04 août 2020

Descombes, Les Embarras de l’identité, Gallimard 2013, lu par Miguel Karn

Vincent Descombes, Les Embarras de l’identité, Paris, Gallimard, NRF Essais, 2013 (314 pages).

L’ouvrage progresse en quatre chapitres. Les deux premiers fixent les règles linguistiques et logiques préalables à l’usage correct mais nécessaire du vocabulaire de l’identité. Le troisième interroge la réalité de l’identité au sens subjectif. Le quatrième enfin examine les problèmes que posent les identités collectives.

Lire la suite...

31 juillet 2020

Gilles Ribault dir., Freud au cas par cas, Leuven University Press 2016, lu par Anna Faivre

Freud, au cas par cas. Lectures philosophiques des cas freudiens, sous la direction de Gilles Ribault, collection Figures of the Unconscious, Leuven University Press, 2016 (168 pages).

Gilles Ribault nous présente ici, associé à un collectif qu'il dirige, un recueil d'articles, constituant autant de lectures philosophiques de cas freudiens. Un peu à la manière de Ricœur, les différents auteurs de cet ouvrage proposeront une analyse épistémologique et historique de textes directement tirés de la pratique.

Lire la suite...

28 juillet 2020

Freud, Inhibition, symptôme et angoisse, Payot 2014, lu par Jean-Jacques Sarfati

Sigmund Freud, Inhibition, symptôme et angoisse, traduction inédite d'O. Mannoni. Petite bibliothèque Payot, 2014, avec une préface D. Renauld (229 pages).

 

Deux textes sont présentés dans ce recueil. Ils présentent un intérêt pour celui qui cherche à mieux comprendre l’évolution de la pensée freudienne car ils ont, entre autres, le mérite de mettre en évidence la genèse de deux tournants majeurs qui s’opéreront dans la pensée du fondateur de la psychanalyse.

Lire la suite...

24 juillet 2020

Gildas Salmon, Les Structures de l’esprit. Lévi-Strauss et les mythes, PUF 2013, lu par Karine Peiffert

Gildas Salmon, Les Structures de l’esprit. Lévi-Strauss et les mythes, collection Pratiques théoriques, P.U.F., 2013 (314 pages), lu par Karine Peiffert.

 

L’ouvrage de Gildas Salmon est extrait de sa thèse, Logique concrète et transformations dans l’anthropologie structurale de Claude Lévi-Strauss, dirigée par Jocelyn Benoist. S’inscrivant dans l’histoire des sciences sociales, il cherche à montrer comment, autour de la notion de transformation, se réorganise le savoir anthropologique, à la croisée de disciplines telles que la linguistique, la sociologie, la psychanalyse ou encore la biologie. De cette mutation de l’anthropologie naît une théorie sémiologique de l’esprit.

Lire la suite...

21 juillet 2020

Ortega y Gasset, Misère et splendeur de la traduction, Belles Lettres 2013. Lu par Hervé Bonnet

Ortega y Gasset, Misère et splendeur de la traduction, collection Traductologiques, Belles Lettres, octobre 2013 (144 pages), lu par Hervé Bonnet.

Le texte Misère et splendeur de la traduction de José Ortega y Gasset, écrit dans le milieu des années Trente, est présenté ici, dans la collection Traductologiques des Belles Lettres, pour la première fois au public français si, toutefois, l’on fait abstraction de la version canadienne de Clara Foz. Il s’agit d’un court texte portant, comme le titre l’indique, sur le phénomène de la traduction et développant, à cette occasion, une réflexion sur la langue.

Lire la suite...

17 juillet 2020

Alain Corbin, Histoire du silence, Albin Michel 2016. Lu par Alexandre Klein

Alain Corbin, Histoire du silence. De la Renaissance à nos jours, Albin Michel, mars 2016 (216 pages), lu par Alexandre Klein.

