2016

Jean Colrat, Cézanne, joindre les mains errantes de la nature ed.PUPS, 2013 Lu par François Collet

Jean Colra, Cézanne, joindre les mains errantes de la nature, ed.PUPS, 2013.

Le Grand Baigneur, qui trône au MoMA de New York, nous accueille en couverture de ce beau livre, qui est la publication de la thèse d’histoire de l’art de Jean Colrat. C’est littéralement une immersion qui est proposée au lecteur, dont on peut souligner le double plaisir de la richesse iconographique et du texte. Le projet de l’ouvrage part d’une question philosophique, c’est-à-dire intimidante et simple. Pourquoi Cézanne a-t-il éprouvé l’impérieux besoin de « faire des images » ? 

Lire la suite...

19 mai 2014

Christian Destain, Jean-Jacques Rousseau, Le cavalier bleu, coll. « Idées reçues », lu par Olivier Chelzen

Christian Destain, Jean-Jacques Rousseau, Le cavalier bleu, coll. « Idées reçues », 2007

Il suffit de lire l’Emile pour comprendre à quel point Rousseau jugeait nécessaire une éducation susceptible d’empêcher les idées reçues de prendre racine dans les jeunes têtes. Il est cependant ironique de constater que cet auteur suscite, encore aujourd’hui, quantité de lieux communs, nombre d’idées toutes faites que l’on peut même d’ailleurs souvent anticiper lorsque la conversation  roule sur sa philosophie, ou  sur la vie qu’il a menée.

Lire la suite...

04 octobre 2013

H-S Afeissa, Portraits de philosophes en écologistes, éditions DEHORS, 2012, lu par François Chomarat

HICHAM-STÉPHANE AFEISSA, PORTRAITS DE PHILOSOPHES EN ÉCOLOGISTES, paru aux éditions DEHORS, en novembre 2012

Hicham-Stéphane Afeissa, bien connu désormais pour ses textes sur Arne Naess et l'écosophie, sur l’éthique environnementale, ou encore la « philosophie animale », et dont le dernier essai personnel s'intitulait : La communauté des êtres de nature (avril 2010, éditions MF), a publié en novembre dernier aux éditions Dehors un nouveau recueil d'études intitulé : Portraits de philosophes en écologistes. Certains des textes, réécrits, proviennent d'articles déjà parus dans des revues ou des collectifs.

Lire la suite...

17 juin 2013

Pascal Chabot, Global Burn-out, PUF, 2013, lu par Anne Laure Saulnier

Pascal Chabot, Global Burn-out, PUF, 2013, 152p.

Pascal Chabot s’intéresse dans cet ouvrage à la notion de burn-out. Pourtant répandu, l’usage de cette notion n’en garantit pas la clarté : aussi y a-t-il lieu d’y porter de l’attention pour dégager le sens et les enjeux  d’un concept qui engage l’analyse de toute notre civilisation. 

Lire la suite...

07 février 2013

Thomas Constantinesco, Ralph Waldo Emerson, l’Amérique à l’essai, éditions Rue d'Ulm, 2012, lu par Baptiste Calmejane

Thomas Constantinesco, Ralph Waldo Emerson, l’Amérique à l’essai, éditions Rue d'Ulm, 2012.

Ralph Waldo Emerson, l’Amérique à l’essai, écrit par Thomas Constantinesco, maître de conférence à l’université Paris-Diderot, paru aux éditions « rue d’Ulm », propose une analyse de l’œuvre d’Emerson. Thomas Constantinesco explicite les principales thèses de sa philosophie en insistant chaque fois sur les contradictions profondes et assumées qu’elle comporte, faisant droit à sa cohérence, résolument fragmentaire et transitoire.

Thomas Constantinesco’s Ralph Waldo Emerson, L’Amérique à l’essai (“Testing America”), which presents the writer’s philosophy, exhibits the rich paradoxes and contradictions of Emerson’s work – a work characterised by its diversity and fragmentation. Highlighting Emerson’s vision of nature, trade, “impersonal individualism” and friendship, the book also examines the writer’s approach of literary genres, distinguishing between “romance” and essay. The book shows how Emerson’s writings contributed to building up America’s political future.

Lire la suite...

06 février 2013

Thierry Gillyboeuf, Henry David THOREAU, Le célibataire de la nature, Fayard, 2012, lu par Michèle Sultana

Thierry Gillyboeuf, Henry David THOREAU, Le célibataire de la nature, préface de Michel Onfray, Fayard, 2012, 493 pages

Le vrai philosophe ne prêche pas aujourd’hui des idées pour agir tout à l’inverse demain ou après demain . Son existence fait corps avec ses idées : il met en pratique ce qu’il dit et ce qu’il pense.

Lire la suite...

26 janvier 2013

Michael ESFELD, Physique et métaphysique. Une introduction à la philosophie de la nature, 2012 (lu par François Chomarat)

Michael ESFELD, Physique et métaphysique. Une introduction à la philosophie de la nature, Presses polytechniques et universitaires romandes, 172 pages, novembre 2012.

Michael Esfeld enseigne la philosophie à L’Université de Lausanne, l’horizon de son travail étant de réunir les connaissances scientifiques dans une conception complète et cohérente de la nature.

Lire la suite...

15 janvier 2013

Henri Roorda, A prendre ou à laisser, Le programme de lecture du professeur d’optimisme, postface de Eric Dussert, Editions Mille et une nuit, 2012 (lu par Michel Cardin)

Henri ROORDA, À prendre ou à laisser, Le programme de lecture du professeur d’optimisme, Postface de Eric Dussert, Editions Mille et une nuit, septembre 2012.

Henri Roorda est né à Bruxelles en 1870, mais a vécu surtout dans le canton de Vaud, où son père, Sicco Roorda van Eysinga, d’abord fonctionnaire hollandais à Java, puis journaliste et écrivain anarchiste, avait trouvé refuge en 1872, suite à ses positions anti-colonialistes.

Lire la suite...