Fahrenheit 450... pour ceux qui brûlent de lire !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

26 mars 2015

Les élèves de seconde 6 ont lu "Le Quatrième Mur" de Sorj Chalandon

Antigone au cœur d’un champ de bataille, un projet plein d’espérances.

C’est le projet de Samuel Akounis, qui rêve d’un instant de paix volé à la guerre, d’un instant de silence, pour faire s’élever la voix d’une héroïne symbolique. Ce signe de révolte est porté par les représentants de communautés qui s’opposent dans la guerre civile libanaise : druzes, membres du Hezbollah, maronites, réfugiés palestiniens etc. Georges, le narrateur, est impliqué soudainement après l’annonce de la maladie de Samuel. Il est confronté à l’extrême violence et aux désillusions d’un monde dévasté dans lequel il laisse à jamais une part de lui-même.

Malgré un début qui peut sembler un peu lent et descriptif, mais qui est pourtant essentiel à la construction de l’atmosphère et du contexte, ce roman dévoile son véritable enjeu au deuxième acte. En effet, l’histoire prend un nouveau tournant avec l’évolution psychologique du personnage principal, traumatisé et marqué irrémédiablement par la guerre. Ainsi, le lecteur est entraîné émotionnellement au cœur du sujet, devenant lui-même témoin, à travers le regard de Georges, de l’horreur d’un conflit n’épargnant pas même les plus innocents.

Jade, Seconde 6


Le Quatrième Mur, Sorj Chalandon

Deux hommes, un projet, des peuples en guerre réunis pour une seule représentation. Samuel, un vieil homme malade, confie une lourde tâche à son plus grand ami, Georges : monter une pièce de théâtre réunissant les communautés libanaises en conflit. Mais des difficultés se dressent devant lui, entre disputes et problèmes techniques, sous une pluie de larmes et de bombes.

Sorj Chalandon expose des faits encore d’actualité, dans ce roman réaliste. Ce livre n’est pas adapté pour le jeune public car il fait beaucoup référence à des connaissances et des émotions acquises avec l’âge. La haine est le sentiment dominant dans le roman : les communautés prises dans la guerre civile se haïssent sans raisons claires ni précises. Antigone, pièce maîtresse de Sophocle et réécrite par Anouilh, n’est pas choisie au hasard. C’est une expression de la liberté et de la révolte, qui renforce ce quatrième mur créé par l’art du théâtre. Mur finalement détruit à coup de feu, à coup de haine.

Sarah, Seconde 6

11 mars 2015

"Les Heures silencieuses", de Gaëlle Josse : critiques des élèves de seconde 8

Une femme aussi intelligente qu'un homme.

Une femme peut-elle reprendre l’affaire de son père au XVIIème siècle ?

Magdalena une jeune femme intelligente qui ne se plait pas dans les activités des femmes, est plus intéressée par l’affaire de son père, le commerce maritime.

C’est l’histoire de Magdalena, mais c’est aussi l’inégalité  sociale qui est évoquée. Cette cause forte qui est celle des femmes au XVIIème siècle, elles qui étaient vouées à l’ennui, aux tâches ménagères.

Mais c’est aussi un commerce de marchandises qui s’est transformé en commerce d’hommes, c’est le début de l’esclavage.

Une histoire émouvante sous le signe des valeurs humaines, à travers l’écriture simple de Gaëlle Josse .Vous serez transporté au XVIIème siècle.

 

****************************************

Le silence d'une femme, la force d'un livre, la faiblesse d'un homme.

Ce livre est passionné d'histoire et de dures réalités encore présentes aujourd'hui. Elles nous sont exprimées à travers le journal intime d'une femme faisant partie d'une famille pratiquant le commerce. Cette femme garde en elle un lourd secret qui a marqué son enfance et qui restera à jamais gravé en elle.
Ce roman est puissant, passionnant et marquant d'une part par la petite touche historique, d'autre par son intrigue mais surtout de son point de vue sur la femme dans la société d'antan et celle d'aujourd'hui. Ce point de vue nous permet de nous rendre compte de leur place et situation dans la vie passée comme présente. Maintenant, place à la lecture de cette petite merveille !
(Rémi)

Les élèves de seconde 8 ont lu "Le Quatrième mur" de Sorj Chalandon...

