Mot-clé - Beaumarchais

Fil des billets - Fil des commentaires

29 avril 2020

Extrait 5 de " Le Mariage de Figaro " (1784), Beaumarchais, mise en scène de Jean-Pierre Vincent, Théâtre National de Chaillot, 1987, Lecture analytique 5

Acte V, scène 3, de "(Il se lève). Que je voudrais bien tenir..." à "... m'arrivent à la file. (Il se lève en s'échauffant)." pp. 208-210 folio classique.

03 avril 2020

Beaumarchais, "Le Barbier de Séville", Acte II, scène 8 : Éloge de la calomnie

Bien que ce texte date de 1775, on peut en mesurer toute l'actualité. Les rumeurs sont toujours là, propagées à une vitesse inconnue alors. N'est-il pas bon d'attirer l'attention des jeunes sur ce qu'ils peuvent colporter, volontairement ou non ?

EXTRAIT : " Bartholo : Singulier moyen de se défaire d’un homme !

Bazile : La calomnie, Monsieur ? Vous ne savez guère ce que vous dédaignez ; j’ai vu les plus honnêtes gens prêts d’en être accablés. Croyez qu’il n’y a pas de plate méchanceté, pas d’horreurs, pas de conte absurde, qu’on ne fasse adopter aux oisifs d’une grande ville, en s’y prenant bien : et nous avons ici des gens d’une adresse ! ... D’abord un bruit léger, rasant le sol comme hirondelle avant l’orage, pianissimo murmure et file, et sème en courant le trait empoisonné. Telle bouche le recueille, et piano, piano vous le glisse en l’oreille adroitement. Le mal est fait, il germe, il rampe, il chemine, et rinforzando de bouche en bouche il va le diable ; puis tout à coup, on ne sait comment, vous voyez calomnie se dresser, siffler, s’enfler, grandir à vue d’œil ; elle s’élance, étend son vol, tourbillonne, enveloppe, arrache, entraîne, éclate et tonne, et devient, grâce au Ciel, un cri général, un crescendo public, un chorus universel de haine et de proscription. Qui diable y résisterait ?

Bartholo : Mais quel radotage me faites-vous donc là, Bazile ? Et quel rapport ce piano-crescendo peut-il avoir à ma situation ?

Bazile : Comment, quel rapport ? Ce qu’on fait partout pour écarter son ennemi, il faut le faire ici pour empêcher le vôtre d’approcher. "

Sur le texte de la calomnie, dans Le Barbier de Séville de Beaumarchais, des jeunes du Lycée agricole de Ressins ont réalisé un clip vidéo original. Ce film a remporté le prix de la créativité au FestiClip 2009. Pour pouvoir insérer ce clip dans la collection D'clic des jeunes du Lycée technique et technologique de Marseille ont accepté de le retourner y apportant leur propre coloration.

22 février 2019

Extrait de " Le Mariage de Figaro " (1784), mise en scène en 1977 par Jacques Rosner à La Comédie-Française, Acte V, scène 3 (extrait)

Acte V, scène 3 (extrait).

Extrait de " Le Mariage de Figaro " (1784), mise en scène en 1977 par Jacques Rosner à La Comédie-Française, Acte III, scène 15

Acte III, scène 15.

Extrait de " Le Mariage de Figaro " (1784), mise en scène en 1977 par Jacques Rosner à La Comédie-Française, Acte III, scène 5

Acte III, scène 5.

13 février 2019

Extrait de " Le Mariage de Figaro " (1784), mise en scène en 1977 par Jacques Rosner à La Comédie-Française, Acte I, scène 1

Acte I, scène 1.

02 mai 2018

"Les Noces de Figaro" Opéra de Mozart d'après "Le Mariage de Figaro" de Beaumarchais

MidSUMMER MOZARTiade est un festival, autour du Parc de Bruxelles, qui a pour but de mettre en valeur des hauts lieux du patrimoine bruxellois et des jeunes artistes de talent exceptionnel à travers les chefs-d’oeuvres de Mozart. L’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie a été convié à participer à la production de l’opéra-bouffe « Les Noces de Figaro », duquel irradie le génie de Mozart qui glisse, dans une narration lumineuse, des airs qui se transforment en duos, des duos en trios, des trios en tutti, avec une invention mélodique vertigineuse, toujours jaillissante et renouvelée. Le Théâtre Royal du Parc, écrin couvert de feuilles d’or et de velours rouge de style Louis XVI, entièrement restauré en 2000, accueille cette prestation. Conçu pour l’art lyrique, il fut construit selon les plans de l’architecte Louis-Joseph Montoyer, l’un des créateurs du quartier royal tel qu’on peut le découvrir encore aujourd’hui. La proximité de la scène procure une sensation d’intimité qui en fait un lieu de prédilection pour les amateurs d’opéra.

" Beaumarchais l'insolent " film d'Edouard Molinaro (1996)

Beaumarchais l'insolent est un film français de 100 minutes réalisé par Edouard Molinaro sorti en 1996. Ce film est une biographie de Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais. On y voit les différentes étapes et épreuves que Beaumarchais a enduré tout au long de sa vie au XVIIIème siècle. Celui-ci a donc exercé plusieurs métiers : philosophe, écrivain, dramaturge, et enfin espion. Il s'est battu contre la censure pour la parution de ces différentes pièces comme Le Barbier de Séville, Le Mariage de Figaro et La Mère coupable. À travers ses oeuvres, il dénonce ce que tout le monde pense tout bas comme les différentes inégalités sociales.

Voici des citations caractéristiques de ce film (en dehors des pièces de théâtre jouées) :   "Ce n'est ni Marivaux ni Voltaire, il faut être léger au contraire et ne s'attarder sur rien."   "Il faut se contenter de dire les répliques, c'est tout."   "Au fond, je ne travaille bien qu'en prison."   "Je me presse de rire de tout de peur d'être obligé d'en pleurer."   "Dieu a toujours besoin du diable."

22 mars 2017

Beaumarchais, " Le Mariage de Figaro ", 1784, Lecture analytique de la scène 3 de l'acte V

Lecture analytique de la scène 3 de l'acte V

Beaumarchais, " Le Mariage de Figaro ", 1784, Lecture analytique de la scène 5 de l'acte III

Lecture analytique de la scène 5 de l'acte III

- page 1 de 3