blog lca de la classe préparatoire littéraire d'enghien

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

LATIN - Khâgne

Sous-catégories

Memento

Lexique

Versions

LATIN Khâgne - Pouvoir et rhétorique - Travail pour le 23 Novembre

Travail pour le 23 Novembre

Cadre : 2ème séquence : pouvoir et rhétorique
Vous avez ici la péroraison de l’une des Philippiques de Cicéron.

Au choix :
- Soit le texte entier en 4 heures sous forme de version
- Soit la partie en gras en 1 h + pistes de commentaire sous forme de préparation à l’oral.

[13] Quamquam mortem quidem natura omnibus proposuit, crudelitatem mortis et dedecus virtus propulsare solet, quae propria est Romani generis et seminis. Hanc retinete, quaeso, quam vobis tamquam hereditatem maiores vestri reliquerunt. Nam cum alia omnia falsa, incerta sint, caduca, mobilia, virtus est una altissimis defixa radicibus; quae numquam vi ulla labefactari potest, numquam demoveri loco. Hac virtute maiores vestri primum universam Italiam devicerunt, deinde Karthaginem exciderunt, Numantiam everterunt, potentissimos reges, bellicosissimas gentes in dicionem huius imperii redegerunt.

[14] Ac maioribus quidem vestri, Quirites, cum eo hoste res erat, qui haberet rem publicam, curiam, aerarium, consensum et concordiam civium, rationem aliquam, si ita res tulisset, pacis et foederis; hic vester hostis vestram rem publicam oppugnat, ipse habet nullam; senatum, id est orbis terrae consilium, delere gestit, ipse consilium publicum nullum habet; aerarium vestrum exhausit, suum non habet; nam concordiam civium qui habere potest, nullam cum habet civitatem? pacis vero quae potest esse cum eo ratio, in quo est incredibilis crudelitas, fides nulla?

[15] Est igitur, Quirites, populo Romano, victori omnium gentium, omne certamen cum percussore, cum latrone, cum Spartaco. Nam quod se similem esse Catilinae gloriari solet, scelere par est illi, industria inferior. Ille cum exercitum nullum habuisset, repente conflavit; hic eum exercitum, quem accepit, amisit. Ut igitur Catilinam diligentia mea, senatus auctoritate, vestro studio et virtute fregistis, sic Antoni nefarium latrocinium vestra cum senatu concordia tanta, quanta numquam fuit, felicitate et virtute exercituum ducumque vestrorum brevi tempore oppressum audietis.

[16] Equidem quantum cura, labore, vigiliis, auctoritate, consilio eniti atque efficere potero, nihil praetermittam, quod ad libertatem vestram pertinere arbitrabor ; neque enim id pro vestris amplissimis in me beneficiis sine scelere facere possum. Hodierno autem die primum referente viro fortissimo vobisque amicissimo, hoc M. Servilio, collegisque eius, ornatissimis viris, optimis civibus, longo intervallo me auctore et principe ad spem libertatis exarsimus.

 

LATIN Khâgne - Térence Phormion - Extrait 3

Relations homme / femme : le prototype de la matrone -  Acte V, SCÈNE III

ACTUS V, SCENA III

 

A préparer pour le vendredi 16 Novembre en lecture cursive

Vous pouvez télécharger à cette adresse le logiciel collatinus : http://www.collatinus.org/collatinus/

  CONSIGNES :


A- Pour le 16 Novembre 
-> A rendre sous forme de fichier Word envoyé par internet
-> Construction ET traduction

B- Colles : 1ère quinzaine de Décembre

-> Prendre un rendez-vous avec moi selon vos disponibilités sur les créneaux suivants
Vendredi 30 Novembre  Préparation 16h30 - 17h30 / Passage     17h30 - 18h
                                                                  17h - 18h                              18h - 18h30

Lundi 3 Décembre          Préparation 16h30 - 17h30 / Passage     17h30 - 18h
                                                                  17h - 18h                              18h - 18h30
Vendredi 7 Décembre    Préparation 16h30 - 17h30 / Passage     17h30 - 18h
                                                                  17h - 18h                              18h - 18h30
-> Principe de la colle : 1h de préparation pour traduire le texte et mettre en place le commentaire.
-> Programme : vous serez interrogés sur un extrait de Térence ou de Plaute mettant en scène les relations de pouvoir au sein de la famille.

