2020

BIENVENUE SUR LE SITE DU LYCEE LA FOLIE SAINT-JAMES

Capture.PNG

2020

PRÉSENTATION DU NOUVEAU LYCÉE. CHOIX DES SPÉCIALITÉS

Pour comprendre le nouveau bacacalauréat :
Les spécialités au lycée La Folie Saint-James.
Les enseignements communs, les options.
Les épreuves, les coefficients.

2020

CONSEILS DE CLASSE DU 2ème TRIMESTRE

PLANNING

2020

PARCOURSUP : GUIDE PRATIQUE POUR L'ACCOMPAGNEMENT DES LYCÉENS


Offres de formation, inscriptions, formulation des vœux, admissions ....

2020

BAC 2021 : ÉPREUVES COMMUNES DU CONTRÔLE CONTINU

Comprendre les épreuves des E3C (disciplines, contenu, calendrier, coefficients, correction ...)

Réussir son contrôle continu : les épreuves en détail

2020

RÉUNION D'INFORMATION ORIENTATION FIN DE SECONDE

Une réunion d'information aura lieu pour les parents d'élèves des classes de 2nde :

  • 2ndes 1 et 2 : lundi 3 février 2020, à 18h30
  • 2ndes 3,4,5 : mercredi 5 février 2020, à 18h30

2020

RÉUNION D'INFORMATION PARCOURSUP

Une réunion d'information aura lieu le jeudi 23 janvier 2020, à 18h30, à destination des parents d'élèves de terminale

2020

SORTIE PÉDAGOGIQUE DES 1G4. MUSÉE DE L'ARMÉE. DÉCEMBRE 2019

Après avoir marché sous la pluie faute de métro direct, nous arrivâmes devant les Invalides, trempés et frigorifiés ! L’Hôtel des Invalides fut jadis un bâtiment conçu pour rendre service aux soldats invalides, d’où son nom. Il fut inauguré en 1706 sous le règne de Louis XIV. Napoléon Bonaparte remit les premières Légions d’honneur dans l’église des Invalides.

Nous entamâmes donc la visite par une explication des techniques de combat au fusil sous la Révolution et l’Empire : à cette époque, les soldats prenaient du temps à recharger leur fusil ; en effet, la préparation de la cartouche était très méticuleuse donc longue : il fallait enrouler la poudre à canon et la bille de plomb dans un morceau de papier fin, puis le soldat devait mettre la cartouche par le haut du tube du canon et, enfin, tenter de viser l’ennemi à vue d’œil grâce à un fusil nullement doté de viseur, tout cela sur un champ de bataille. Ces fusils étaient équipés d’une baïonnette au bout de l’arme à feu pour combattre l’ennemi à proximité.

Nous poursuivîmes notre visite par l’étude d’une maquette de 1804, représentant la bataille du pont de Lodi de 1796. Pour marcher sur Milan, l'armée d'Italie devait emprunter le pont de Lodi qui enjambe la rivière Adda, mais l'armée autrichienne tenta de leur barrer la route. Notre guide nous expliqua ainsi comment Bonaparte mena ses troupes à la victoire : les deux armées se faisaient face, chacune sur une rive ; Bonaparte ordonna l'assaut et des centaines de soldats français se mirent à courir de manière déterminée afin d’atteindre le côté des Autrichiens : cette décision de Bonaparte déstabilisa l’armée adverse, qui abandonna rapidement la bataille. Nous pûmes observer cela sur la maquette qui mettait en scène des soldats de l’armée coalisée se replier. Sur le côté de la maquette était représentée la cavalerie française qui traversait la rivière à gué afin d’atteindre le camp adverse. A l’origine, ces cavaliers étaient censés attaquer en premier les Autrichiens. Cependant, cette unité fut trop lente et Bonaparte ordonna par conséquent à ses fantassins d’emprunter le pont. Cette bataille illustre donc la judicieuse tactique de Napoléon Bonaparte, ses qualités de stratège et son assurance : la présence du général sur le champ de bataille permit de donner de l'ardeur aux soldats ; un portrait en pied du général Bonaparte le représente, juché sur une colline , doigt pointé vers la direction à suivre.

