Mot-clé - Beaumarchais

Fil des billets - Fil des commentaires

02 mai 2018

"Les Noces de Figaro" Opéra de Mozart d'après "Le Mariage de Figaro" de Beaumarchais

MidSUMMER MOZARTiade est un festival, autour du Parc de Bruxelles, qui a pour but de mettre en valeur des hauts lieux du patrimoine bruxellois et des jeunes artistes de talent exceptionnel à travers les chefs-d’oeuvres de Mozart. L’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie a été convié à participer à la production de l’opéra-bouffe « Les Noces de Figaro », duquel irradie le génie de Mozart qui glisse, dans une narration lumineuse, des airs qui se transforment en duos, des duos en trios, des trios en tutti, avec une invention mélodique vertigineuse, toujours jaillissante et renouvelée. Le Théâtre Royal du Parc, écrin couvert de feuilles d’or et de velours rouge de style Louis XVI, entièrement restauré en 2000, accueille cette prestation. Conçu pour l’art lyrique, il fut construit selon les plans de l’architecte Louis-Joseph Montoyer, l’un des créateurs du quartier royal tel qu’on peut le découvrir encore aujourd’hui. La proximité de la scène procure une sensation d’intimité qui en fait un lieu de prédilection pour les amateurs d’opéra.

" Beaumarchais l'insolent " film d'Edouard Molinaro (1996)

Beaumarchais l'insolent est un film français de 100 minutes réalisé par Edouard Molinaro sorti en 1996. Ce film est une biographie de Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais. On y voit les différentes étapes et épreuves que Beaumarchais a enduré tout au long de sa vie au XVIIIème siècle. Celui-ci a donc exercé plusieurs métiers : philosophe, écrivain, dramaturge, et enfin espion. Il s'est battu contre la censure pour la parution de ces différentes pièces comme Le Barbier de Séville, Le Mariage de Figaro et La Mère coupable. À travers ses oeuvres, il dénonce ce que tout le monde pense tout bas comme les différentes inégalités sociales.

Voici des citations caractéristiques de ce film (en dehors des pièces de théâtre jouées) :   "Ce n'est ni Marivaux ni Voltaire, il faut être léger au contraire et ne s'attarder sur rien."   "Il faut se contenter de dire les répliques, c'est tout."   "Au fond, je ne travaille bien qu'en prison."   "Je me presse de rire de tout de peur d'être obligé d'en pleurer."   "Dieu a toujours besoin du diable."

22 mars 2017

Beaumarchais, " Le Mariage de Figaro ", 1784, Lecture analytique de la scène 3 de l'acte V

Lecture analytique de la scène 3 de l'acte V

Beaumarchais, " Le Mariage de Figaro ", 1784, Lecture analytique de la scène 5 de l'acte III

Lecture analytique de la scène 5 de l'acte III

Beaumarchais, " Le Mariage de Figaro ", 1784, Lecture analytique de la scène 1 de l'acte II

Lecture analytique de la scène 1 de l'acte II

Beaumarchais, " Le Mariage de Figaro ", 1784, Lecture analytique de la scène 10 de l'acte I

Lecture analytique de la scène 10 de l'acte I

Beaumarchais, " Le Mariage de Figaro ", 1784, Lecture analytique de la scène I de l'acte I

Lecture analytique de la scène I de l'acte I

20 février 2017

Le " Mariage de Figaro " par la Comédie-Française

Le premier titre de Beaumarchais était La Folle Journée : l'action commence dans la matinée, rebondit d'heure en heure et se termine tard dans la nuit. Chacun des personnages court éperdument après son bonheur. Figaro veut épouser Suzanne, le Comte voudrait en faire sa maîtresse. Chérubin courtise toutes les filles et femmes du château, il aime par dessous tout la Comtesse qui est sa marraine. Bazile a des vues sur Marceline qui, elle, veut épouser Figaro. La pièce compte cinq actes et finit en apothéose sous les grands marronniers, dans le parc du château, où à la faveur de la nuit, chacun trouvera son compte et son bonheur mais pas forcément comme il l'avait d'abord imaginé.

Représentation décembre 2008 par la Comédie-Française.

19 février 2017

" Le Barbier de Séville " de Beaumarchais

Le Barbier de Séville ou La Précaution inutile, représentée pour la première fois le 23 février 1775.

Mise en scène : Gérald Marti. Créé et filmée au Théâtre Royal du Parc à Bruxelles. Date de tournage : octobre 1997. Avec : Damien Gillard, Daniel Hanssens, Micheline Goethals, Thierry Lefevre, Jean-Claude Frison, Daniel Ajenzer, Antonio Lo Presti, Olivier Monneret, Jean-Paul Landresse. Décor et costumes : Sylvie Deschampheleire. Direction technique et éclairages : Serge Daems. Arrangements musicaux : Damien Gillard. Réalisation : Mike Roeykens.

21 mai 2016

Extrait 5 de " Le Mariage de Figaro " (1784), Beaumarchais, mise en scène de Jean-Pierre Vincent, Théâtre National de Chaillot, 1987, Lecture analytique 5

Acte V, scène 3, de "(Il se lève). Que je voudrais bien tenir..." à "... m'arrivent à la file. (Il se lève en s'échauffant)." pp. 208-210 folio classique.

- page 1 de 2