Mot-clé - Mediaclasse

Fil des billets - Fil des commentaires

05 avril 2021

" Le Malade imaginaire " Acte 3 (Lecture accompagnée) par Mediaclasse

Alors que les deux amoureux sont dans une impasse, ce dernier acte va retourner la situation. D'abord, Béralde engage un véritable débat sur la médecine : Argan n'est pas convaincu, mais tout de même, il reporte un lavement.

La colère de M. Purgon va alors permettre à Toinette de réaliser son premier stratagème. En se déguisant en médecin, elle montre toutes les ficelles des charlatans, mais ce n'est pas encore suffisant pour guérir Argan de ses illusions. Mais du moins, le mariage avec Thomas Diafoirus est écarté.

Finalement, c'est en faisant le mort, qu'Argan va découvrir la vérité : la trahison de sa femme, l'attachement de sa fille, le respect de son futur gendre. À la fin, le mariage est rendu possible, paradoxalement grâce au triomphe de la monomanie d'Argan, qui devient son propre médecin.

https://www.mediaclasse.fr

" Le Malade imaginaire " Acte 2 (Lecture accompagnée) par Mediaclasse

Ce deuxième acte est celui des confrontations : alors que Cléante a trouvé une ruse pour rendre visite à sa bien aimée, il se trouve confronté à un rival ridicule. Le cours de chant rapproche un temps les deux amants, et donne le courage à Angélique de résister à la décision de son père, tout en gardant une attitude mesurée.

Mais Béline reprend le dessus sur son mari, et la révélation de Louison le décide finalement à mettre sa fille dans un couvent. Toinette est relativement absente, elle se contente de railler les différents personnages présents. On a donc un acte entier qui précipite l'échec du projet de mariage des deux jeunes amoureux.

https://www.mediaclasse.fr

11 février 2021

" Le Malade imaginaire " Résumé et analyse du premier Acte par Mediaclasse

Chez Molière, le spectacle est bien plus qu'un simple divertissement : c'est la voie royale vers la lucidité. En nous représentant ce malade imaginaire, il aborde les thèmes de la mort, de l'amour, dans une société où foisonnent des charlatans de toute sorte !

https://www.mediaclasse.fr

13 octobre 2020

Madame de Lafayette, La Princesse de Clèves - Résumé analyse détaillé (Tome 1)

Toute l’oeuvre de Mme de La Fayette a d’abord été publiée de manière anonyme, pourquoi ? Au XVIIe siècle, quand on est une femme de la noblesse, on ne signe que des Mémoires ou des Correspondances. Ou à la rigueur, des genres considérés comme nobles : le grand roman pastoral et précieux.

Mais, La Princesse de Clèves est probablement le résultat d’une collaboration : cela se fait beaucoup à l’époque. On sait que Mme de La Fayette a travaillé avec La Rochefoucauld, Segrais ou Huet. D’ailleurs, trouver l’auteur d’un ouvrage est une petite devinette de salon. Mme de La Fayette se défend même avec malice :

Un petit livre qui a couru il y a quinze ans et où il plut au public de me donner part, a fait qu’on m’en donne encore à la Princesse de Clèves. Mais je vous assure que je n’y en ai aucune ... Je suis flattée que l’on me soupçonne et je crois que j’avouerais le livre si j’étais assurée que l’auteur ne vînt jamais me le redemander. Je le trouve très agréable, bien écrit sans être extrêmement châtié, plein de choses d’une délicatesse admirable. Mme de La Fayette, Lettre au chevalier de Lescheraine, 13 avril 1678.

12 octobre 2020

Madame de Lafayette, La Princesse de Clèves - Résumé analyse détaillé (Tome 2)

M. et Mme de Clèves sont partis vivre à Coulommiers, à la campagne, c’est-à-dire, loin des tumultes de la cour. Bien sûr, M. de Nemours passe les voir de temps en temps, mais la princesse de Clèves l’évite, et le laisse avec son mari.

Un jour, ils apprennent la mort de Mme de Tournon, M. de Clèves en profite pour raconter son histoire à sa femme. C’est la deuxième histoire enchâssée du roman. Sous les apparences d’une veuve vertueuse, elle joue avec les sentiments de deux hommes, ce qui les mène à leur perte.

11 octobre 2020

Madame de Lafayette, La Princesse de Clèves - Résumé analyse détaillé (Tome 3)

En ce début du troisième tome du roman, le vidame de Chartres finit de raconter à Nemours l’histoire qui explique la lettre qu’on a retrouvée au jeu de paume. Ce récit montre un vidame séducteur sans scrupules : il demande à Nemours de le tirer de ce mauvais pas, mais le lecteur devine que son jeu avec les passions et les mensonges ne se terminera pas sans conséquences.

10 octobre 2020

Madame de Lafayette, La Princesse de Clèves - Résumé analyse détaillé (Tome 4)

Après la mort du roi, la cour est bouleversée : le cardinal de Lorraine influence la reine, c’est donc la famille de Guise qui a le pouvoir, et ils éloignent toutes les personnes qui pourraient leur faire ombrage : La duchesse de Valentinois est chassée de la cour, le connétable de Montmorency est démis de ses fonctions, le prince de Condé est envoyé en Flandres pour signer un traité de paix, et enfin, le roi de Navarre accompagnera Mme Élisabeth en Espagne à la place de M. et Mme de Clèves.

01 juillet 2020

" Crépuscule ", Les Contemplations (II,26), Victor Hugo

Ce poème « Crépuscule » illustre particulièrement bien ce que Victor Hugo entend par l'activité de Contemplation qui donne son nom au recueil : au-delà d'une simple méditation poétique, chaque paysage recèle une infinité vertigineuse de secrets philosophiques et mystiques...

Très important pour soutenir le travail de Mediaclasse ! Likez, partagez, abonnez-vous ! Retrouvez la suite sur son site : https://www.mediaclasse.fr

08 juin 2020

" Melancholia ", Les Contemplations (III,2), Victor Hugo

« Où vont tous ces enfants dont pas un seul ne rit ? » Alors que la Révolution Industrielle se poursuit en France, Victor Hugo s'élève contre le travail des enfants. Ce passage célèbre de « Melancholia » est un magnifique exemple de poésie engagée ! Le poète s'attaque aux notions de travail et de progrès pour mieux se les réapproprier, en philosophe et en humaniste.

Très important pour soutenir le travail de Mediaclasse ! Likez, partagez, abonnez-vous ! Retrouvez la suite sur son site : https://www.mediaclasse.fr

27 mars 2020

" Parfum exotique ", poème IV, section " Spleen et Idéal ", Baudelaire, " Les Fleurs du Mal " (1857)

Chez Baudelaire, l’idéal est intimement lié à l’idée d’un ailleurs, toujours plus lointain, sans doute inatteignable. Par exemple, dans le sonnet « À une Passante », le poète décrit une femme, qui incarne la beauté : « Ne te verrais-je plus que dans l’éternité // Ailleurs, bien loin d’ici, trop tard, jamais peut-être. » Bien loin d’ici. C’est cela qui rend toute son importance au thème du voyage. Dans notre poème, Baudelaire semble aussi s’adresser à une femme, mais il déploie tout de suite, à travers son parfum, un paysage exotique extrêmement riche, où les perceptions créent des réseaux de symboles, décrivant un certaine forme d’idéal. Comment notre sonnet transmet-il une vision de l’idéal baudelairien à travers la description d’un paysage exotique, vivant, et plein de sensualité ?

- page 1 de 4