16 octobre 2020

Cycle Marcello Mastroianni : suite et fin au cinéma Truffaut

Le cycle consacré à Marcello Mastroianni se poursuit normalement au cinéma Truffaut pendant les vacances scolaires, puisque son horaire de programmation n'est pas concerné par les mesures de "couvre-feu" en vigueur à partir de ce soir minuit. Il reste donc 3 films inscrits à la fois dans ce cadre et dans le cadre de la rétrospective flash-back Cinessonne consacrée au cinéma italien :

  1) Dimanche 18 octobre à 18h : Divorce à l'italienne en V.O. de Pietro Germi (1962) ; durée 1h44

                 comédie italienne  avec Marcello Mastroianni, Stefania Sandrelli, Daniela Rocca

Sujet : Un noble italien est amoureux de sa cousine. Sa femme est insupportable mais le divorce est illégal en Italie. Il échaffaude donc un  plan pour se débarrasser d'elle...

Oscar du meilleur scénario original, et l'acteur principal a reçu le Golden globe award du meilleur acteur de comédie en 1963. C'est une comédie typique de la comédie italienne des années 60, à la fois ironique et satirique.

  2) Dimanche 25 octobre à 18h : Nuits blanches en V.O. de Luchino Visconti (1957) ; durée 1h37

                Drame franco-italien avec Maria Schell, Marcello Mastroianni, Jean Marais

Sujet : Une nuit, Mario rencontre au bord d'un canal une jeune femme en pleurs. Il découvre qu'elle vit dans l'espoir de retrouver un homme qui lui avait donné rendez-vous à cet endroit un an auparavant. Fasciné, Mario essaie de lui faire comprendre que son espoir est vain et tente de se substituer à lui.

Luchino Visconti marque son retour au cinéma après 3 ans d'interruption (après Senso, film épique) par un tout autre genre, une adaptation onirique d'une nouvelle de Dostoïevski Les nuits blanches (1848) plutôt fidèle dans l'esprit (mais non dans l'époque). 

Ce film a remporté le Lion d'argent à la Mostra de Venise en 1957.

 3) Dimanche 1er novembre à 18h : Le bel Antonio en V.O. de Mauro Bolognini (1961) ; durée 1h45

                 Drame franco-italien avec Marcello Mastroianni, Claudia Cardinale, Pierre Brasseur

Sujet : Antonio quitte Rome et, parce que son père est criblé de dettes, accepte de se marier avec une riche et belle héritière. Mais un an après, le père de la mariée veut faire annuler le mariage parce qu'il n'a pas été consommé.

Ce film est une satire sociale, charge contre une société où la puissance masculine (symbolisée ici par la sexualité) est de mise. L'amour platonique n'a pas sa place dans ce monde dominé par le facisme. 

 

Tarif unique : 4 euros ou gratuit pour les élèves de l'option cinéma sur les entrées offertes de leur pass Truffaut.

Cinéma Truffaut, 19 rue François Mouthon, Chilly Mazarin, 0169345442 ou www.cinetruffaut.fr

RER C gare de Chilly Mazarin, 10/15 mn à pied en remontant vers le centre ville, 2ème rue à gauche après la mairie.

OU bus 492 depuis le lycée jusqu'au terminus, 10mn à pied.

 

 

09 octobre 2020

Cycle Marcello Mastroianni : 2ème film au cinéma Truffaut

Le deuxième film proposé par notre cinéma partenaire dans le cycle Mastroianni et dans le cadre du flash-back Cinessonne sur le cinéma italien passera 

                      Dimanche 11 octobre à 18h :    Huit et demi  en V.O. de Federico Fellini (1963) ; durée 2h18

                                Drame fantastique franco/italien avec Marcello Mastroianni, Anouk Aimée

A noter  Ce film sera présenté et analysé par Suzanne De Lacotte, docteur-e en esthétique du cinéma de l'université de Paris I.

Sujet : Un cinéaste dépressif fuit le monde du cinéma et se réfugie dans un monde peuplé de fantasmes.

