17 septembre 2018

Fichant, M., Roux, S., (dir.), Louis Couturat (1869-1914), Mathématiques, langage, philosophie, lu par Vincent Alain

https://classiques-garnier.com/editions-vignettes/MftMS01b.pngFichant, M., Roux, S., (dir.), Louis Couturat (1869-1914), Mathématiques, langage, philosophie, Paris, Éditions Classiques Garnier, 2017

« On ne saurait lui (Kant) reprocher de n’avoir pas prévu l’avenir, encore que sur ce point, Leibniz ait vu plus clair et plus loin » écrivit Louis Couturat en 1905 à propos de la philosophie des mathématiques de Kant inaugurant ainsi « un retour à Leibniz » concurrent du « zurück zu Kant » de l’École de Marbourg. De l’œuvre de Louis Couturat, on ne retient, le plus souvent, que la classique et incontournable étude sur la Logique de Leibniz d’après des documents inédits et la thèse d’un Leibniz précurseur de la logique moderne. Pourtant, Louis Couturat n’a jamais voulu être un historien de la philosophie au sens strict, mais bien un philosophe à part entière cherchant à distinguer la vérité des systèmes de leur roman.

        

Lire la suite...

09 septembre 2018

Baptiste Morizot, Sur la piste animale, Actes-Sud, avril 2018, lu par Laurence Harang

Baptiste Morizot, auteur du livre Les diplomates, cohabiter avec les loups sur une autre carte du vivant (Wildproject Editions, 2016), nous interroge sur l’art du pistage et sur la manière de mieux habiter notre monde ; car il est évident à la lecture de ce bel essai - Sur la piste animale - que nous devons apprendre à « faire monde commun» avec les autres êtres vivants qui peuplent la terre.

.Sur la piste animale

Lire la suite...

06 septembre 2018

Jacques Schlanger, De l'usage de soi, Hermann, 2017, lu par Guillaume Fohr

81LY9OFfQYL.jpg
 

Jacques Schlanger, De l'usage de soi, Hermann, 2017 (146 pages). Lu par Guillaume Fohr.

Jacques Schlanger est actuellement professeur émérite de philosophie à l'université hébraïque de Jérusalem. Dans son ouvrage De l'usage de soi, il propose au lecteur une pérégrination autour du « je » en sept intervalles. Le chiffre sept n'est pas sans évoquer la menorah, chandelier à sept branches de la tradition juive dont l'étymologie désigne la racine de la lumière. Le « je » se donne parfois à voir ou reste caché, toujours est-il qu'il demeure à l'origine de toute pensée, de toute action, de toute communication. Aussi, nos sentiments, nos idées, nos savoirs, nos croyances ne font pas exception en la matière. Ce livre propose une mise en abîme des diverses modalités de l'usage de soi en philosophie.

 

Lire la suite...

27 juillet 2018

Jean-Baptiste Brenet, Averroès l’inquiétant, Belles Lettres 2015, lu par Elisabeth Boncour

41azMFZT1cL.jpg
 

Jean-Baptiste Brenet, Averroès l’inquiétant, Les Belles Lettres, Paris, 2015 (160 pages).


Jean-Baptiste Brenet est professeur à l'Université de Paris I - Panthéon - Sorbonne, où il enseigne l'histoire de la philosophie arabe. Traducteur de Thomas d'Aquin, de Thomas Wylton et d'Avicenne, il dirige avec Christophe Grellard la collection « Translatio. Philosophies médiévales », chez Vrin. Il a notamment publié Transferts du sujet. La noétique d'Averroès selon Jean de Jandun (Vrin, 2003) et Les possibilités de jonction. Averroès-Thomas Wylton, suivi de : Thomas Wylton, L’âme intellective, introduction, traduction et notes  (de Gruyter, 2013).

Lire la suite...