Gris

Noir ou blanc? Le monde n'est pas soit noir soit blanc; il est souvent bien plus compliqué que ce que l'on pense. Le point de vue de Georges va petit à petit changer au fil de son destin tragique qui le conduira au cœur de la guerre du Liban. Sorj Chalandon, l'auteur, nous plonge dans un incroyable réalisme de la guerre et sentiments de personnages. Il montre aussi que les mêmes personnes sont à la fois des victimes et des bourreaux.

La mission que Georges s'est vu confiée sera une vaine tentative de faire cesser le feu aux communautés pour leur montrer qu'ils ne sont pas si différents les uns des autres.

Ce roman est une vraie claque qui nous permet de nous rendre compte de la complexité de la guerre du Liban. C'est un livre qui dévoile la cruauté des combats sans rien cacher comme si l'auteur nous parlait avec franchise.

(Manon)

Va-t-il réussir à réaliser ce rêve qui semble utopique ?


Georges passe de la vie paisible avec sa femme et sa fille pour aller à la guerre et réaliser le rêve de son meilleur ami.
Georges accepte de réaliser le rêve de son meilleur ami mais fait face à un dilemme qui oppose sa vie paisible avec sa femme et sa fille à la vie au Liban, à Beyrouth. Le rêve de son meilleur ami étant de voler deux heures à la guerre en montant la pièce Antigone d'Anouilh.
Avant de fixer des souvenirs, Sorj Chalandon les a vécus en tant que journaliste. Ce livre est écrit d'une manière assez rapide de telle sorte que tous les événements s'enchaînent sans que le lecteur ait le temps de s'ennuyer et assez bien écrit pour pouvoir s'imaginer la scène.
Ce livre est intéressant car l'amitié entre Samuel et Georges est très forte et émouvante.
(Chaïma)

«  Et la porte du taxi claque, il est comme une pierre dévalant la colline… »

Vous la voyez cette pierre? Voici notre héros et comme sa trajectoire, son destin est incontournable. Poussé par une promesse poignante, celle-ci le pousse à sa perte tout en roulant entre les dilemmes et la déshumanisation de l'homme.Il était pourtant comme n'importe quel homme, son opinion se forgeait grâce aux moyens de propagande et de presse. Mais le voilà détaché de sa belle vie toute tranquille pour finir jeté sur une route le menant au Liban. Ainsi, cette parole qui lui coûta la vie lui demande d'aller voyager sur une terre en guerre pour aller rassembler des membres de différentes communautés afin de créer Antigone d'Anouilh, sur une scène tremblante entourée de bombes.

Il pourrait aussi bien être le livre de l'année que celui dont le marque-page ne bougerait jamais. C'est une histoire tragique. Ici, les amateurs de protagonistes à fort caractère ainsi que les pacifiques idéalistes et les chercheurs d'humour n'en seraient plus que déçus. Car hélas, c'est une réalité crue et dure en temps de guerre qui nous est racontée, là où même les plus beaux  visages de héros passent inaperçus entre les cadavres.A la différence de bon nombre d'ouvrages, celui-ci ne laisse aucune morale, mais plutôt une information d'un vécu, de la part d'un auteur torturé.

(Huynh Ngoc anh)

*******************************************************

Voici Georges, un jeune père de famille et futur professeur d'histoire, qui, suite à la demande de son meilleur ami, se retrouve dans une guerre qui n'est pas la sienne.

  La demande de son meilleur ami, Samuel, est de partir monter la pièce de théâtre Antigone d'Anouilh au Liban, pendant la guerre civile de 1982 alors qu'il vit paisiblement à Paris. Va-t-il accepter?

  Ce livre touchant, tout en restant historiquement juste, nous invite à nous mettre dans la peau de Georges, on voit à travers ses yeux la vie à Beyrouth pendant cette guerre.

  Les personnes cherchant un livre historique sans rentrer dans les détails seront comblés par ce livre qui nous montre la guerre au travers des gens qui la vivent et non au travers des dits des historiens.

(Baptiste)

***************************************************

Une volonté à toute épreuve

 

Le quatrième mur de Sorj Chalandon, une histoire touchante en pleine guerre.

 

Un appel à la fraternité et à la paix est lancé !

Une amitié hors-norme et une guerre à apaiser.

On vous invite à suivre Georges dans une aventure pas comme les autres dans les années 70/80 au Liban.

Le besoin d’accomplir la dernière volonté d’un ami, plutôt d’un frère, dans un pays où le chaos règne, n’est pas des plus faciles :  monter une pièce de théâtre, pas n’importe laquelle, Antigone d’Anouilh, une pièce tragique dans laquelle les personnages disent « non » et revendiquent leur dignité.