Ensuite, on nous mena dans une petite pièce dans laquelle des vitrines exposent des canons miniatures que les professeurs d’artillerie utilisaient autrefois pour illustrer le fonctionnement de ce canon, le système Gribeauval : Napoléon avait en effet choisit l'artillerie comme corps d'armée.

Portraits de Napoléon.

370px-Ingres,_Napoleon_on_his_Imperial_throne.jpg Napoléon Ier sur le trône impérial, Jean-Dominique Ingres, 1806 © Musée de l'Armée

Napoléon 1er sur le trône impérial peint en costume de sacre par Ingres est un portrait singulier : il s’agit d’une œuvre de commande avec les insignes du pouvoir impérial : certains font référence à l’empire romain , comme la couleur pourpre, l’aigle et la couronne de lauriers, tandis que l’abeille symbolise Napoléon comme la fleur de lys, les Bourbons ; en effet, Napoléon cherchait à se démarquer de l’Ancien Régime : il est d’ailleurs peint assis sur son trône et non debout comme l’étaient les rois.

Napoléon_à_Fontainebleau_Delaroche.jpg



Napoléon Ier à Fontainebleau, le 31 mars 1814, Paul Delaroche, 1840 © Musée de l’Armée


Le portrait Napoléon à Fontainebleau le 31 mars 1814 peint par Delaroche en 1840 est totalement différent du précédent : Napoléon est représenté quelques jours avant sa première abdication : il a les joues creuses et le teint pâle. Ce tableau aurait probablement été censuré s’il avait été réalisé du vivant de l’Empereur.
Napoléon souhaitait demeurer proche de ses soldats ; il s’habillait d’un simple manteau long beige et d’un bicorne dépourvus de tout détail magnifiant. Il voulait s’apparenter à un modeste citoyen, un simple soldat, pour renforcer la valeur d’égalité citoyenne.



Tombeau de Napoléon

(libre de tt droit).tomb_of_napoleon_napoleon_invalides_marble_paris-1089622.jpg!d.jpg

Pour la dernière partie de la visite, nous entrâmes dans le Dôme des Invalides où fut déposée la dépouille de Napoléon Bonaparte en 1840, sur ordre du roi Louis-Philippe. L’architecte Visconti effectua des travaux d’excavation au sein du dôme. Encerclant le tombeau, une galerie ouverte permet de contempler la coupole du dôme où que nous soyons dans l’édifice. Le tombeau est tiré d’un imposant bloc de quartzite rouge installé sur un socle en granit vert qui sont des matériaux nobles. Douze statues sont des allégories des principales victoires de Napoléon dont les noms sont inscrits au pied du tombeau. Des bas-reliefs montrent l’Empereur dans toute sa gloire : par exemple, l’un des bas-reliefs le met en scène face à deux groupes de personnes qui sont les allégories du clergé réfractaire et du clergé jureur qui se serrent la main de part et d’autre de Napoléon, pour symboliser la paix retrouvée du clergé divisé par la Révolution. Le Concordat remplaça la Constitution Civile du Clergé à partir de 1801. Malgré les nombreuses figures féminines entourant le tombeau de Napoléon, ce dernier « préférait les femmes dans son lit plutôt que dans la politique », d’après notre guide. La tombe du fils de l’Empereur, l’Aiglon, est aussi dans la galerie ; il n’a pas régné et mourut à 21 ans. D’autres héros militaires s’y trouvent aussi, comme le Maréchal Foch.

Cette visite nous a beaucoup plu, en particulier la beauté des Invalides et les œuvres présentées ainsi que tout ce que nous avons appris sur Napoléon.

Hannah Chung et Madame Lemaignen-Wajnsztok.


2019

BAC 2021 : POUR COMPRENDRE LA REFORME

En route vers le bac 2021

Les épreuves du bac

Horizons 21 : construisez vos choix de spécialités

2019

NEUILLY CAMPUS : ESPACE DE TRAVAIL ET D'ORIENTATION POUR LES LYCÉENS DE NEUILLY

Programme des ateliers, des conférences, des rencontres

- page 1 de 10