mot à mot

Tag :

gide; roman

Fil des billets

La Pérouse dans Les Faux Monnayeurs

dans la catégorie Terminale L

fm66.jpg
 

Saisir un personnage mineur dans un roman nécessite d'abord et c'est la difficulté principale de se souvenir des passages où il apparait et de se montrer précis dans les références à l'oeuvre; Si Gide ne mentionne qu'une seule fois le personnage de La Pérouse dans son Journal ,  il insère cet pensée dans le cadre d'une réflexion sur les personnages ; En date du 23 février , dans le second Cahier, il se livre à une analyse de ses caractères , commençant par Bernard : "son caractère encore incertain; Au début , parfaitement insubordonné. Se motive , précise et se limite tout le long du livre à la faveur de ses amours....Olivier : son caractère peu à peu se déforme. Il commet des actions profondément contraires à sa nature et à se goûts - par dépit et par violence Un abominable dégoût de lui-même s'en suit. " Vincent se laisse lentement pénétrer par l'esprit diabolique. Il se croit devenir le diable et c'est quand tout lui réussit le plus qu'il se croit le plus perdu. " 

Lire la suite...


Les faux-Monnayeurs : principes de composition du roman

dans la catégorie Terminale L

gide_42.jpg
 

 Un point d'abord sur ce qui existe : En 1925, quelles sont les attentes des lecteurs de roman et qu'est-ce que Gide entend en prétendant vouloir renouveler le genre romanesque ? Avec la naissance du courant surréaliste, le roman est montré du doigt à cause de se artifices et de certains choix esthétiques ; Ainsi  André Breton, le fondateur du courant surréaliste  affirme que : "le roman avec se descriptions inutiles et sa psychologie rationaliste ne relève que les moments nuls dans la vie. " On lui reproche d'être un genre facile et de chercher à copier la vie ou au contraire de s'en écarter trop artificiellement. Gide rêve d'un roman pur et il prend modèle sur la littérature étrangère, russe et anglaise qu'il apprécie et sur laquelle il travaille. Certaines de se techniques seront reprises et retravaillées ;  20 ans plus tard par le courant littéraire du Nouveau-Roman qui ira encore plus loin dans la contestation du réalisme.

Lire la suite...