De plus, trouver les acteurs des différentes communautés  qui se déchirent, dans cet immense champ de bataille qu’est devenu le Liban à cette époque, est quasiment mission impossible.

 

L’émotion de cette touchante histoire vous prend les tripes, et votre compassion est mise à rude épreuve.

 

Et vous qu’auriez vous fait à la place de Georges ?

**********************************************

Entre le désespoir et la mort, une lueur d’espoir subsiste. Laquelle ? Livre tragique, à quel espoir pensez-vous ?

Ici, le désespoir représente le début du livre et la mort représente la fin puisque cette histoire est constituée d’une ellipse, non d’un flash-back, d’une analepse qui saura quand même maintenir le suspens…

Georges est un homme qui va tenter l’idée folle de jouer une pièce de théâtre, au Liban, au milieu d’une guerre civile où le peuple se déchire. Encore plus absurde, il va faire jouer la pièce en prenant chaque personne de différents groupes alors que le peuple est divisé, essayant d’obtenir quelques heures de répit pendant cette dure et atroce guerre.

Pourquoi jouer cette pièce? Une promesse faite à un ami très proche qui se nomme Samuel et qui a vécu toutes les atrocités d’une guerre. Laquelle ? Pourquoi cette pièce et pas une autre ? le sujet de la pièce, le fait que ce soit une tragédie ne sont pas neutres.

Après plusieurs retours à Paris, Georges réalise ce qu’il aurait dû réaliser plus tôt : quoi ?

Ces cris de femmes mourantes, d’enfants pleurant le font d’autant plus se ressaisir (est-ce qu’il se ressaisit ou est-ce qu’il s’abandonne impuissant à son destin ?) et prendre une décision frappante!

Au cours de cette guerre, Georges va tuer une personne : pourquoi ? Dans quelles circonstances ? Vous le découvrirez en lisant le livre.

Vous aurez à travers ce livre, une histoire attirante, triste et touchante.

Un chef d’œuvre de Sorj Chalandon très apprécié du public, aurez-vous le même avis?

*****************************************

Un amour fraternel, une promesse va permettre de jouer une pièce de théâtre au Liban en pleine guerre civile et d’unir les pires ennemis sur une scène pour ‘’voler’’ deux heures à la guerre…

 

Samuel est mourant… il souhaite faire une importante demande à George, un ami qu’il considère comme un frère.

Samuel demande à son ami de mettre en scène Antigone d’Anouilh à Beyrouth au milieu des champs de bataille qu’est cette ville et avec une troupe rassemblant des acteurs de toutes communautés qui hors de scène se tiraient dessus…

George trouve cela absurde, il n’est jamais allé au Liban et n’a jamais vécu la guerre, mais une promesse se doit d’être tenue !


Au fur et à mesure de l’histoire le personnage de Georges se sent de plus en plus impliqué dans le conflit.

Il voit l’horreur de la guerre, les cris de femmes et d’enfants, les murs criblés de balles, il est traumatisé et constate la dure réalité de la guerre !

C’est pour la première fois de sa vie que Georges est contraint de prendre une arme en main, il va même devoir en faire usage.

Va-t-il réussir à tenir sa promesse et ne pas craquer face à une telle situation ?

 

Ce livre nous démontre l'absurdité de la guerre, et nous laisse face à nos questions sur ces conflits qui s'éternisent, notre impuissance, notre désespoir face à cette perte des valeurs morales que l'on peut qualifier de bêtise humaine !

A travers le roman on peut vraiment ressentir la haine et le désir de vengeance qui entraine le massacre de femmes, enfants et vieillards…

Ce livre vous permettra de comprendre à quel point la guerre peut être terrible et déshumanisante.

Le roman est très captivant et détaillé vous serez plongés dans  l’aventure de Georges et vous ne pourrez plus vous arrêter de le lire …maintenant place à la lecture !

                                                                       (Mohammed)

24 mai 2014

Comment vivre une vie mouvementée en étant recluse ?

La critique du roman de Carole Martinez, Du Domaine des Murmures, par Meggie, élève de seconde 6.

Lire la suite...

Quand Dieu faiblit devant la Vie

La critique du roman du Domaine des Murmures de Carole Martinez, par un(e) élève de seconde .

Lire la suite...

- page 2 de 10 -