Collège Rosa Parks Villabé

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

La disparition des abeilles

Depuis déjà quelques années le sort des abeilles est devenu inquiétant : leur taux de mortalité atteint 30% à 35%.

 

Qui sont les abeilles ?

 

Les abeilles sont nées il y a plus de 65 millions d’années. Les colonies d’abeilles domestiques peuvent contenir entre 40 000 à 60 000 individus. L’abeille domestique vit soit en communauté au sein d’une ruche soit à l‘état sauvage. Les abeilles vivent dans des ruches ou dans des nids.

 

La disparition des abeilles serait mortelle pour l’être humain. Pourquoi ? Voici les raisons pour lesquelles les abeilles ne doivent surtout pas disparaître !

 

 

  • Elles nourrissent toutes les plantes.

 

  • Les abeilles permettent à d’autres plantes de naître lorsqu’elles récoltent du pollen pour produire leur miel. Cela s’appelle la pollinisation.

 

  • L’oxygène se fera très très rare car ce sont les abeilles qui nourrissent les plantes et leur permettent de se reproduire. Or, ce sont les plantes qui produisent de l’oxygène. Si les abeilles ne sont plus là, les plantes meurent et ne produisent plus d’oxygène.

     

Pourquoi les abeilles disparaissent-elles ?

 

Les abeilles sont en voie de disparition dans certaines zones surtout en Europe. Elles sont en manque de nourriture car les monocultures ne leur fournissent pas assez de nourriture.

 

La monoculture est la culture d’une seule espèce de plantes (la monoculture de riz, du tabac, de la vigne, des pins…).

 

La nature propose pourtant des milliers de végétaux ronces, fleur de ronces, pissenlits …

 

Les parasites, les virus ou les champignons tuent également les abeilles. De plus, les abeilles sont moins adaptées à leur environnement car elles sont sélectionnées génétiquement pour leur reproduction. Enfin, le frelon asiatique se nourrit de plantes mais aussi des insectes et surtout des abeilles.

 

GUYARD Clément, 6C