Nous ferons le point le 23 Novembre et cela permettra de clore la séquence sur le Phormion.

DEMIPHO, NAUSITRATA, CHREMES 

 Pauline

DEMIPHO  Agedum, ut soles, Nausistrata, fac illa ut placetur nobis,
ut sua voluntate id quod est faciundum faciat. 

NAUSISTRATA Faciam. 785
DEMIPHO Pariter nunc opera me adiuves ac re dudum opitulata es.
NAUSISTRATA Factum volo. Ac pol minus queo viri culpa quam me dignumst.
DEMIPHO Quid autem? 

NAUSISTRATA Quia pol mei patris bene parta indiligenter
tutatur; nam ex is praediis talenta argenti bina
statim capiebat: vir viro quid praestat! 

DEMIPHO Bina quaeso? 790
NAUSISTRATA Ac rebus vilioribus multo, tamen duo talenta. 
DEMIPHO Hui !

NAUSISTRATA Quid haec videntur?

DEMIPHO Scilicet. 

NAUSISTRATA Virum me natam vellem:
ego ostenderem, 

DEMIPHO Certo scio. 

NAUSISTRATA Quo pacto...
DEMIPHO Parce, sodes,
ut possis cum illa, ne te adulescens mulier defetiget.
NAUSISTRATA Faciam ut iubes. sed meum virum ex te exire video.
795
CHREMES Ehem, Demipho,
iam illi datumst argentum? 
DEMIPHO Curavi ilico. 
CHREMES Nollem datum.117

Enzo

Ei, video uxorem: paene plus quam sat erat. 
DEMIPHO Quor nolles, Chreme?
CHREMES Iam recte. 
DEMIPHO Quid tu?
Ecquid locutu's cum istac quam ob rem hanc ducimus?
CHREMES Transegi. 
DEMIPHO Quid ait tandem? 
CHREMES Abduci non potest. 
DEMIPHO Qui non potest?
CHREMES Quia uterque utrique est cordi. 
DEMIPHO Quid istuc nostra? 
CHREMES Magni. Praeterhac 800
cognatam comperi esse nobis. 
DEMIPHO Quid? Deliras. 
CHREMES Sic erit.
Non temere dico: redii mecum in memoriam. 
DEMIPHO Satin sanus es?
NAUSISTRATA Au, obsecro, vide ne in cognatam pecces. 
DEMIPHO Non est. 
CHREMES Ne nega:
patris nomen aliud dictum est: hoc tu errasti. 
DEMIPHO Non norat patrem?
CHREMES Norat. 
DEMIPHO Quor aliud dixit? 
CHREMES Numquamne hodie concedes mihi 805
neque intelleges? 
DEMIPHO Si tu nil narras? 
CHREMES Perdis. 
NAUSISTRATA Miror quid hoc siet.
DEMIPHO Equidem hercle nescio. 
CHREMES Vin scire? At ita me servet Iuppiter,
ut propior illi quam ego sum ac tu homo nemost. 123

Mame

DEMIPHO Di vostram fidem.
Eamus ad ipsam: una omnis nos aut scire aut nescire hoc volo. 
CHREMES Ah !
DEMIPHO Quid est? 
CHREMES Itan parvam mihi fidem esse apud te? 
DEMIPHO Vin me credere? 810
Vin satis quaesitum mi istuc esse? Age, fiat. Quid ?
Illa filia
amici nostri quid futurumst? 
CHREMES Recte. 
DEMIPHO Hanc igitur mittimus?
CHREMES Quidni? 
DEMIPHO Illa maneat? 
CHREMES Sic. 
DEMIPHO Ire igitur tibi licet, Nausistrata.
NAUSISTRATA Sic pol commodius esse in omnis arbitror quam ut coeperas,
manere hanc; nam perliberalis visast, quom vidi, mihi.- 815
DEMIPHO Quid istuc negotist? 
CHREMES Iamne operuit ostium? 
DEMIPHO Iam. 
CHREMES O Iuppiter,
di nos respiciunt: gnatam inveni nuptam cum tuo filio. 
DEMIPHO Hem,quo pacto potuit? 
CHREMES Non satis tutus est ad narrandum hic locus.
DEMIPHO At tu intro abi. 
CHREMES Heus, ne filii quidem hoc nostri resciscant volo. 115