"C'est un film absolument cérébral" a déclaré l'écrivain Dino Buzzati en 1963

" Rien n'est exagéré dans 8 ½, pas même la fin où le metteur en scène est traîné de force au travail. Ce film, 8 1/2, est le film des metteurs en scène, notre film, et nous devons tous de la reconnaissance à celui qui l'a fait" déclare le cinéaste François Truffaut dans son Journal de tournage de Farenheit 451, le 13 janvier 1966.

Le titre illustre le fait que Fellini avait réalisé 6 films et un septième en co-réalisation avant celui-ci.

 

Tarif unique : 4 euros ou gratuit pour les élèves de l'option cinéma sur les entrées offertes de leur pass Truffaut.

Cinéma Truffaut, 19 rue François Mouthon, Chilly Mazarin, 0169345442 ou www.cinetruffaut.fr

RER C gare de Chilly Mazarin, 10/15 mn à pied en remontant vers le centre ville, 2ème rue à gauche après la mairie.

OU bus 492 depuis le lycée jusqu'au terminus, 10mn à pied.

29 septembre 2020

Cycle Marcello Mastroianni au cinéma Truffaut

Dans le cadre de la rétrospective intitulée Flash-back- le cinéma italien de 1950 à 2000  du vendredi 18 septembre au dimanche 25 octobre des cinémas Cinessonne, le cinéma Truffaut a inscrit ce flash-back dans son propre cadre "l"oeil dans le rétro" et vous propose donc un programme étendu à 5 films (jusqu'au 1er novembre) consacrés à l'acteur italien Marcello Mastroianni (1924-1996), ce qui permet aussi d'avoir un panorama de cinéastes italiens différents :

              1) Dimanche 4 octobre à 18h          La dolce vita de Federico Fellini (1960)

              2) Dimanche 11 octobre à 18h       Huit et demi de Federico Fellini (1963) 

                à noter : ce film sera suivi d'une analyse critique par Suzanne De Lacotte, docteur-e en esthétique du cinéma à Paris I

              3) Dimanche 18 octobre à 18h      Divorce à l'italienne de Pietro Germi (1962)

              4) Dimanche 25 octobre à 18h      Nuits blanches de Luchino Visconti (1957)

              5) Dimanche 1er novembre à 18h Le bel Antonio de Mauro Bolognini (1961)

Ce dimanche 4 octobre à 18h, vous pourrez donc voir

                          La dolce vita de Federico Fellini - comédie dramatique franco-italienne (1960) ; durée 2h54

                                            avec Marcello Mastroianni

Sujet : A Rome, un journaliste quitte sa province mais devient chroniqueur à Rome dans un journal à sensations. Il ne se passe pas grand' chose dans la ville. Et las de la jalousie maladive de sa maîtresse Emma, il sort avec une autre femme Magdalena. Le lendemain, une star hollywoodienne arrive en ville.

Ce film est construit comme une succession de petits épisodes en apparence indépendants (qui rappellent les films à sketches italiens que Fellini a aussi utilisés) et marque un tournant dans le cinéma de Federico Fellini. Il obtient la palme d'or du festival de Cannes et l'oscar des meilleurs costumes. Aujourd'hui considéré comme un classique du cinéma italien et modèle de cinéma, il a fait scandale à l'époque de sa sortie pour sa description d'une société oisive et débauchée. La dolce vita suit en fait un journaliste de presse people au fil d'une semaine dans sa quête de bonheur et d'amour infructueuse.

Tarif unique : 4 euros ou gratuit pour les élèves de l'option cinéma sur les entrées offertes de leur pass Truffaut.

Cinéma Truffaut, 19 rue François Mouthon, Chilly Mazarin, 0169345442 ou www.cinetruffaut.fr

RER C gare de Chilly Mazarin, 10/15 mn à pied en remontant vers le centre ville, 2ème rue à gauche après la mairie.

OU bus 492 depuis le lycée jusqu'au terminus, 10mn à pied.

