Funérailles d’Auguste – Corrigé de V1

[ Fuit et ]
           
[qui suaderet]
                       
[appellationem(mensis Augusti) (in Septembrem) transferendam(esse)]
                       
[ quod (hoc) genitusAugustus,]
                                   (illo)
defunctus esset ;]
Il y en eut même un pour proposer que le nom du mois d’Auguste fût associé au mois de Septembre en alléguant qu’Auguste était né dans l’un et mort dans l’autre ;
- qui suaderet : la relative est subjonctif ; le subjonctif lui donne une valeur consécutive. Tournure toute faite : Est qui + subj. il y a quelqu’un pour…
- appelationem…transferendam esse : proposition infinitive COD de suaderet.
- quod + subj. : le subjonctif suppose que la proposition participe du discours rapporté et que l’argumentation est prise en charge par celui qui fait la proposition.
- hic renvoie en latin au mot le plus proche et ille au terme le plus éloigné.


 [
alius]
           
[ut(omne tempus) (a primo die natali) (ad exitum (eius)) (saeculum Augustum)             appellaretur ]
       
et
           
[ ita (in fastos) referretur].
un autre, que toute la période comprise depuis le jour même de sa naissance jusqu’à sa mort fût appelée siècle d’Auguste et qu’il fût ainsi recensé dans les Fastes.
- alius : verbe sous-entendu , déduit du contexte suadere ut
- ut…appellaretur : compéltive, COD du verbe sous-entendu.


[ Verum
           
[ adhibito(honoribus)modo]

bifariamlaudatus est : ]
Mais comme on avait mis des limites à ces honneurs, Auguste reçut deux éloges.
-
ahibito honoribus modo : ablatif absolu, qui a donc la valeur d’une proposition circonstancielle . honoribus est au datif, complément d’adhibere.
- laudatus est : accordé au nominatif singulier. « on loua », soit la traduction par une structure indéfinie, correspond à la structure latine de passif impersonnelle laudatum est – avec accord au neutre singulier.
laudatus est a pour sujet sous-entendu Augustus.

[     (pro aede (Divi Iuli)) (a Tiberio)
et
     (pro rostris veteribus) (a Druso (
(Tiberi) filio)), ]

ac
     
[ ((senatorum) umeris) delatus (in Campum) ]

      [                            crematusque.]
l’un devant le temple du divin Jules prononcé par Tibère et l’autre devant les anciennes rostres par Drusus, fils de Tibère, puis il fut transporté jusqu’au Champ de Mars sur les épaules des sénateurs et mis au bûcher.
- pro aede… et pro rostris… filio : développe bifariam.
- rostris : peut être rendu par « rostres » ; c’est le terme convenu. Les « harangues publiques » relève plus de l’explication que de la traduction.
- delatus …crematusque : est sous-entendu ; formes de parfait passif : il fut transporté sur le Champ de Mars et brûlé.

 

Nec defuit(vir(praetorius)),

            [qui                                                                                        iuraret.]

                        [se                                                                  vidisse]

                                   (effigiem(cremati)  euntem (in caelum) )
Il y eut même un ancien préteur pour jurer qu’il avait vu son image, au moment de la crémation, s’élever vers le ciel.
- defuit qui…juraret : il ne manque pas même quelqu’un pour jurer que…
- se…vidisse : proposition infinitive COD de juraret.
- vidisse construit ici avec un COD complété par un participe présent.

[ (Reliquias)legerunt(primores(equestris ordinis)), (tunicati et discincti pedibusque nudis, )]
ac
[ (Mausoleo) condiderunt].
Les premiers de l’ordre équestre recueillirent ses restes, en tunique, sans ceinture et pieds nus, et ils les déposèrent dans le Mausolée.
- Mausoleo : ablatif seul, CC de lieu de condiderunt.

[ (Id opus) (inter (Flaminiam viam) (ripamque (Tiberis))) (sexto suo consulatu) exstruxerat ]

[ (circumiectasque silvas) et (ambulationes) (in usum (populi)) iam tum publicarat.]
Il avait fait construire ce monument entre la via Flaminienne et la rive du Tibre, pendant son sixième consulat et l’avait entouré de forêt et de promenades qu’il avait, à l’époque déjà, ouverts au public, à l’usage du peuple.
- sexto suo consulatu : ablatif CC de temps, marquant la date.
- publicarat = publicaverat  = « rendre public »
- circumjectas participe adjectif en facteur commun, associé à silvas et ambulationes.