Mot-clé - Spinoza

Fil des billets

10 mai 2019

Lionel Astesiano, Joie et Liberté chez Bergson et Spinoza, CNRS 2016, lu par Eric Delassus

Lionel Astesiano, Joie et Liberté chez Bergson et Spinoza, 2016, CNRS Éditions, 464 pages. Lu par Éric Delassus.

 

Il peut sembler étonnant de vouloir rapprocher Bergson et Spinoza. En effet, nous avons du côté de Spinoza, une pensée systématique et déterministe et chez Bergson une philosophie qui s’oppose à toute forme de dogmatisme et de systématicité pour s’intéresser à la vie de l’esprit et aux données immédiates de la conscience. Alors que Spinoza prétend rendre compte des affects comme un géomètre, Bergson rejette le parallélisme psychophysiologique, arguant qu’il n’est pas possible d’appliquer le modèle mathématique à la vie de l’esprit dans la mesure où l’on ne peut traduire en termes quantitatifs ce qui est d’ordre qualitatif.

Lire la suite...

11 février 2019

André Pessel, Dans l'Ethique de Spinoza, Klincksieck 2018, lu par Éric Delassus

André Pessel, Dans l'Éthique de Spinoza, collection Critique de la politique, Klincksieck, Paris, 2018 (146 pages). Lu par Éric Delassus.


Lire l’Éthique ne laisse pas indemne le lecteur qui accomplit cette tâche avec sérieux. En effet, ce livre est riche en effets de texte, comme le souligne André Pessel dans son livre : Dans l’Éthique de Spinoza. L’intérêt de cet ouvrage tient en ce qu’il ne propose pas un commentaire sur l’Éthique Spinoza, mais qu’il montre en quoi la lecture de ce livre produit son lecteur et le transforme en lui faisant comprendre par son contenu ontologique qu’il y est aussi question de lui-même en tant qu’il s’intègre dans son sujet même.

Lire la suite...

28 mars 2017

Eric Delassus, Spinoza, « Connaître en citations », Ellipses, 2016, lu par Antony Dekhil

Eric Delassus, Spinoza, « Connaître en citations », Ellipses, 2016, lu par Antony Dekhil.

    La collection « Connaître en citations » des éditions Ellipses ne cesse de s'enrichir : en septembre 2016, deux volumes sont sortis, sur Bergson et Sartre ; en novembre 2016 deux autres sur Arendt et Kant. Ces ouvrages sont des outils pédagogiques précieux pour le professeur, dans la mesure où ils permettent d'étudier un point particulier de doctrine à partir d'une citation, sans pourtant perdre de vue la systématicité des œuvres étudiées, ni le contexte philosophique dans lequel celles-ci ont été écrites.

Lire la suite...

08 novembre 2016

Sigmund Freud - Benedictus de Spinoza : Correspondance 1676-1938 Gallimard NRF, mars 2016, lu par Jean-Baptiste Chaumié

Les lecteurs de Spinoza connaissent cette fameuse formule de l’Ethique selon laquelle « les hommes se croient libres par cela seul qu'ils sont conscients de leurs actions et ignorants des causes qui les déterminent » (Ethique, III, scolie de la proposition 2). De là, on fait parfois un peu rapidement de Spinoza  un précurseur du fondateur de la psychanalyse.

Lire la suite...

30 septembre 2016

Chantal Jaquet, Sub specie æternitatis - Étude des concepts de temps, durée et éternité chez Spinoza, Classiques Garnier, 2016, lu par Eric Delassus

Quels sont les rapports entre la durée et l’éternité dans la pensée spinoziste ? Le livre de Chantal Jaquet, Sub Sub specie aeternitatisspecie æternitatis – Étude des concepts de temps, durée et éternité chez Spinoza, répond à cette question en montrant et en démontrant comment l’esprit peut concevoir l’existence actuelle des choses de manière spatio-temporelle selon la durée et sub specie æternitatis. La traduction de cette expression est cependant difficile et pose le problème de savoir comment les modes finis peuvent partager l’éternité avec Dieu qui existe nécessairement alors qu’eux ne jouissent que d’une nécessité d’exister. La question de l’articulation entre durée et éternité est donc abordée ici comme une porte d’entrée pour mieux comprendre le rapport entre la substance et ses modes. Cette question n’est pas sans incidences sur le plan éthique puisqu’elle permet de mieux comprendre le rapport entre les lois éternelles et les enseignements temporaires de la religion, ainsi que la nature du lien entre la joie, qui s’inscrit dans la durée en tant que passage d’une perfection moindre à une perfection plus grande, et la béatitude qui est la perfection même et provient de l’accès à l’éternité par la puissance de l’entendement.

Lire la suite...

17 mai 2013

Victor Brochard, Le Dieu de Spinoza, éditions Manucius, 2012, lu par Damien Auvray

Victor Brochard, Le Dieu de Spinoza, éditions Manucius, 2012.

Les éditions Manucius ont eu la bonne idée de rééditer deux études du grand historien de la philosophie Victor Brochard, consacrées à Spinoza et parues en 1912 dans un ouvrage  intitulé Etudes de philosophie ancienne et moderne. La première porte sur la conception de Dieu chez Spinoza et la seconde, plus brève, sur l’éternité des âmes dans sa philosophie

Lire la suite...

14 janvier 2013

Cyrille Bégorre-Bret et Cyril Morana, La Justice de Platon à Rawls, préface d'André Comte-Sponville, (lu par Véronique Longatte)

Cyrille Bégorre-Bret et Cyril Morana, La Justice de Platon à Rawls (préface d'André Comte-Sponville), Eyrolles, 2012. 

L'ouvrage de Cyrille Bégorre-Bret et Cyril Morana, LA JUSTICE de Platon à Rawls, présente de façon chronologique, l’histoire de l’idée de justice de l’Antiquité à nos jours. Dans une visée pédagogique sont exposées ici diverses réflexions sur l’essence même de la justice avant de s’interroger sur les conditions concrètes de sa réalisation.

Lire la suite...