24 septembre 2020

Hommage à Michel Piccoli : dernier film au cinéma Truffaut

"L'oeil dans le rétro" propose le dernier film hommage à Michel Piccoli au cinéma Truffaut :

          Dimanche 27 septembre à 18h : Mauvais sang de Leos Carax (1986) ; durée 2h05

                                             drame français avec Michel Piccoli, Denis Lavant, Juliette Binoche

Sujet : La comète de Halley dégage une telle chaleur que les parisiens sont frappés par un virus qui tue ceux qui font l'amour sans s'aimer. Deux bandes s'affrontent pour s'approprier le germe qui leur permettra de trouver un vaccin. 

En filigrane, le cinéaste évoque le SIDA, maladie sexuellement transmissible et épidémie nouvelle dans les années 80. Le titre fait également écho à un poème d'Arthur Rimbaud du même nom dans Une saison en enfer. Enfin, l'expression "se faire du mauvais sang" : avoir du tourment est illustrée par le drame de ce film.

Tarif unique : 4 euros ou gratuit pour les élèves de l'option cinéma sur les entrées offertes de leur pass Truffaut.

Cinéma Truffaut, 19 rue François Mouthon, Chilly Mazarin, 0169345442 ou www.cinetruffaut.fr

RER C gare de Chilly Mazarin, 10/15 mn à pied en remontant vers le centre ville, 2ème rue à gauche après la mairie.

OU bus 492 depuis le lycée jusqu'au terminus, 10mn à pied.

21 septembre 2020

Rencontres : flash-back sur le cinéma italien dans les cinémas Cinessonne

Le réseau des 17 cinémas ayant le label Cinessonne propose une projection d'une trentaine de films et quelques rencontres avec des critiques ou acteurs dans le cadre d'une rétrospective intitulée Flash-back- le cinéma italien de 1950 à 2000  du vendredi 18 septembre au dimanche 25 octobre. Le programme rayonne de grands cinéastes : Visconti, De Sica, Fellini, Zurlini, Risi, Monicelli, Scola, Germi, Pietrangelli, Pasolini, Rosi, Moretti, Benigni, Argento et Fulci. Les films sélectionnés sont parfois programmés dans plusieurs salles à des dates différentes. Pour avoir le programme complet avec la liste des cinémas : vous pouvez consulter les programmes papier disponibles au CDI ou aller sur www.cinessonne.com

L'adhésion annuelle à Cinessonne (de date voulue à date échue) vaut 4 euros et vous permet ensuite de bénéficier pour toutes les entrées dans tous les cinémas du réseau (sauf Orsay et Palaiseau, tarif majoré) d'un tarif à 5 euros la place pour tous les films.

Sachez que dans le cadre de ce flashback, le cinéma Truffaut de Chilly Mazarin fera une rétrospective "L'oeil dans le rétro" consacrée à l'acteur Marcello Mastroianni pendant tout le mois d'octobre au tarif spécifique de 4 euros.

 

 

18 septembre 2020

Hommage à Michel Piccoli : 3ème film "Les choses de la vie" au cinéma Truffaut

Ce dimanche au cinéma Truffaut, le meilleur film à mon avis pour rendre hommage à Michel Piccoli, dans un personnage tout en finesse remettant sa vie en question : 

 Dimanche 20 septembre à 18h :  Les choses de la vie de Claude Sautet (1970) ; durée 1h24

                                            drame franco/italien avec Michel Piccoli, Romy Schneider, Léa Massari

Sujet:  Pierre au volant  est victime d'un spectaculaire accident de voiture. Ejecté du véhicule, il est plongé dans un coma où il reste vaguement conscient. Il se remémore le passé, les deux femmes qui comptent dans sa vie : sa femme dont il est séparé et dont il a un fils, sa nouvelle compagne avec qui il hésite à s'engager...Il passe en revue tous ces détails qui font "les choses de la vie", les joies et les peines qui le tourmentent, les hésitations et les incertitudes qui font le balancier de la vie et pèsent de tout leur poids face au destin.