LATIN Khâgne - Révisions grammaticales pour le 5 Octobre

- Apprendre les impersonnels -> voir rappel dans le Memento - semaine du 14 au 21 Septembre

- Les emplois de ut : dans le tableau des conjonctions de subordination polysémiques, réviser les emplois de ut

- Révision de la conjugaison de l'impératif

- Consulter la fiche grammaticale : gérondif et adjectif verbal  

- Réviser les notes du Memento depuis le début de l'année.

Prévoir une interrogation orale ou écrite pour le 12 Octobre

LATIN Khâgne - Version initiale - corrigé

Valère Maxime

 

Valère Maxime (Marcus ou Publius Valerius Maximus) est historien et moraliste ; il appartient au 1er siècle après JC et est contemporain de Tibère (14-37 ap. J.-C.).

Son ouvrage Factorum dictorumque memorabilium libri se présente comme un recueil d'anecdotes certainement extraites des historiens grecs et romains. Il ne faut pas chercher chez Valère Maxime originalité, ni recul, ni hauteur d’esprit.

L’intérêt est de nous fournir une multitude d’épisodes dont le recueil de Valère Maxime constitue la seule source.  C’est ainsi un document essentiel pour appréhender la vie religieuse, civile et sociale romaine.

 

Comment des prodiges augurent de l’issue de la lutte en César et Pompée.

 

 

1.6.12 Cn. etiam Pompeium Iuppiter omnipotens  abunde monuerat ne cum C. Caesare ultimam belli fortunam experiri contenderet, egresso a Dyrrachio aduersa agmini eius fulmina iaciens, examinibus apium signa obscurando, subita tristitia implicatis militum animis, nocturnis totius exercitus terroribus, ab ipsis altaribus hostiarum fuga. sed inuictae leges necessitudinis pectus alioquin procul amentia remotum prodigia ista iusta aestimatione perpendere passae non sunt. itaque, dum illa eleuat, auctoritatem amplissimam et opes priuato fastigio excelsiores omniaque ornamenta, quae ab ineunte adulescentia ad inuidiam usque contraxerat, spatio unius diei confregit. quo constat in delubris deum sua sponte signa conuersa, militarem clamorem strepitumque armorum adeo magnum Antiochiae et Ptolemaide auditum, ut in muros concurreretur, sonum tympanorum Pergami abditis delubri editum, palmam uiridem Trallibus in aede Victoriae sub Caesaris statua inter coagmenta lapidum iustae magnitudinis enatam. quibus apparet caelestium numen et Caesaris gloriae fauisse et Pompei errorem inhibere uoluisse. ]

1.6.13 Tuas aras tuaque sanctissima templa, diue Iuli, ueneratus oro ut propitio ac fauenti numine tantorum casus uirorum sub tui exempli praesidio ac tutela delitescere patiaris : te enim accepimus eo die, quo purpurea ueste uelatus aurea in sella consedisti, ne maximo studio senatus exquisitum et delatum honorem spreuisse uidereris, priusquam exoptatum ciuium oculis conspectum tui offerres, cultui religionis, in quam mox eras transiturus, uacasse mactatoque opimo boue cor in extis non repperisse, ac responsum tibi ab Spurinna aruspice pertinere id signum ad uitam et consilium tuum, quod utraque haec corde continerentur. erupit deinde eorum parricidium, qui, dum te hominum numero subtrahere uolunt, deorum concilio adiecerunt. (235 mots)

1.6.12 Cn. etiam Pompeium Iuppiter omnipotens  abunde monuerat ne cum C. Caesare ultimam belli fortunam experiri contenderet, egresso a Dyrrachio aduersa agmini eius fulmina iaciens, examinibus apium signa obscurando, subita tristitia implicatis militum animis, nocturnis totius exercitus terroribus, ab ipsis altaribus hostiarum fuga.

