Histoire et reconstitutions › Vidéos et images de reconstitution historique sur Rome

Le forum romain 

Capture_d_ecran_2016-09-20_a_18.07.38.png
 

 

[object Object]
 

Comparer hier et aujourd'hui

Capture_d_ecran_2016-09-20_a_18.06.34.png
 
Capture_d_ecran_2016-09-20_a_18.06.52.png
 
Capture_d_ecran_2016-09-20_a_18.06.17.png
 

 

Fil des billets - Fil des commentaires

24 février 2017

Vidéo : reconstitution virtuelle de Rome vers 320 ap. J.-C.

22 septembre 2016

Devenir Cicéron

Cicéron, un immense orateur

 

    Voici le début de la Première Catilinaire, c'est ce qu'on appelle dans l'art oratoire, un exorde, une introduction généralement pathétique destinée à gagner la bienveillance  des auditeurs. 

Capture_d_ecran_2016-09-22_a_19.25.28.png
Capture_d_ecran_2016-09-22_a_19.25.28.png, sept. 2016

 

 

20 janvier 2015

Pont du Gard et Arènes de Nîmes

Pont du Gard et Arènes de Nîmes : L'architecture gallo-romaine

Le Pont du Gard

Le Pont du Gard est un pont-aqueduc construit par les Romains au 1er siècle de notre ère. Il est exceptionnel par ses dimensions puisque avec ses 49 mètres de hauteur, c’est le pont-aqueduc romain le plus haut du monde. Il est composé de 3 rangées d’arches superposées (6 arches au premier niveau, 11 arches au second niveau et 47 arceaux à l'origine), ce qui constitue également une réalisation rarissime pour l’époque.

Il est enfin remarquable du fait de son excellent état de conservation qui lui valent aujourd'hui d’être admiré comme un chef d’œuvre du génie créateur humain. Il est le seul exemple de pont antique à 3 étages encore debout aujourd'hui. Près d'un millier d'hommes ont travaillé sur ce chantier colossal achevé en seulement 5 ans.

Voir le site officiel : http://www.pontdugard.fr/fr/le-pont-du-gard-un-ouvrage-antique

Les arènes : histoire et restauration

L'amphithéâtre de Nîmes, daté du 1er siècle de notre ère, est l'un des mieux conservés du monde romain. 


L'amphithéâtre mesure 133m de long pour 101m de large. Deux carrières situées à proximité de la ville, Barutel et Roquemaillère, ont fourni les pierres pour sa construction. Sa façade extérieure, haute de 21m et composée de deux niveaux d'arcades, est divisée en 60 travées. Un système de galeries voûtées et d’escaliers rayonnants permet aux spectateurs de gagner rapidement leur place.

Dans l’Antiquité, plus de 20 000 personnes, réparties selon leur rang social, pouvaient assister aux spectacles offerts par les notables. La disposition des gradins offre de toute part une visibilité parfaite sur la piste, l’arena. 

Vidéo C'est pas sorcier 


Dans une domus

Reconstitution vidéo d'une domus 

Dans les premiers temps la domus romaine est simplement organisée autour d'un cour intérieur fermée par un toit, l'atrium qui sert de cuisine, de salle à manger, et même de chambre conjugale.

Le tablinium est le bureau du maître, simple hangar en planches. 

La domus évolue et devient l'apanage des riches citoyens.

Elle se double d'un péristyle, colonnade entourant le jardin.

Les chambres ne sont plus utilisées que la nuit pour dormir.

Le tablinium sert de pièce de réception au maître de maison.

On ajoute le triclinium dans lequel les convives, installés par groupes de trois, mangent à demi-couchés.

Reconstitution vidéo du Circus Maximus

Reconstitution vidéo du Circus Maximus 

"Le très grand cirque"

L'ancêtre de l’hippodrome. On y vient voir les courses de chars ! 

Les attelages peuvent être des biges (deux chevaux)  ou des quadriges (quatre chevaux).

Les auriges dirigent leurs chevaux avec leurs rênes.

Tous les coups sont permis pour faire tomber le char de l'adversaire.

13 janvier 2015

La première Catilinaire de Cicéron

La conjuration de Catilina (-63)

Les Catilinaires de Cicéron

I. Jusques à quand abuseras-tu de notre patience, Catilina ? Combien de temps encore serons-nous ainsi le jouet de ta fureur ? Où s'arrêteront les emportements de cette audace effrénée ? Ni la garde qui veille la nuit sur le mont Palatin, ni les postes répandus dans la ville, ni l'effroi du peuple, ni le concours de tous les bons citoyens, ni le choix, pour la réunion du sénat, de ce lieu le plus sûr de tous, ni les regards ni le visage de ceux qui t'entourent, rien ne te déconcerte ? Tu ne sens pas que tes projets sont dévoilés ? Tu ne vois pas que ta conjuration reste impuissante, dès que nous en avons tous le secret ? Penses-tu qu'un seul de nous ignore ce que tu as fait la nuit dernière et la nuit précédente, où tu es allé, quels hommes tu as réunis, quelles résolutions tu as prises ?