Michel Piccoli incarne certes un architecte dans ce film et évolue dans un milieu plutôt aisé ; mais ses préoccupations et ses doutes en font un homme proche de nous car elles sont hors de tout milieu social. Claude Sautet réalise ici son premier film intimiste dont il deviendra le spécialiste ensuite, chantre et peintre d'un cinéma de société, de caractères, de portraits vivants où chacun peut se reconnaître ou s'identifier. Ce film est l'adaptation d'un roman de Paul Guimard du même nom à 3 mains : celle de Jean-Loup Dabadie (connu jusque là comme auteur des sketches de Guy Bedos et dont ce sera le 1er scénario et récemment disparu), celle de Claude Sautet et celle de l'auteur du roman. Tout le film repose sur l'accident de voiture, très spectaculaire que l'on voit 3 fois dans le film : à la vitesse normale, en accéléré et au ralenti, à trois moments clés différents du film. Claude Sautet en a fait une gageure, lui qui avait la hantise des accidents, à une époque où ceux-ci étaient plus fréquents et plus mortels. Le tournage de cet accident prendra d'ailleurs 15 jours et des techniques de tournage à 3 caméras, permettant 3 points de vue différents. Le scénario, qui colle à cet accident, fonctionne sur des flashbacks de la victime au gré de son passé et de ses visions. L'émotion présente de bout en bout du film grâce au personnage et à ses proches auxquels on s'attache est décuplée par la musique du film composée par un tout jeune compositeur de 20 ans alors : Philippe Sarde qui deviendra par la suite le compositeur attitré des films de Sautet. Cette musique est aussi connue que le film et l'on ne peut dissocier les deux. Le tandem fonctionne à merveille. Enfin, si Claude Sautet a choisi d'emblée les deux acteurs qui formaient le couple désuni, il a longtemps cherché l'actrice qui jouerait la nouvelle compagne ; il a rencontré Romy Schneider et a eu la révélation juste en apercevant sa nuque et ses cheveux noués en chignon...Il en fera ensuite son actrice fétiche et relancera sa carrière avec ce film, prix Louis-Delluc en 1969.

Vous l'avez compris, de nombreuses raisons d'aller voir ou revoir ce film...

Tarif unique : 4 euros ou gratuit pour les élèves de l'option cinéma sur les entrées offertes de leur pass Truffaut.

Cinéma Truffaut, 19 rue François Mouthon, Chilly Mazarin, 0169345442 ou www.cinetruffaut.fr

RER C gare de Chilly Mazarin, 10/15 mn à pied en remontant vers le centre ville, 2ème rue à gauche après la mairie.

OU bus 492 depuis le lycée jusqu'au terminus, 10mn à pied.

10 septembre 2020

Hommage à Michel Piccoli : 2ème film au cinéma Truffaut

Film le plus récent parmi les choix du cinéma Truffaut de Chilly Mazarin pour cet hommage à Michel Piccoli, venez voir ou revoir :

 Dimanche 13 septembre à 18h : Milou en mai de Louis Malle (1990) ; durée 1h48

                                                     comédie dramatique franco-italienne avec Miou-Miou, Michel Piccoli, Michel Duchaussoy

Sujet : un épicurien qui vit en province avec sa mère voit son monde bouleversé à la mort de sa mère ; il faut  rassembler la famille, organiser ses obsèques en plein mai 1968... Règlements de comptes sur fond de crise en perspective, d'autant que l'enterrement est difficile à programmer avec les grèves !

Satire de la bourgeoisie comme Louis Malle savait en faire tout en observant les caractères et en laissant au spectateur le soin de juger. C'est un film de fin de carrière, tout en demie teinte avec un arrière-plan historique et qui garde à la fois des traces de son passé de documentariste (les longs plans d'observation) et de sa vie aux Etats-Unis : la bande originale, en partie composée par Stéphane Grappelli, reflète son amour du jazz.

Michel Piccoli sera nommé aux Césars du meilleur acteur.

