METHODE DU COMMENTAIRE LITTERAIRE COMPOSE

Adapté au texte antique

 

I.               Introduction 

  1. Situer le texte par rapport à :

+ l’époque d’écriture ou l’époque mise en scène dans le texte
+ un fait historique ou culturel
+ l’auteur
+ le genre
+ la thématique 

N.B.1. : Choisir une ou deux de ces entrées et retenir les éléments qui permettront de mettre le texte en situation.

N.B.2. : Classer les éléments retenus dans l’ordre qui permettra de présenter les enjeux du texte à commenter, par approches successives. 

  1. Présenter le texte à commenter :

+ en le situant dans l’œuvre et/ou la production de l’auteur 

Dans le cadre de l’épreuve orale (N.B. : à l’oral, le commentaire peut aussi être linéaire ; mais pratique dangereuse, dès lors que vous n’êtes pas totalement sûr de votre traduction…)  :
            -> lire le texte

            -> proposer la traduction

            -> le reste du commentaire se poursuit après la traduction du passage. 

+ en indiquant :

-        le thème général // thématique du pouvoir
 -        le type du texte
 -        la structure du texte (éventuellement)
 -        les modalités d’écriture

+ aboutir à une problématique : présentation du projet de démonstration 

  1. Annoncer le raisonnement qui va être développé sur le texte en indiquant précisément quelles en seront les étapes.

 

II.            Règles générales 

+ Le développement doit se faire en trois parties (éventuellement en deux).

+ Il doit être soutenu par une logique argumentative du même type qu’une dissertation.

+ Il est strictement interdit de dissocier fond et forme.

+ Il est tout aussi interdit de suivre l’organisation linéaire du texte sauf cas très particulier où la structuration du texte et la logique argumentative que l’on va suivre pour le commentaire se superposent.

+ Pour éviter l’écueil de la paraphrase, tout élément de commentaire doit s’appuyer sur une analyse précise de faits lexicaux, grammaticaux, linguistiques, stylistiques …

N.B. : pour le commentaire d’un texte latin ou grec

      -> la part d’explicitation du sens du texte peut être plus importante.

      -> on acceptera une analyse stylistique moins fouillée et moins étoffée.

      -> vous pouvez vous appuyer plus abondamment sur le seul lexique, surtout si vous commentez bien le choix des termes, les connotations, l’impression que cela donne.

 

III.         Méthode de travail 

  1. Rechercher les axes d’étude qui vont permettre de structurer le commentaire

+ Au fur et à mesure de la traduction vous avez pu déjà noter : le thème, les mouvements du texte, le registre, des effets… Consignez-les.

+ Noter les éléments objectifs qui vont permettre de nourrir l’introduction.

+ Pour déterminer les axes de lecture afin de conduire l’analyse, appuyez-vous sur la méthode suivante qui vous permettra, en tout état de cause, quel que soit le temps que vous avez et la compréhension de détail que vous avez eue du texte, de construire un commentaire cohérent, qui se tiendra.

        QUOI ? De quoi s’agit-il ? De quoi parle le texte ? Que fait l’auteur ? Quelle est la situation développée ?  N’ayez pas peur d’être précis et concrets, a fortiori pour le commentaire d’un texte latin ou grec.

COMMENT ? De quelle manière ? Quelle progression du texte ? Quelle stratégie ? Selon quelles modalités ?  Quel registre ? Quelle tonalité ?

POUR  QUOI ? Dans quelle intention ? En cherchant à provoquer quel effet ?
La particularité du commentaire de texte antique est que la troisième partie peut être et est le plus souvent moins directement littéraire. Vous pouvez prendre un peu de distance et expliciter ce que l’extrait apporte d’un point de vue historique, philosophique, culturel en reliant le texte au thème étudié pendant deux ans et en jugeant de son intérêt, de sa spécificité. 

  1. Préparer le commentaire

+ Recherche des idées / élaboration du plan détaillé

- Préparer au brouillon trois colonnes pour chacun des axes Quoi ? / comment ? pour quoi ?  et bien expliciter l’idée générale que vous voulez développer dans chacune des parties.

- Relire le texte pas à pas et noter au fur et à mesure, en les répartissant dans les colonnes, les idées qui vous viennent à la lecture ET les faits lexicaux, grammaticaux, stylistiques etc… que vous observez.

+ Elaborer le plan détaillé :

- Elaborer le discours argumentatif général en soignant le choix des connecteurs logiques et les transitions.

- A l’intérieur de chaque partie, trier les éléments, les regrouper, les ordonner afin de construire le discours de commentaire.

            + Rédiger au brouillon introduction et conclusion                        

  1. Rédiger le commentaire

IV.          Conclusion 

  1. Etablir un bilan : Présenter de façon claire et synthétique ce qui fait le texte : sorte de résumé des trois étapes d’analyse.
  1. Juger de l’intérêt du texte :

+ d’un point de vue littéraire – originalité, charme ..etc…

+ par rapport au thème d’étude

+ et donc pour la connaissance de la civilisation en question.