TNI et ressources numériques en histoire-géographie

Le 16 novembre dernier se tenait une animation ayant pour thème "TNI et ressources numériques en histoire-géographie". L'occasion de découvrir comment le TNI pouvait être utilisé pour faciliter la mise en œuvre de démarches disciplinaires en histoire-géographie.

L'animation s'est déroulée en deux temps: découverte d'usages simples puis mise en œuvre de fonctionnalités plus complexes.

Le TNI permet, en histoire-géographie, de mettre en œuvre de manière simple et efficace certaines démarches disciplinaires traditionnelles: analyse de texte et d'images, comparaison de documents, classement et hiérarchisation des informations, correction et remédiation.

Un outil est à ce titre incontournable pour tout enseignant d'histoire-géographie préparant un cours avec le TNI: la capture d'écran. La fiche élève préparée sur un logiciel de traitement de texte et distribuée en début d'heure peut ainsi être affichée et travaillée avec toute la palette d'outils qu'offrent les logiciels de TNI: surligneurs, stylo de différentes couleurs, déplacement d'objet, mais aussi la gomme, qui permet d'effacer des objets au préalable cachés par un coup de stylo de la même couleur que le fond du document. La simplicité de l'appel des outils est fondamentale pour permettre aux élèves d'intervenir eux-mêmes sur la fiche de travail. La capture d'écran a cet avantage de présenter aux élèves une fiche identique à celle qu'ils ont sous les yeux et sur laquelle ils travaillent.

Ce niveau d'usage du TNI est simple, mais implique de la part de l'enseignant une "culture numérique" assez développée: maîtrise de traitement de texte, de logiciel de création de schémas, etc.

Le TNI est également très utile pour l'histoire des arts. Films, sons, images de haute qualité peuvent être, en quelques clics, regroupés sur une même diapositive. Le support d'étude est directement travaillé: mise en évidence de détails par le projecteur ou la loupe, capture d'écrans lors d'un film, diffusion d'extraits musicaux, mise en relation avec d'autres types de documents, etc.

C'est cependant dans certaines fonctionnalités plus avancées que les enseignants voient les avantages les plus indéniables. Deux exemples:

  1. Les hyperliens: en créant des hyperliens vers d'autres documents, d'autres pages du diaporama, ou des pages internet, on peut créer une véritable interactivité fondée sur l'énonciation d'une problématique face à laquelle les élèves émettent des hypothèses qui sont étudiées de manière non-linéaire (le chemin dans le diaporama suit celui proposé par les élèves)
  2. Les calques: cette fonctionnalité, n'existant pour l'instant que sur un logiciel de TNI, est parfaitement adaptée à la réalisation de croquis de synthèse en géographie, et à la comparaison entre différentes propositions d'élèves (on fait apparaître ou disparaître, en conservant le document de base, les écrits des élèves et du professeur).

La fin de l'animation a tourné autour des ressources disponibles en ligne. Parmi celles-ci, citons: