GR14- « et » et « est ».

Le renard   est   malin       et      rusé.

            était        et puis

 

On écrit  est:   e-s-t quand on peut le remplacer par  était.

 

 

GR13- « a » et « à ».

 

Jean    a     accompagné papa à la gare.

      avait                     X

 

 

On écrit  a  sans accent quand on peut le remplacer par  avait.

à ne peut pas être remplacé.

 

GR12- Le pluriel des adjectifs qualificatifs.

 

Règle générale.

On forme le pluriel des adjectifs qualificatifs en ajoutant un « s » au pluriel comme pour les noms.

Par exemple : le grand chemin – les grands chemins ; la petite élève – les petites élèves.

 

GR11- Le féminin des adjectifs qualificatifs.

Règle générale du féminin :

Pour former le féminin d’un adjectif qualificatif, on ajoute souvent un « e » au masculin.

Par exemple : un petit garçon – une petite fille ; un homme prudent – une femme prudente ; un chou vert – une pomme verte.

 

GR10- L’adjectif qualificatif. par coeur

L’adjectif complète le nom. Il apporte une information.

Exemple: Le chat attrape la souris.

Le vieux chat noir attrape la souris.

 vieux et noir sont des adjectifs.

 

Dans le GN, l’adjectif est placé avant ou après le nom.

Une grande table.

Un plat délicieux.

 

GR9- Le nombre des noms communs.

Un nom est au singulier quand il nomme une seule personne, un seul animal, ou une seule chose :

le pilote, le dromadaire, la voiture.

Un nom est au pluriel quand il nomme plusieurs personnes, plusieurs animaux ou plusieurs choses :

les pilotes, les dromadaires, les voitures.

Au pluriel, on ajoute généralement un –s au nom.

 

Par exemple : une table – des tables ; le père – les pères ; le dessin – les dessins.

 

Pluriel des noms en –s, -z, et –x.

Les noms terminés au singulier par –s, -z et –x ne changent pas au pluriel.

Par exemple : une souris – des souris ; une croix – des croix ; un nez – des nez.

 

GR8- Le genre des noms communs.

Devant certains noms on utilise le ou un : ce sont des noms masculins.

un garçon, le ballon, le tennis, le roi.

Devant certains noms on utilise la ou une : ce sont des noms féminins.

une fille, la balle, la poupée, la joie.

 

  • Le féminin des noms communs.

Pour former le féminin d’un nom, on ajoute souvent –e au nom.

Exemple :

un ami    une amie

un voisin    une voisine

 

GR7- Déterminants.

Les petits mots qui annoncent le nom s’appellent des déterminants.

Ils peuvent être masculins : le cou, un cou, ce cou, mon cou

Ou féminins : la joue, une joue, cette joue, ma joue

Ils peuvent annoncer des noms au pluriel : les livres, ses cahiers, ces oiseaux, mes billes, tes amies, des chaises.

 

  • L’apostrophe.

On ne peut dire, ni écrire : Le avion se envole à la heure.

On doit dire :                    L’avion s’envole à l’heure.

 

L’apostrophe remplace les voyelles a, e devant un mot qui commence par une voyelle ou un « h » muet.

 

GR6- La phrase interrogative 2. Par cœur

 

Les mots qui, que, quel, pourquoi, , quand, comment servent aussi à former des phrases interrogatives.

 

Exemples :

vas-tu ?

Quelle heure est-il ?

Qui est-là ?

Pourquoi ris-tu ?

 

GR5- La phrase interrogative 1. Par cœur

La phrase interrogative commence par une majuscule et finit par un point d’interrogation.

La phrase interrogative sert à poser une question.

 

Exemples :

  1. Est-ce que tu veux partir ?
  2. Veux-tu partir ?
  3. Tu veux partir ?

Le plus souvent, on élève la voix à la fin d’une phrase interrogative.

 

GR4- La phrase affirmative – la phrase négative. Par cœur

 

Une phrase peut être à la forme affirmative ou à la forme négative.

La forme négative sert à dire « non ».

Dans une phrase négative, il y  a toujours « ne » et un autre mot : « pas, plus, jamais… ».

« Ne » devient « n’ » devant une voyelle.

 

Exemples :

Il fait beau.            J’ai faim.           Regarde !           ® affirmatif.

 

Il ne fait pas beau. Je n’ai pas faim. Ne regarde pas ! ® négatif.

 

GR3-  Nom commun  -  Nom propre. Par cœur.

Un nom commun (n.c) désigne:

  • une personne: un enfant;
  • un animal: le poisson;
  • une chose: une valise;
  • un lieu : une ville.

Chaque nom commun a un déterminant (un, une, des...).

 

Un nom propre (n.p) désigne :

  • une personne particulière : Malika, Léo ;
  • un animal particulier : Médor, Youki ;
  • un lieu particulier : Versailles, France.

 

Les noms propres commencent toujours par une majuscule.

 

GR2- La phrase par cœur

Un ensemble de mots qui a un sens, qui commence par une lettre majuscule et qui se termine par un point s’appelle une phrase.

Exemple :

Les tortues sont plus rapides que les escargots.

 

GR1- Les mots et les syllabes.

Chaque mot est formé d’une ou plusieurs parties appelées syllabes. Il faut savoir les couper correctement en fin de ligne.

Exemples :

képi      :                       ké  -  pi :           2 syllabes

animal  :                        a  -  ni  -  mal : 3 syllabes.

 

Quand il y a deux fois la même lettre, je coupe en syllabes entre les deux lettres.

pierre  :                         pier  -  re

Exemples :

année  :                        an  -  née

laisser  :                        lais  -  ser