Fondé en 2009, Ecosia est un moteur de recherche allemand dont le principe est assez simple : à chaque recherche, un nouvel arbre apparaît sur le compteur. 

Comment ça marche ? 

Il suffit simplement d'effectuer une recherche et un petit compteur entouré d’un arbre apparaît. Votre recherche va donc rapporter de l’argent à Ecosia (comme elle le ferait avec Google, Yahoo ou encore Bing). On ne doit pas donner d’informations personnelles, d’argent ou autres... Par contre, l’utilisation des cookies est souvent demandé. Au bout de 45 recherches, le compteur doit normalement afficher une note, un nouvel arbre est payé puis planté. Sur la page d’accueil, en dessous de la barre de recherche, on peut apercevoir le compteur commun qui montre le nombre d’arbres plantés par Ecosia. C’est extrêmement rapide, car toutes les secondes, un certain nombre d’utilisateurs effectue des recherches. Par exemple, si 45 utilisateurs font une recherche, cela rapporte un arbre. Ce n’est pas individuel.

En quoi est-ce différent de Google, Yahoo et autres... ?

On est habitués aux animations de Google, aux nombreuses articles proposés par Yahoo, et même aux GIFs que l’on peut facilement télécharger. Sur Ecosia, c’est plus simple, moins élaboré. Bien que la page d’accueil du site soit belle, le reste est rudimentaire. Pourtant, les autres moteurs de recherche gardent l’argent apporté par vos recherches, plutôt que d’engager des personnes pour planter des arbres dans des zones où on en a vraiment besoin (dans certains pays d’Afrique). Les sites officiels sont généralement proposés vers le deux ou troisième résultat. De plus, Ecosia respecte votre vie privée, il ne vend aucune donnée aux annonceurs.   Donc, est-ce que toutes ces petites habitudes que l’on a pu avoir avec Google ou Yahoo, sont si importantes ? Je pense sincèrement qu’il suffit de s’adapter aux quelques « restrictions » que l’on peut avoir. La différence n’est pas si grande, on se retrouve avec les mêmes résultats (ou presque ; notre blog est mieux référencé que sur Google) sans les détails pas forcément nécessaires, plus esthétiques qu’autre chose.

Pour toute remarque, vous pouvez « poser » la question au service d’Ecosia et si vous avez le moindre doute sur les activités du moteur de recherche, ils affichent toutes les informations nécessaires sur la plantation des arbres. Dans le prochain article, je vais parler de Lilo.