Tarif unique : 4 euros ou gratuit pour les élèves de l'option cinéma sur les entrées offertes de leur pass Truffaut.

Cinéma Truffaut, 19 rue François Mouthon, Chilly Mazarin, 0169345442 ou www.cinetruffaut.fr

RER C gare de Chilly Mazarin, 10/15 mn à pied en remontant vers le centre ville, 2ème rue à gauche après la mairie.

OU bus 492 depuis le lycée jusqu'au terminus, 10mn à pied.

 

03 septembre 2020

Hommage à Michel Piccoli en septembre au cinéma Truffaut

Nous avions terminé l'année scolaire avec un cycle consacré à Jean-Luc Godard dont le dernier film programmé Le Mépris était en même temps un hommage à l'acteur Michel Piccoli décédé en mai 2020. Ce film l'a révélé au public aux côtés de Brigitte Bardot. Nous reprenons l'année scolaire avec un grand hommage rendu à la carrière de cet acteur prolifique (aussi bien au théâtre qu'au cinéma) tout au long du mois de septembre dans le cadre d'une rétrospective "l'oeil dans le rétro" le dimanche à 18h au cinéma Truffaut de Chilly Mazarin notre partenaire du lycée. Voici les films choisis et leur calendrier :

               1) Dimanche 6 septembre : Belle de jour  de Luis Bunuel (1967)

               2) Dimanche 13 septembre : Milou en mai  de Louis Malle (1990)

               3) Dimanche 20 septembre : Les choses de la vie de Claude Sautet (1970)

               4) Dimanche 27 septembre : Mauvais sang de Leos Carax (1986)

Mon avis : si je devais rendre moi-même hommage à cet acteur, je choisirais Les choses de la vie, parce qu'il y campe un personnage authentique et touchant dans ses hésitations et son quotidien. Ne manquez pas ce film.

Ce dimanche 6 septembre à 18h, vous pourrez voir le film le plus ancien parmi ceux retenus par le cinéma Truffaut : 

                        Belle de jour de Luis Bunuel - drame franco-italien (1967) durée 1h40

                         avec Catherine Deneuve, Michel Piccoli, Jean Sorel

Ce film est tiré du roman de Joseph Kessel du même nom paru en 1928. La belle de jour est une fleur qui ne s'ouvre que la journée et fait référence ici au surnom donné à l'héroïne qui n'offre ses charmes que l'après-midi dans une maison close. Peinture acide de la bourgeoisie faite par Bunuel, c'est une réflexion sur un portrait de femme ambigüe.

Sujet :  Séverine est une épouse réservée mais insatisfaite qui a des fantasmes masochistes. Elle devient pensionnaire intermittente d'une maison close. Au fil de ses rencontres, l'un des clients se révèle plus assidu et exclusif ; l'aventure devient risquée...

Tarif unique : 4 euros ou gratuit pour les élèves de l'option cinéma sur les entrées offertes de leur pass Truffaut.

Cinéma Truffaut, 19 rue François Mouthon, Chilly Mazarin, 0169345442 ou www.cinetruffaut.fr

RER C gare de Chilly Mazarin, 10/15 mn à pied en remontant vers le centre ville, 2ème rue à gauche après la mairie.

OU bus 492 depuis le lycée jusqu'au terminus, 10mn à pied.

26 juin 2020

Retour des séances cinéphiles au cinéma Truffaut cette semaine

Le cinéma Truffaut a réouvert ses salles obscures le mercredi 24 juin. Un programme court pour cette reprise a été établi pour les deux semaines qui suivent. Il reprend partiellement le programme initialement prévu pour :

  - le cycle consacré à Jean-Luc Godard

  - certaines séances déjà programmées en mars pour la sortie des films

  - le cycle visions du monde

1) Cycle Jean-Luc Godard

Dans le double cadre de "l'oeil dans le rétro" et celui d'un film hommage à l'acteur récemment décédé Michel Piccoli, le cinéma Truffaut vous propose :

 - Dimanche 28 juin à 18h Le mépris de Jean-Luc Godard - drame français (1963) durée 1h45

                                              avec Brigitte Bardot, Michel Piccoli, Jack Palance et Fritz Lang

Sujet : un scénariste et sa jeune femme vivent unis. Lors d'un incident banal avec un producteur, tout bascule au sein du couple car la jeune femme se met à mépriser son mari.

