s'exprimer, partager, créer, échanger...au lycée Marie Curie de Versailles

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

20 mai 2018

Café littéraire n°3 - PROGRAMME DU 25 MAI

Capture_d_e_cran_2018-05-20_a__21.23.00.png
Demandez le programme !

 

Le Café littéraire

[object Object]
IMG-6110.jpg, mai 2018
 

LE CAFÉ LITTÉRAIRE est devenu un rendez-vous qui compte au lycée Marie Curie,

un moment de convivialité qui permet à tous les élèves de partager leurs coups de coeur et découvrir de nouvelles lectures, et ce dans un cadre totalement libre.

Une bulle de culture et de curiosité sans jugement.

Vendredi 25 mai aura lieu la dernière séance de l'année, avec pour thème  : L'AVENTURE.

Le format :

 

1/ présentation des oeuvres choisies par les animateurs du club et temps de lecture.


2/ pause gourmande autour d'un café bien entendu, et des légendaires chouquettes.

 

3/ Les élèves présentent leur sélection, en toute liberté. Ils lisent leur passage préféré.

 

Lors de la deuxième séance consacrée à l'AMOUR, les élèves nous ont fait découvrir ou redécouvrir  :

 

-          Gary, Romain. La promesse de l’aube. Roman

-          Higgins, Colin. Harold et Maud. Théâtre

-          Maupassant, Guy. Bel ami. Roman

-          Maupassant, Guy. Imprudence. nouvelle

-          Wilde, Oscar. Salomé. Théâtre

-          Hugo, Victor. Notre-Dame de Paris. Roman

-          Zevin, Gabrielle. Une vie ailleurs. Roman

-          Bondoux, Laure. Tant que nous sommes vivants. Romans

-          Berger, Pierre. Lettres à Yves. Correspondance

-          Zweig, Stephan. Lettres d’une inconnue. Court roman par lettres

-          Guilleragues. Lettres portugaises. Court roman par lettres

-          Bircail, Morgan. Phone play. Roman ludique par sms, et autres messages

-          Zappia, Francesca. Je t’ai rêvé. Roman

-          Segal, Erich. Love Story. Roman

-          Ovide. Orphée et Euridyce. Poème

 

IMG-6108.jpg
IMG-6108.jpg, mai 2018

 

 

 

 

Si vite...

Si vite tout s'est enchaîné autour de mes poignets,
Pourtant langoureusement j'ai réalisé.
Ta vigoureuse main sur ma cuisse se promenant, 
Ce regard malicieux, ce sourire d'enfant
Ont réveillé l'espoir d'enfin apercevoir
La chose ardente à laquelle je n'osais plus croire.


On ne jurait que par cette fusion inexplicable.
On ne songeait qu'à cet amour inexpugnable;
Les baïonnettes résonnaient toujours dans ma tête
Comme de futiles et redondantes chansonnettes.
Les armes ont été pourtant plus fortes que nos âmes,
Au cœur de mon corps retentit un nostalgique drame. 


J'essaie de me libérer, de m'en détacher.
La fenêtre ouverte je laisse des pensées s'échapper
Les gouttes glissent, tout le tronc frissonne
Le vent halète, il ne trouve personne
Personne pour le voir ni le sentir.
Le bonheur n'est plus qu'un lointain souvenir.

 

Tess Sadowski, 1re Littéraire

J'ai derrière le ciel

J'ai derrière le ciel un ciel pour revenir
Un nouveau monde, infini mais déjà révolu 
Des âmes m'y attendent, même si je ne les reverrai jamais
Il y fait jour et nuit à n'importe quelle heure
Le temps est long, suspendu et pourtant si lent
Ce monde m'attend, il m'appelle, je le sens en moi
Ma vision s'atténue, mes gestes sont ralentis, mon coeur ne bat plus
J'y suis.

 

Héloïse Hadsky
 

Soupçon de rêves


Soupçon de rêves
 
Comme la pluie qui tombe sur la terre rouge,
Comme la glace sur un tapis brulant
Voici des rêves volants.
 
Cette fleur dansante bousculée par la violente brise
Cette chaleur d’été qui nous méprise
Voici la réalité volée.
 
