Mot-clé - science

Fil des billets

14 octobre 2016

Guillaume Carnino L’invention de la science. La nouvelle religion de l’âge industriel, Seuil « L’univers historique » 2015 Lu par Alexandre Klein

Guillaume Carnino L’invention de la science. La nouvelle religion de l’âge industriel,  Seuil « L’univers historique » 2015 Lu par Alexandre Klein

Quand et comment « la science » s’est-elle imposée, en France, comme l’unique garant du vrai et par là même comme une référence sociale et culturelle centrale, voire même sacrée ? C’est à cette question que l’historien Guillaume Carnino tente de répondre dans son dernier ouvrage, issu d’une thèse de doctorat soutenue en 2011 sous la direction de Dominique Pestre. Il ne s’agit pas là d’une énième histoire des sciences modernes, retrouvant dans les travaux de Bacon, Descartes ou Galilée l’apparition d’un nouvel esprit scientifique et des fondements de notre http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQ756EmF3VeTkQBLidUexdOZxLqCn_W1HBjGTUShfatJAbpjrZqaRv_FvNgmodernité. L’auteur préfère ici retourner l’interrogation sur les origines de la science moderne en analysant « les origines modernes de la science », et ce afin d’identifier le « moment précis où des pratiques préexistantes […] en viennent à être subsumées sous le vocable de science au singulier » (p. 12). Autrement dit, il se demande quand on a commencé à parler de « la science » et de quelle manière cette expression est devenue synonyme de vérité ? Pour mener à bien son enquête, il sollicite des sources diverses, allant des fonds d’archives d’institutions scientifiques françaises de renom aux correspondances de savants, en passant par des revues et des publications populaires. Son étude se divise en quatre grandes parties abordant respectivement l’avènement de « la science », son rôle de nouvelle autorité publique, ses rapports avec l’industrie et enfin son implication politique dans l’avènement de la IIIe République.

Lire la suite...

18 décembre 2013

Jean-Yves Bory, La douleur des bêtes, la polémique sur la vivisection au XIXe siècle en France, PUR, octobre 2013, lu par Laurence Harang

Jean-Yves Bory, La douleur des bêtes, la polémique sur la vivisection au XIXe siècle en France, PUR, octobre 2013. 

La  vivisection au XIXe siècle fut pratiquée avec frénésie : ainsi, des exercices chirurgicaux furent opérés sur des chevaux vivants, des bœufs, des mulets, des porcs. Rien ne fut épargné aux animaux - des incisions, des ponctions, des ligatures, des saignées durant des heures entières - entre les mains d’élèves destinés à devenir des praticiens. D’autres expériences d’une rare cruauté consistaient  à couper ou arracher les nerfs des lapins, des chiens…En outre, les cris des animaux, loin de susciter la compassion des vivisecteurs, donnaient de précieuses informations aux praticiens.

Lire la suite...