Or, Jupiter tout puissant avait averti Pompée par divers moyens de ne pas chercher à risquer le hasard d’une ultime bataille contre César, en lançant la foudre contre son armée alors qu’il quittait Dyrrachium, en voilant les enseignes par des essaims d’abeilles, en affligeant l’esprit des soldats d’une tristesse soudaine, par les terreurs nocturnes  de l’armée toute entière, par la désertion des victimes expiatoires de ses propres autels.

contendo, -is, -ere, contendi, contentum 
tr. tendre ; chercher à atteindre, à obtenir ; comparer. Intr. Faire un effort, se raidir pour ; se mesurer, rivaliser, lutter
hostia, ae, f : victime, victime expiatoire
examen, inis, n : essaim d’abeilles
signum, i, n : marque, signe, empreinte ; signal ; enseigne, drapeau présage ; statue
altar, -aris, n = altare, is, n : autel
experior, iris, experiri, expertus sum : éprouver, faire l’essai ; tenter de réaliser ; avoir fait l’essai, savoir par expérience
egredior, eris, egredi, egressus, sum : sortir de ; passer, surpasser
apis, is, f : abeille ; le plus souvent au pluriel = apes, apium.

 

sed inuictae leges necessitudinis pectus alioquin procul amentia remotum prodigia ista iusta aestimatione perpendere passae non sunt.

Mais les lois du destin -dont on ne peut se rendre maître - n’ont pas permis à cet esprit, pourtant bien éloigné de la déraison, de juger de ces prodiges à leur juste mesure.

prodigium, ii, n : prodige, miracle
aestimatio, onis, f : évaluation, estimation ; appréciation, reconnaissance de la valeur de qqchose
perpendo, is, ere, perpendi, perpensum : peser soigneusement ; peser attentivement, apprécier, évaluer
patior, eris, pati, passus sum : souffrir ; être résigné à ; subir ; admettre, permettre
alioquin : sous d’autres rapports, du reste ; autrement, sans quoi

 

itaque, dum illa eleuat, auctoritatem amplissimam et opes priuato fastigio excelsiores omniaque ornamenta, quae ab ineunte adulescentia ad inuidiam usque contraxerat, spatio unius diei confregit.

C’est pourquoi, pour avoir sousestimé ces prodiges, son crédit immense et ses biens qui l’emportaient sur toute fortune privée ainsi que tous les honneurs qu’il avait accumulés depuis le début de l’adolescence au risque d’éveiller les jalousies, tout cela, une seule journée le réduisit à néant.

elevo, as, are, avi, atum : élever, soulever, exhausser ; alléger, soulager ; affaiblir, amoindrir ; rabaisser, ravager
fastigium, ii, n : toit, pente, sommet, point culminant, rang social
opes, um, f. pl. : moyens, pouvoirs ; puissance, influence
invidia, ae, f : malveillance, hostilité, haine ; jalousie
frango, is, ere, fregi, fractum : briser, romper,fracasser ; anéantir

quo constat in delubris deum sua sponte signa conuersa, militarem clamorem strepitumque armorum adeo magnum Antiochiae et Ptolemaide auditum, ut in muros concurreretur, sonum tympanorum Pergami abditis delubri editum, palmam uiridem Trallibus in aede Victoriae sub Caesaris statua inter coagmenta lapidum iustae magnitudinis enatam.

En ce jour-là, il est établi que dans les temples des dieux les statues se retournèrent d’elles-mêmes, que la clameur des soldats et le cliquetis des armes se firent entendre si fort à Antioche et Ptolémaïs qu’on courut jusqu’aux remparts, que le son des tambours sortit à Pergame des profondeurs du temple, qu’un palmier vert, d’une taille normale, sortit de terre à Tralles dans le temple de la Victoire, aux pieds de la statue de César entre les jointures des pierres