Ce film est classé 7ème au palmarès français du nombre de spectateurs en 1963. La musique de Georges Delerue (célèbre compositeur de musique de films) pour ce film, dont le thème de Camille, est mondialement connue. Elle a été choisie par notre professeur de musique au lycée, M. Couleau pour que nos élèves en proposent une interprétation illustrant le conte Le joueur de flûte de Hamelin  en 2016-2017 initiant le projet contes de Mme Barberis et de M. Scheinhardt, professeurs-documentalistes et référents-culture du lycée.

- Dimanche 5 juillet à 18h : Pierrot le fou de Jean-Luc Godard - drame français (1965) durée 1h55

                                             avec Jean-Paul Belmondo, Anna Karina (récemment décédée), Samuel Füller

 Sujet : Ferdinand, dit Pierrot le fou, marié et père de famille, perd son emploi et désabusé, se rend compte que celle qui garde ses enfants est une ancienne amie. Il décide de tout quitter, part avec cette dernière dans un périple d'une vie débridée où se mêlent trafics d'armes, complots politiques, rencontres spéciales...

2) Cycle Visions du monde

Le thème est l'immigration. Deux films documentaires proposés :

- Semaine du 24 juin au 30 juin( 3 diffusions) : Green boys film français d'Ariane Doublet (2020)

  Sujet : Alhassane,17 ans, a quitté la Guinée seul et après son exil éprouvant est accueilli dans un village normand. Il rencontre un garçon de 13 ans Louka avec lequel il se lie d'amitié et construit une cabane sur une falaise près de la mer où ils se réfugient et se confient.

- Semaine du 1er au 6 juillet (4 diffusions) : Les visages de la victoire film français de Lyèce Boukhitine (2020) durée 1h33

Sujet : des femmes immigrées des Trente Glorieuses dont on n'entend jamais la parole, qui ont renoncé à leurs désirs pour suivre des hommes qu'elles n'avaient pas choisis pour élever des enfants racontent leur résilience, leur désir d'émancipation.

 

Tarif unique : 4 euros ou gratuit pour les élèves de l'option cinéma sur les entrées offertes de leur pass Truffaut.

Cinéma Truffaut, 19 rue François Mouthon, Chilly Mazarin, 0169345442 ou www.cinetruffaut.fr

RER C gare de Chilly Mazarin, 10/15 mn à pied en remontant vers le centre ville, 2ème rue à gauche après la mairie.

OU bus 492 depuis le lycée jusqu'au terminus, 10mn à pied.

24 février 2020

Cycle Jacques Becker au cinéma Truffaut : suite et fin

Dans le double cadre "Patrimoine" de "L'oeil dans le rétro", vous pourrez voir le dernier film sélectionné pour le cycle consacré au cinéaste Jacques Becker : 

    Dimanche 1er mars à 18h :  Rue de l'estrapade (1953) , comédie dramatique ; durée 1h42 avec Daniel Gélin, Anne Vernon, Louis Jourdan

     Sujet : L'épouse d'un pilote de course apprend par une amie que son mari la trompe. Elle part s'installer dans un appartement rue de l'estrapade et  son voisin de palier, un musicien fauché tente de la séduire.

 

Tarif unique : 4 euros ou gratuit pour les élèves de l'option cinéma sur les entrées offertes de leur pass Truffaut.

Cinéma Truffaut, 19 rue François Mouthon, Chilly Mazarin, 0169345442 ou www.cinetruffaut.fr

RER C gare de Chilly Mazarin, 10/15 mn à pied en remontant vers le centre ville, 2ème rue à gauche après la mairie.

OU bus 492 depuis le lycée jusqu'au terminus, 10mn à pied.

- page 1 de 16