26 juillet 2018

Monique Dixsaut, Platon et la question de l’âme, Vrin 2013, lu par Jérôme Jardry

41Y8Zxkqj-L.jpg
 

Monique Dixsaut, Platon et la question de l’âme, Études platoniciennes II, collection Bibliothèque d'Histoire de la Philosophie, Vrin, 2013 (288 pages).

Platon et la question de l’âme est le deuxième tome des Études platoniciennes de Monique Dixsaut (le premier est paru en 2000 : Platon et la question de la Pensée, Vrin, Histoire de la philosophie). Cet ouvrage regroupe des articles qui ont été édités dans des revues et des ouvrages collectifs. On ne peut être que très heureux de retrouver ces textes dans ces deux tomes qui procèdent à des lectures pointues, détaillées et très éclairantes des dialogues de Platon. On y voit l’unité profonde d’une démarche qui est celle de l’histoire de la philosophie et de celle du « philosopher ».

 

Lire la suite...

25 juillet 2018

Olivier Dubouclez, Descartes et la voie de l’analyse, PUF 2013, lu par François Collet

516ig42gtEL.jpg
 

Olivier Dubouclez, Descartes et la voie de l’analyse, P.U.F., collection Epiméthée, janvier 2013 (395 pages).

Cet ouvrage est un travail d’Olivier Dubouclez (issu de la thèse qu’il a soutenue en 2008), où la rigueur de la démarche historique le dispute au merveilleux du voyage qu’il nous propose. Disons-le d’entrée : il n’est nullement question de philosophie analytique dans cet ouvrage, ni d’une interprétation analytique (disons logico-linguistique) de l’œuvre de Descartes.

Lire la suite...

24 juillet 2018

Sébastien Roman, Nous, Machiavel et la démocratie, CNRS 2017, lu par Bertrand Vaillant

71SIw56nt3L.jpg
 

Sébastien Roman, Nous, Machiavel et la démocratie, C.N.R.S. 2017, collection PHIL (350 pages). Lu par Bertrand Vaillant.

Machiavel peut-il nous aider à penser la société démocratique et libérale dans laquelle nous vivons, société qu’il n’a ni connue ni même imaginée ? C’est la question à laquelle l’ouvrage de Sébastien Roman, inspiré de sa thèse soutenue en 2011, entend proposer une réponse affirmative.

Lire la suite...

23 juillet 2018

Crystal Cordell Paris, La philosophie politique, Ellipses 2013, lu par Jean-Pierre Delange

51Gupo_N7sL.jpg
 

Crystal Cordell Paris. La philosophie politique, collection Apprendre à philosopher, Ellipses, mai 2013 (224 pages). Lu par Jean-Pierre Delange.

La philosophie politique, longtemps enseignée à l’Université avec la philosophie morale, est parfois identifiée avec la science politique, laquelle souffre des inévitables maux consécutifs de l’inexorable spécialisation des sciences humaines, au premier rang desquelles la sociologie.

Lire la suite...

20 juillet 2018

Claire Crignon, Locke médecin, Garnier 2016, lu par Gilles Barroux

81MPmpqo2BL.jpg
 

Claire Crignon, Locke médecin. Manuscrits sur l’art médical, Classique Garnier, mai 2016 (541 pages). Lu par Gilles Barroux.

Que John Locke fut attaché à la médecine par sa formation, qu’il a écrit des textes consacrés à cette matière, ou encore que cette formation initiale put constituer un laboratoire pour ses productions ultérieures, ce sont des informations connues et évoquées de manière récurrente, tant par les historiens de la philosophie que des sciences (exemple des travaux de François Duchesneau). Il manquait cependant un travail conséquent et exhaustif sur cette période de l’histoire de la formation de la pensée de Locke, ce maillon manquant est désormais comblé par l’ouvrage de Claire Crignon, Locke médecin. Manuscrits sur l’art médical, paru en 2016.

 

Lire la suite...

