La mort d’Achille

Consignes pour Mardi 10 Janvier :

En vous aidant de la traduction proposée, essayez d’élaborer la construction du passage en appareillant le texte avec les codes habituels. Notez les points qui restent pour vous obscurs.
Cela nous permettra Mardi prochain de cibler les parties du texte qui échappent à votre compréhension.

Ces vers sont extraits du livre XII des Métamorphoses dans lequel Ovide reprend certains épisodes de la guerre de Troie et se livre à une nouvelle réécriture du mythe. 
Apollon excite Pâris contre Achille et lui ordonne de tourner ses traits contre lui.

 

Il dit, et lui montre le fils de Pélée dont la lance renverse et moissonne les Troyens. Il tourne lui-même l'arc du Phrygien contre le héros, et sa main trop sûre dirige le trait inévitable.


quod Priamus gaudere senex post Hectora posset,
Telle fut la seule joie que goûta le vieux Priam depuis la mort d'Hector :

hoc fuit ; ille[i] igitur tantorum victor, Achille, 
Toi, donc, l’illustre vainqueur de tant de guerriers, Achille !

victus es[ii] a timido Graiae raptore maritae!
tu as été vaincu par le craintif ravisseur de l’épousée grecque !

at si femineo fuerat tibi Marte cadendum,   610
S’il t’avait fallu tomber sous les coups d’un Mars au féminin,  

Thermodontiaca malles cecidisse bipenni.
tu eusses mieux aimé tomber sous la hache d'une Amazone.

Iam timor ille Phrygum, decus et tutela Pelasgi
Mais désormais, la terreur des Phrygiens, la gloire et le rempart du nom

nominis, Aeacides, caput insuperabile bello,
des Pélagiens, le descendant d’Eaque, invincible chef d’armée,

arserat : armarat deus idem idemque cremarat ;
brûlait : le même dieu qui l’avait armé l’avait détruit par le feu ;

iam cinis est, et de tam magno restat Achille  
Déjà, il n’est plus que cendres, et d’Achille, si grand, il reste

nescio quid parvum, quod non bene conpleat urnam,
un rien, pas même de quoi emplir complètement l’urne ;

at vivit totum quae gloria conpleat orbem.
mais il survit tout entier dans cette gloire qui emplit l’univers.

haec illi mensura viro respondet, et hac est
L’univers  est à la mesure cet homme si grand ; et par elle (grâce à cette gloire)
L’univers est à la mesure de la grandeur de l’homme ; 

par sibi Pelides nec inania Tartara sentit.
le fils de Pélée est égal à lui-même et ne sent pas le vide du Tartare.

ipse etiam, ut, cuius fuerit, cognoscere posses,               620
De fait, son bouclier même – pour que l’on puisse saisir ainsi quel il a été – 

bella movet clipeus, deque armis arma feruntur.
suffit à faire naître les combats et les armes répondent aux armes.

non ea Tydides, non audet Oileos Aiax,
Nul n’ose, ni le fils deTydée (Diomède), ni Ajax  fils d’Oïlée,

non minor Atrides, non bello maior et aevo
et pas plus l’Atride (Agamemnon),  qui ne l’emportait sur lui ni au combat ni par l’âge,

poscere, non alii : solis Telamone creatis
nul n’ose en faire la demande : seuls les fils de Télamon

Laertaque fuit tantae fiducia laudis.               625 
et de Laërte ont la hardiesse de prétendre à une telle reconnaissance. 
                                               / de croire mériter un tel honneur.

a se Tantalides onus invidiamque removit 
Agamemnon se déchargea de ce fardeau et se garda contre toute hostilité ;

Argolicosque duces mediis considere castris 
il convoqua les chefs argiens à siéger au milieu du camp

iussit et arbitrium litis traiecit in omnes.
et  leur laissa à tous la responsabilité d’arbitrer le litige.

 

 



[i] Ille = pronom démonstratif « celui-ci » ; valeur laudative ; nominatif singulier.

[ii] uictus es : tu as été vaincu ; le passif est suivi d’un complément d’agent – ab + ablatif.