Nancy Huston a dédicacé son roman Lignes de faille à Tamia et à son chant. Tamia, également appelée Tamia Valmont, a inspiré le personnage d'Erra ainsi que son chant. Sa technique est d'enregistrer ses improvisations vocales sur plusieurs pistes puis de les mixer pour obtenir ce qu'elle appelle une "solo polyphonie". Elle fait donc une musique expérimentale. Vous pourrez mieux imaginer en quoi consiste le chant particulier d'Erra en écoutant la façon dont Tamia utilise sa voix sur les deux vidéos ci-dessous.

La première est la plus ancienne (1978); il s'agit du chant "Narcissa solis", qui figure sur le premier album éponyme de Tamia.

Lien vers la vidéo si vous ne parvenez pas à la lire ci-dessous :

La seconde provient d'un des albums que Tamia a écrits en collaboration avec le percussionniste Pierre Favre, Blues for Pedro Arcanjo (1983). Il s'agit de "Traumbaum". 

Lien vers la vidéo si vous ne parvenez pas à la lire ci-dessous :