19 juillet 2018

Gwendoline Jarczyk, L’Abîmement instaurateur dans la logique de Hegel, Kimé 2013, lu par Thierry Dupoux

71-OIRTN3zL.jpg
 

Gwendoline Jarczyk, L’Abîmement instaurateur dans la logique de Hegel, collection Logique hégélienne, éditions Kimé, octobre 2013 (233 pages). Lu par Thierry Dupoux.

Le titre de l’ouvrage résume bien à lui seul le caractère essentiel de la pensée dialectique qui consiste à supporter la contradiction. Le penser spéculatif se caractérise ainsi par sa capacité à affronter la contradiction, l’opposition de termes tels que le positif et le négatif, contradiction dont la résolution constitue le dynamisme même de la pensée.

 

Lire la suite...

18 juillet 2018

Kostas Papaioannou, Hegel, Belles Lettres 2012, lu par Pierre Arnoux

gl.jpg
 

Kostas Papaioannou, Hegel (avec un choix de textes traduits par l’auteur), édition par François Bordes et Laurie Catteeuw, collection Le Goût des idées, Les Belles Lettres, 2012 (240 pages). Lu par Pierre Arnoux.

Cet ouvrage se veut une introduction claire et pédagogique à l’ensemble de la pensée hégélienne, qui nous est présentée comme une pensée en mouvement, grâce notamment à l’accent mis sur les écrits de jeunesse et aux références à la vie de Hegel.

Lire la suite...

17 juillet 2018

Gaston Bachelard, L'intuition de l'instant, Poche 1994, lu par Adda Meharez Frey

https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/414TeHYGuxL._SX306_BO1,204,203,200_.jpgGaston Bachelard, L'intuition de l'instant, Le Livre de Poche, Paris, 1994 (154 p.).

On dit qu’il n’y a pas d’âge pour apprendre.  Je fais aujourd’hui, et ce n’est pas la première fois, l’expérience heureuse et vraie de cet adage après la lecture de l’essai de Bachelard (1884-1962) L’intuition de l’instant.

Quelle est la ligne défendue par  Bachelard et en vertu de quelles interrogations ?

Lire la suite...

16 juillet 2018

Bergson, Histoire de l’idée de temps, PUF 2016, lu par Thierry de Toffoli

bergson.jpg
 

Henri Bergson, Histoire de l’idée de temps - Cours au Collège de France 1902-1903, publié sous la direction scientifique de Frédéric Worms, présenté par Camille Riquier, PUF, 2016 (393 p.). Lu par Thierry de Toffoli.

Bergson, par voie testamentaire, avait formellement interdit toute publication autre que l’œuvre philosophique. Vœu pieux comme nous le savons puisque lettres, notes manuscrites et cours ont déjà été abondamment publiés. Et l’entorse aux dernières volontés de notre philosophe est appelée à se poursuivre puisque l’ouvrage que nous présentons est le premier d’une nouvelle série de cours à paraître aux Presses Universitaires de France.

Lire la suite...

13 juillet 2018

Catherine Malabou, Avant Demain, PUF 2014, lu par Lucie Wezel

41cXlBS53mL.jpg
 

Catherine Malabou, Avant Demain. Épigenèse et rationalité, PUF, 2014 (352 pages). Lu par Lucie Wezel.


« Pourquoi un livre de plus sur Kant ? » écrit Catherine Malabou dès l’Avertissement de son dernier livre intitulé Avant Demain et consacré à la postérité de la philosophie critique. Parce qu’il se prépare, dans la philosophie continentale contemporaine, une rupture avec Kant.

Lire la suite...

12 juillet 2018

Michael Esfeld, Physique et métaphysique, PPUR 2012, lu par François Chomarat

esfeld1.jpg
 

Michael ESFELD, Physique et métaphysique. Une introduction à la philosophie de la nature, collection Philosophie des sciences, Presses polytechniques et universitaires romandes, novembre 2012 (172 pages).

Michael Esfeld enseigne la philosophie à L’Université de Lausanne, l’horizon de son travail étant de réunir les connaissances scientifiques dans une conception complète et cohérente de la nature.

Lire la suite...

- page 1 de 36