Aller à la recherche

Lumières et Merveilles

02 novembre 2019 19:36

Robinson

09 avril 2014 21:17

Mon île, Sara

05 avril 2014 16:52

L'inconnue sur l'île de Chiron, Lucille

03 avril 2014 12:19

L'île d'Ayoub

Tout à coup, sur mon vol Paris - New York, l'avion se mit à trembler jusqu'au moment ou il s'écrasa sur une île un peu étrange. La chance que j'ai eu d'être le seul survivant. Petit à petit je découvris l'île, j'aperçus des bateaux, une forêt, beaucoup de végétations mais je ne voyais aucun mouvement humain et il y avait aussi des animaux. De loin j’apercevais une maison en paille je me suis rapproché pour me renseigner mais personne ne m'ouvrit donc je me disais il y a personne dans cette île.

Après cette mauvaise nouvelle, j'ai commencé à chercher de la nourriture pour le soir. Au bout de quelques minutes de recherche, un loup s'approcha de plus en plus de moi.

Il avait l'air dangereux, mais je me suis aperçu que c'était un pauvre animal sans défense, donc il se mit avec moi à la recherche de nourriture. On a trouvé des bananes et des noix de coco, puis il est parti à la pêche aux poissons.

Après s'être bien restaurés je suis partis dormir avec le loup qui était sur le sable, je passais une bonne nuit jusqu'au moment ou un moustique ma piqué. Le moment de se réveiller était proche, le soleil commençait à se lever. Nous sommes levés. Pour partir à la recherche de nourriture, pour le déjeuner. On cherchait aussi des branches, des lianes.. pour nous construire un abri pour les prochaines nuits qu'on passera ici.

Tout à coup j'entendis un bruit résonnant sur toute l'île. Cela ressemblait à un bruit d'oliphant cela signifiait que je n'étais pas le seul sur cette île. Nous cherchions d’où venait le bruit.

Je voyais un monsieur portant une barbe d'une dizaine de mètres, sans chaussures, sans pull. Il était tellement sale que l'on pouvait croire qu'il ne se lavait jamais. J'arrivai pour lui dire “Bonjour” et lui demander ce qui s'était passé sur cette île. Il me répondit qu'il y avait eut un tremblement de terre à Tushoma. C'était comme ça que île se nommait.

  • Êtes-vous le seul survivant ?

  • Non, je ne suis pas le seul survivant, les autres habitants ont quitté l'île pour plus de sécurité.

  • Pourquoi n'êtes vous pas parti avec eux?

  • Je ne suis pas parti car personne ne veut de moi.

  • Comment vous appelez-vous et d’où venez vous?

  • Je me nomme Gerard et je viens de Tushoma. Et vous ?

  • Mon prénom est Tinacho et je viens de Paris.

  • Après cela nous sommes partis à la recherche de nourriture.

Tout à un coup un bruit sournois retentis, je me demandait d’où cela venait. Je me précipitai sur la plage pour observer si il y'avait un bateau à l'horizon, je ne rêvai pas un bateau américain venai bien me chercher.

Une fois abord du bateau, je revenais dans mon pays natal. Je rencontrer une jolie fille qui se nommait Amelie. Nous vécûmes heureux et eurent beaucoup d'enfants. Gérard fut mon voisin. Je retournais a Tushoma tout les étés.

L'île Crystaline de Sarah

L'île de Maxime

Le Vikistan de Ludovic

Mon Robinson, Thibault

L'île de Martin

En descendant de ce qui restait de mon avion à destination de New York j'aperçus une île à la fois mystérieuse et intrigante. Le soleil était haut dans le ciel et j'eus une demi journée pour survivre et m'installer dans cette partie de terre perdue dans l'Atlantique. De loin on pouvait apercevoir des paysages technologiques ou le blanc était la couleur dominante. En m'approchant de la plage, de petits animaux que je nommais Invetti s'approchaient. A première vue, ils paraissaient agressifs mais peu après ils me suivaient sur la plage. J'eus tout de suite pensé aux restes de l'avion. Je ne réalisais pas encore tout ce qui venait de se passer et je me rendis compte que j'étais le seul survivant.

Après deux bonnes heures de travail, j'étais très fatigué alors je décidais de m'allonger quelques minutes sur la plage. Je me sentis observé mais c'était à cause de la fatigue: je confondais rêve et réalité.

Au petit matin, je me réveillai; j’étais couvert de piqûres de moustiques. Ils faisait frais et la mer brillait a l'horizon. Je décidai de partir explorer l’intérieur de l'île.

J’aperçus un espèce de laboratoire nommé Invenius. Alors je tentai d'entrer, à ce moment là, je découvris une immense salle couverte de produits chimiques et de récipients. Une idée fabuleuse me vint, je pourrai me créer de la nourriture moléculaire. Si tous les ingrédients étaient présents, je pourrais me faire des provisions. Je me réjouissais, de savoir que mes trois années d’étude dans cette université de chimie me serviraient au moins une fois dans ma vie.

L'heure du déjeuner arriva à grand pas, mais comme le laboratoire n'était pas encore prêt a l'utilisation, je décidai de créer des pièges pour chasser du gibier. Cela était long et éprouvant, mais une fois tous les pièges mis au point, je pus les installer dans la forêt tropicale située à l’intérieur de l’île. Je tentais de me faire discret pour ne pas faire fuir les animaux. Après deux heures d'attente et de discrétion, je décidai d'aller voir si des proies s’étaient prises dans mes pièges. Je pus enfin me restaurer et repartir au travail

De retour sur la plage je vis une étrange cabine, ou était écrit «NE PAS ENTRER» mais vous savez bien que l'homme a été créé pour braver l'interdit.

Alors je tentai d'entrer, mais à ce moment là je me fis éblouir par un flash. Peu de temps après je me réveillai un lundi matin.

Enëra, par Camille

- page 1 de 2