0 temps ! ô moeurs ! Le sénat connaît tous ces complots, le consul les voit ; et Catilina vit encore. Il vit ? que dis-je ? il vient au sénat ; il prend part aux conseils de la république ; son oeil choisit et désigne tous ceux d'entre nous qu'il veut immoler. Et nous, hommes pleins de courage, nous croyons assez faire pour la république, si nous échappons à sa fureur et à ses poignards. Il y a longtemps, Catilina, que le consul aurait dû t'envoyer à la mort, et faire tomber sur ta tête le coup fatal dont tu menaces les nôtres.

Analyse détaillée de ce discours :

http://www.estelledebouy.net/wp-content/uploads/2011/07/ciceron.pdf

Référence du site sur lequel est postée la vidéo présente ci-dessus :

http://www.mediterranees.net/histoire_romaine/catilina/ciceron/catilinaire1.html

23 décembre 2013

Reconstitutions virtuelles des monuments célèbres de Rome

Retrouvez des reconstructions virtuelles de tous les grands monuments romains sur le site et les liens suivants :

http://www.unicaen.fr/cireve/rome/pdr_restitution.php?fichier=visite_virtuelle

Architecture

Google earth Rome antique en 3D

La Rome antique en 3D dans Google Earth

On peut désormais se promener dans les rues de Rome telles qu'elles étaient en 320 après Jésus-Christ. La fonction, reprenant une cartographie élaborée par des historiens, vient d'être ajoutée dans Google Earth. Il suffit de lancer le logiciel... et de disposer d'une puissance suffisante.

A côté du Colisée, une belle vue sur la colossale statue de Hélios...A côté du Colisée, une belle vue sur la colossale statue de Hélios...

Ce n'est pas tout à fait Google Street View, qui permet de visiter une ville en se promenant au milieu de vues photographiques en trois dimensions, mais cela y ressemble. Une fois Google Earth lancé, la rubrique Galerie du panneau latéral propose une option baptisée La Rome antique en 3D. Un double clic sur elle déclenche un vertigineux plongeon dans l'espace, vers Rome, et dans le temps, jusqu'au quatrième siècle avant notre ère.

Une vue du quartier du Colisée, avec l'Arc de Constantin et le Temple de Vénus et de Rome... (Cliquer pour agrandir.)
Une vue du quartier du Colisée, avec l'Arc de Constantin et le Temple de Vénus et de Rome... (Cliquer pour agrandir.)

Plus de 6.700 bâtiments apparaissent alors à l'emplacement de l'actuelle ville de Rome au milieu desquels on peut se promener grâce au zoom et au changement d'angle de vue. Dessinés en 3D, le Colisée, l'Arc de Titus ou le Temple de Vénus et de Rome sont représentés de manière assez réaliste mais sans détails superflus. Il ne s'agit pas d'un jeu mais d'une reconstitution précise réalisée par plusieurs équipes de scientifiques français, italiens et des Etats-Unis, engagées dans le projetRome Reborn.


Une promenade à vol d'oiseau dans la Rome antique (commentée en anglais). © Google

Le résultat de plusieurs décennies de recherches

Il a fallu dix ans, entre 1997 et 2007, pour construire cette version numérique de monuments connus. Pour l'essentiel, elle reprend une maquette réelle, Plastico di Roma Antica, fruit d'un travail colossal réalisé entre 1933 et 1974 par Italo Gismondi. Les chercheurs ont choisi l'année 320 après Jésus-Christ, sous le règne de l'empereur Constantin premier, le 21 juin précisent-ils. Le projet Rome Reborn n'est cependant pas figé sur une certaine date. L'ambition des chercheurs est de reconstituer numériquement l'aspect de la ville de Rome depuis sa fondation, un millénaire avant Jésus-Christ, jusqu'à la fin de l'Empire romain située (arbitrairement précisent les auteurs) en l'an 552.

Une fiche explicative pour chaque monument numérisé. (Cliquer pour agrandir.)
Une fiche explicative pour chaque monument numérisé. (Cliquer pour agrandir.)

Ce travail de longue haleine est aujourd'hui accessible à tous... Dans Google Earth, la visite est même guidée puisque chaque bâtiment s'enrichit d'une fiche explicative. Pour en profiter, il faudra tout de même une configuration relativement musclée et être un peu patient à la première balade. Dans n'importe quelle fiche technique, il faudra déclencher le téléchargement de trois ensembles de vues, pour lesquelles Google conseille au minimum, pour un PC, un processeur Dual-Core à 2 GHz, 3 Go de mémoire vive et une carte graphique avec 512 Mo de mémoire. La dernière version de Google Earth (4.3) proposée sur le site présente cette nouvelle fonction.

23 octobre 2013

Le Circus Maximus

Le Forum romain

- page 1 de 2