 

Notre société connectée nous aurait fait perdre le sens du silence. Pire, le flot continu de paroles produit par l’hypermédiatisation nous le ferait désormais craindre. Pourtant, le silence est une source inestimable de vertus tant méditatives et réflexives que jouissives. C’est ce qu’entend nous rappeler l’historien français Alain Corbin dans son nouvel opus. Après avoir étudié les transformations de notre sensibilité aux odeurs, dans son célèbre Le Miasme et la Jonquille (1982), ou plus récemment notre rapport aux arbres ou au temps qu’il fait, ce spécialiste de l’histoire des sensibilités s’attache ici à écrire une histoire de notre relation au silence.

Lire la suite...

22 juin 2020

Corine Pelluchon, Pour comprendre Levinas, Seuil 2020. Lu par Sébastien Labrusse

Corine Pelluchon, Pour comprendre Levinas. Un philosophe pour notre temps, Paris, éd. du Seuil, coll. « La couleur des idées », 2020 (282 pages), lu par Sébastien Labrusse.

Lire la suite...

15 juin 2020

Olivier Sartenaer, Qu’est-ce que l’émergence ? Vrin 2018. Lu par Jonathan Racine

Olivier Sartenaer, Qu’est-ce que l’émergence ?, Vrin, collection Chemins philosophiques, 2018 (128 pages), lu par Jonathan Racine.

 

N’est-il pas évident que nous sommes entourés de choses dont les propriétés semblent très différentes de celles de leurs composants ? L’exemple le plus simple, et souvent invoqué, est celui de l’eau : la composition de deux gaz donne lieu à un liquide. Ne faut-il pas dire qu’il y a eu émergence d’une propriété ? L’enjeu devient crucial si on considère que l’autonomie de phénomènes tels que la vie ou la pensée est étroitement liée à ce concept, une fois que l’on a rejeté le dualisme ou le vitalisme.

Lire la suite...

24 février 2020

Ophélie Desmons et alii (dir.), Manuel de Métaéthique, Hermann 2019. Lu par Laurence Harang

Ophélie Desmons, Stéphane Lemaire, Patrick Turmel (dir.), Manuel de Métaéthique, Hermann, collection L'Avocat du diable, septembre 2019, (460 pages), lu par Laurence Harang.

 

Si l’éthique normative entend répondre à la question de savoir ce qu’il faut faire d’un point de vue moral et si l’éthique appliquée définit ce qu’il faut faire dans tel domaine particulier, la métaéthique porte un intérêt à la nature du phénomène moral.

Lire la suite...

20 décembre 2019

Lorraine Daston, L’Économie morale des sciences modernes, La Découverte 2014. Lu par Jonathan Racine

Lorraine Daston, L’Économie morale des sciences modernes. Jugements, émotions et valeurs,  trad. S. Lézé, présenté par S. Van Damme, La Découverte, 2014, lu par Jonathan Racine.

Lorraine Daston est une historienne des sciences dont les travaux reconnus ont une incontestable dimension philosophique. On ne peut qu’être consterné de l’absence de traduction de son œuvre : on ne dispose que de la traduction du livre important co-écrit avec Galison, Objectivité, et de la traduction d’un article dans le volume consacré à l’histoire des sciences chez Vrin, dans la collection Textes-Clés. Dans cette situation, on ne peut qu’apprécier la traduction de ce court texte.
 

Lire la suite...

09 décembre 2019

Olivier Dessibourg, Mon ADN, oracle de ma santé ?, Planète santé 2018. Lu par Jonathan Racine

Olivier Dessibourg, Mon ADN, oracle de ma santé ? Santé personnalisée : tous des malades en puissance, vol. 1, édition Planète santé, 2018 (108 pages), lu par Jonathan Racine.


La notion de médecine personnalisée a pris récemment un nouveau sens : certes, au sens le plus intuitif, toute médecine est personnalisée, dans la mesure où c’est toujours un patient singulier qu’il s’agit de soigner. Ce constat élémentaire engage de nombreux problèmes philosophiques (par exemple, qu’est-ce que le jugement médical ? Comment articuler des connaissances générales et la singularité de chaque cas ?).