Nous voici devant cette réalité où nous demeurons prisonniers
Vaudrait-il mieux rêver ou subir ?
Ces questions me font souffrir.
C’est pour cela que je préfère vivre,
Dans un monde où règnent les sourires.
 
 Lucile HERVE  1L1

Euphorie

Euphorie

La peur tétanise mes pensées
Ai-je eu raison de venir ici ?
Le compte à rebours sera bientôt passé
J’entends ces murmures, quand cela sera-t-il fini ?
Quand, soudain me remonte une vive chaleur dans la peau,
Je ne pense plus, le temps semble être parti.
D’un coup des lumières blanches me dévisagent et m’éblouissent,
J’y suis, face à eux.
Les murmures deviennent des cris, et dans ma tête aussi
Cette euphorie solitaire serait-elle devenue populaire ?

 

Lucile Hervé, 1re Littéraire

VRAI AMOUR


                             Vrai amour


On s’aime, on saigne, mon amour que faire? 
J’ai essayé d’atteindre le paradis, j’ai atteint  l’enfer
J’ai fait en sorte de ne plus te quitter, de t’aimer à jamais
Grand amour que tu es, et que tu seras pour l’éternité 
Ô Roméo grand amour séparé par les cieux, vois-tu la lueur au fond de mes yeux? 
Attends-moi, regarde-moi et écoute-moi parler de toi comme jamais plus tu ne m’aimeras
Je n’ai jamais voulu te perdre, juste t’aimer
Entre remords et regrets, plus rien ne prône la paix
Et quand bien même je te rejoignais, j’espère que tu penseras et tu sauras, que seuls les vrais amours finissent pas se retrouver
Quelqu’un a dit que l’amour est magique, la magie n’est qu’illusion, Roméo...

Sophia OMRANE, 1re Littéraire
 

Une ligne qu'on trace...

Une ligne qu’on trace sur un papier jaune et vieilli,
Un trait sur une feuille, un mur dans la vie.
Des familles qui se déchirent à cause d’un rien,
L’amour qui n’est plus à cause de trop hauts confins.
 
Ce n’est rien, ce n’est qu’abstrait, juste de l’encre versée.
Alors pourquoi je sens partir ma liberté ?
Je me sentais voler et voilà que je tombe.
Ecrasée par la pierre, je vois une colombe.
 
Elle est en haut du mur figée sous le soleil,
Me regardant lutter contre ces chaines.
L’oiseau impuissant, malgré ses ailes vermeilles,
Désire fuir autant que moi ce monde empli de haine. 

 

TESS SADOWSKI - 1RE LITTERAIRE

The Truth, un poème traduit en anglais dans le cadre du projet FRONTIÈRES

The truth

If in some smothering dreams you could see a burial,
If in some smothering dreams you could see an innocent young boy killed by a man,
If you could hear the scornful jokes by your enemies,
If you are wounded with a gun, physically and in your head,
You can choose to stand up and not bend,
If you could chose to act to stay a civilised human,
The war is not for you.

by Raphaël Daubert. 1re L 1

El Extranjero

Poème de Remy Johnson traduit en espagnol :

 

El extranjero

 

Como un extranjero en un nuevo país,

Como la nieve en el Sahara,

No estoy en mi sitio,

Me siento muy pequeño,

En un mundo demasiado grande para mí,

Este mundo me cansa,

Yo me iré pronto,

Yo no puedo vivir así,

El tiempo pasa,

Todavía no me siento bien aquí,

No soy el único así,

Yo nadie se cansa,

La felicidad esta al final en mi vida.

 

Traduit par Camille Alvarez et Roxane Brocherieu

L’étranger

 

Comme un étranger dans un nouveau pays,

Comme de la neige au Sahara,

Je ne suis pas à ma place,

Je me sens tout petit,

Dans un monde trop grand pour moi,

Ce monde me lasse,

Je suis bientôt parti,

Je ne peux plus vivre comme ça,

Le temps passe,

Je ne suis toujours pas bien ici,

Je ne suis plus le seul comme ça,

Plus personne ne se lasse,

Le bonheur est finalement dans ma vie

Projet de Classe à PEAC 

 

- page 1 de 26