Etape 1 : est-ce que les principaux services tournent correctement ?

Votre serveur SE3 est "planté". Vous ne pouvez pas accéder à la console web d'administration ? Pas de panique, la console "root" va vous permettre d'effectuer un diagnostique rapide. En console root, entrez les instructions suivantes afin de vérifier lequel des principaux services ne fonctionne pas correctement.

_________________________________________

# service samba status

Réponse souhaitée :     [ ok ] nmbd is running.

[ ok ] smbd is running.

_________________________________________

# service slapd status

Réponse souhaitée :     [ ok ] slapd is running.

_________________________________________

# service mysql status

Réponse souhaitée : la ligne de commande  donne les informations complètes sur le service

[info] /usr/bin/mysqladmin  Ver 8.42 Distrib 5.5.55, for debian-linux-gnu on x86_64

Copyright (c) 2000, 2017, Oracle and/or its affiliates. All rights reserved.

Oracle is a registered trademark of Oracle Corporation and/or its affiliates. Other names may be trademarks of their respective owners.

Server version          5.5.55-0+deb7u1

Protocol version        10

Connection              Localhost via UNIX socket

UNIX socket             /var/run/mysqld/mysqld.sock

Uptime:                 12 min 42 sec

Threads: 3  Questions: 3506  Slow queries: 0 Opens: 171  Flush tables: 1 Open tables: 164  Queries per second avg: 4.601.

_________________________________________

# service apache2 status

Réponse souhaitée :    Apache2 is running (pid 2780).

_________________________________________

Etape 2 : tenter de relancer le service qui pose problème

# /etc/init.d/samba restart

# /etc/init.d/slapd restart

# /etc/init.d/mysql restart

# /etc/init.d/apache2 restart

Remarques :

  • Un grand classique est la nécessité de relancer le service mysql qui plante souvent suite à certaines mises à jour ;
  • Si le service arrêté ne se relance pas, notez les messages d'erreurs qui apparaissent dans la console lors de la tentative de lancement.
  • Si le service mysql ne se relance pas correctement deux causes possibles : la partition /var est saturée empêchant le lancement de ce service ou la base mysql est corrompue (cela peut arriver suite à un arrêt intempestif du serveur, coupure de courant par exemple).

Etape 3 : Consultez les principaux journaux et vérifiez l'espace disque

Afin de pousser plus loin le diagnostique, il est recommandé de consulter les principaux journaux et de s'assurer que l'une des partitions du disque n'est pas saturée (typiquement /var peut se saturer assez facilement dans certains cas de figure).

En particulier si la partition /var est saturée le service mysql ne pourra pas se lancer.

_________________________________________

#  tail -n 50 /var/log/syslog

Permet d'afficher les 50 dernières lignes du fichier syslog

_________________________________________

# dmesg | tail -n 50

Permet d'afficher les 50 dernières lignes de la mémoire du noyau Linux

_________________________________________

# df -h

Permet de consulter la taille des partitions du disque dur.

L'une des causes possibles de dysfonctionnement se rencontrant assez souvent est la saturation de la partition /var. 

Si /var approche de 100%, il faut en trouver la cause et résoudre le problème, car cela empêche le démarrage du service mysql.

Si la partition est saturée, saisir la commande :

# du -sh *

afin de repérer le dossier anormalement gros.

On peut affiner la recherche avec le filtre "grep" :

# du -sh * | grep G

qui n’affichera que les fichiers d’un Go ou plus, c’est à dire ceux qui peuvent poser problème.

>> Par exemple /var/log/samba, qui contient les logs de chaque client du réseau pédagogique, peut devenir très volumineux en raison d'un ver sur un client ou à cause d'une connexion anormalement lente de l'un d'entre eux (problème de carte réseau, par exemple).

La solution consiste dans ce cas à effacer le log qui est trop gros après l’avoir lu pour essayer de déterminer la cause de cette inflation afin de trouver une solution. Il faudra également effacer aussi les fichiers avec extension .old.

Pour aller dans le dossier /var/log/samba, taper la commande : # cd  /var/log/samba

Pour faire la liste des fichiers de ce dossier avec leur taille : # ls -l ou # ls -lh

La commande # ls -lh | grep G n’affichera que les fichiers d’un Go ou plus, alors que # ls -lh | grep M n’affichera que les fichiers d’un Mo ou plus mais de moins d’1 Go

Pour lire le contenu d’un des fichiers : # more nom_du_fichier pour afficher tout le contenu ou mieux # tail nom_du_fichier pour afficher les 10 dernières lignes (la commande # tail -n nom_du_fichier affichera les n dernières lignes).

Pour détruire un fichier : # rm nom_du_fichier (attention, il n’y a pas de corbeille, opération définitive...). En cas de doute poser la question sur les communautés SE3.

>> Si /var/lib/backuppc est trop gros, c’est très probablement dû au fait qu’une sauvegarde par backuppc a eu lieu sans que le disque dur de sauvegarde ne soit branché ou monté correctement.

Débrancher le disque externe, vider le dossier et rebrancher le disque externe. En vérifier le montage.

EN SAVOIR PLUS

_________________________________________

# df -i

Permet de vérifier la tailles des inodes du disque dur

_________________________________________

Etape 4 : contacter la communauté

Afin de résoudre votre problème, n'hésitez pas à l'exposer à la communauté SE3 avec les messages d'erreurs issus du diagnostique. Deux communautés d'aides sont à votre disposition :