Lire la suite...

18 novembre 2019

Étienne Helmer, Ici et là. Une philosophie des lieux, Verdier 2019. Lu par Matthieu Guyot

Étienne Helmer, Ici et là. Une philosophie des lieux, Lagrasse, Verdier, 2019 (140 pages), lu par Matthieu Guyot.

Depuis une dizaine d’années, Étienne Helmer, professeur de philosophie à l’Université de Porto Rico (États-Unis), développe une œuvre novatrice, qui ménage une grande place à la philosophie grecque mais avec le constant souci d’y faire entendre des pensées qui éclairent nos propres interrogations, en particulier sur les questions politiques, économiques et sociales.

Lire la suite...

05 novembre 2019

Maël Lemoine, Introduction à la philosophie des sciences médicales, Hermann 2017. Lu par Jonathan Racine

Maël Lemoine, Introduction à la philosophie des sciences médicales, Hermann, collection Med Phi, 2017 (210 pages). Lu par Jonathan Racine

 

M. Lemoine, auteur d’un ouvrage pointu sur les valeurs explicatives en médecine (La désunité de la médecine) et d’une anthologie de textes clés de philosophie de la médecine (avec E. Giroux) nous propose ici, sous le format d’un court manuel, une Introduction à la philosophie des sciences médicales. De quoi s’agit-il ? Que faut-il entendre par « philosophie des sciences médicales » ?

Lire la suite...

14 octobre 2019

Laurent Loison et Michel Morange (dir.), L’Invention de la régulation génétique, Rue d’Ulm 2017. Lu par Jonathan Racine

Laurent Loison et Michel Morange (dir.), L’invention de la régulation génétique. Les Nobel 1965 (Jacob, Lwoff, Monod) et le modèle de l’opéron dans l’histoire de la biologie, Edition Rue d’Ulm, 2017, lu par Jonathan Racine.

 

On ne saurait exagérer l’importance historique du modèle de l’opéron dans l’histoire de la biologie. En effet, il s’agit d’une étape essentielle dans l’élaboration de la vision moléculaire de la vie, selon le titre de l’ouvrage classique de Kay (The Molecular Vision of Life). Ce qu’il s’agit d’expliquer avec ce modèle, c’est le détail du mécanisme moléculaire du contrôle de régulation des gènes. Or cette régulation des gènes est une pièce centrale dans l’édifice de la biologie moléculaire : si en 1953, avec la découverte de la structure de l’ADN, on identifie le support d’une information au cœur de la cellule, cela ne nous dit rien sur la manière dont cette information est « manipulée » par l’organisme. Ce qui se met en place dans les années 1960 avec les travaux sur la régulation, ce n’est rien de moins que la métaphore du programme, complémentaire de celle d’information (sur ces points, on peut se référer à l’ouvrage, lui aussi classique, de E. Fox Keller, Le siècle du gène)

Lire la suite...

12 juillet 2019

Franck Varenne, Théorie, réalité, modèle. Matériologiques 2012, lu par Arnaud Rosset

Franck Varenne, Théorie, réalité, modèle. Épistémologie des théories et des modèles face au réalisme dans les sciences, Éditions matériologiques, 2012 (259 pages). Lu par Arnaud Rosset.

 

Cet ouvrage vise à rendre compte des circonstances dans lesquelles l'évolution de la physique a amené le retour d'un questionnement sur le réalisme scientifique et à mettre en valeur la façon dont la valorisation récente des modèles, saisis comme des représentations intermédiaires entre la théorie et les données de l'expérience, a permis de réorienter ce questionnement.

               The purpose of this book is to report on the circumstances in which the evolution of physics brought about a reexamination of scientific realism and to highlight how the recent valorisation of models, as intermediate representations between theory and data, redirects this reexamination.

Lire la suite...

- page 1 de 38