delubrium, i, n : lieu de purification ; temple, sanctuaire
sua sponte : de soi-même, spontanément
converto, is, ere, converti, conversum : tourner entièrement, retourner
clamor, oris, m : cri de l’homme ; cri de guerre ; cri hostile, huée.
strepitus, us, m : bruit, vacarme, tumulte
edo, is, ere ou edesse, edi, esum : manger / ronger, consumer
edo, is, ere, edidi, editum : faire sortir, mettre au monde
tympanum, i, n : tambourin (notamment dans le culte de Cybèle)
abdo, is, ere, abdidi, abditum : placer loin du regard, éloigner, cacher
aedes, is, f : temple
Tralles, ium, f : Tralles (ville de Lydie)
coagmentum, i, n : jointure, assemblage
lapis, idis, m : pierre
enascor, eris, i, enatus sum : naître, s’élever, sortir, pousser

quibus apparet caelestium numen et Caesaris gloriae fauisse et Pompei errorem inhibere uoluisse.

Par ces prodiges, il apparaît que la volonté divine s’était montré favorable à la gloire de César et avait voulu empêcher l’erreur de Pompée.

apparet (impers) : il est clair, il est manifeste

1.6.13 Tuas aras tuaque sanctissima templa, diue Iuli, ueneratus oro ut propitio ac fauenti numine tantorum casus uirorum sub tui exempli praesidio ac tutela delitescere patiaris :

En honorant tes autels et des temples ô combien sacrés, divin Jule, je te prie d’accepter / souffrir, par ta volonté divine propice et favorable,  que s’abritent  l’infortune de tant d’hommes sous le couvert et la tutelle de ton exemple :

veneror, aris, ari, atus sum : révérer, vénérer, témoigner du respect, honorer
oro, as are, aui, atum : parler, dire ; prier, solliciter, implorer
propitius, a, um : propice, favorable, bienveillant
faveo, es, ere, favi, fautum : être favorable, s’intéresser à
casus, us, m : chute, arrivée fortuite, accident, conjoncture, malheur
praesidium, ii, n : protection défense, secours ; garde, escorte ; détachement, garnison ; poste
tutela, ae, f : protection défense ; tutelle
delitesco, is, ere, delitui : se cacher ; s’abriter derrière
patior, pateris, pati, passus sum : souffrir, supporter, endurer, subir ; admettre, permettre

te enim accepimus eo die, quo purpurea ueste uelatus aurea in sella consedisti, ne maximo studio senatus exquisitum et delatum honorem spreuisse uidereris, priusquam exoptatum ciuium oculis conspectum tui offerres, cultui religionis, in quam mox eras transiturus, uacasse mactatoque opimo boue cor in extis non repperisse, ac responsum tibi ab Spurinna aruspice pertinere id signum ad uitam et consilium tuum, quod utraque haec corde continerentur.

En effet, nous tenons de la tradition qu’en ce jour où vêtu d’un manteau de pourpre tu t’es assis sur un trône en or,  pour ne pas sembler mépriser les honneurs marqués que t’accordait le Sénat avec  grand empressement, avant que de te montrer aux regards des citoyens impatients, tu t’es livré aux cultes dans laquelle bientôt tu devais passer (dont tu devais bientôt faire l’objet) et que, après avoir immolé un bœuf bien gras, tu n’as pas trouvé de cœur dans ses entrailles et, selon ce qui te fut répondu par l’aruspice Spurinna, ce prodige  avait à voir avec ta vie et ton esprit puisque l’un et l’autre résident dans le cœur.

sedeo, es, ere, sedi, sessum : être assis, séjourner, demeurer 
sedes, is, f : siège, séjour, résidence, habitation
exquisitus, a, um : choisi, raffiné, recherché
sperno, is, ere, sprevi, spretum : mépriser
cultus, us, m : action de cultiver, de soigner, de pratiquer -> cultus religionis : pratique religieuse
macto, as, are, aui, atum : honorer, sacrifier, immoler
opimus, a, um : fertile, riche ; gras, bien nourri ; copieux, abondant, splendide, opulent
reperio, is, ire, reperi OU repperi, repertum : trouver, découvrir, se procurer
(h)aruspex, icis, m :  haruspice

erupit deinde eorum parricidium, qui, dum te hominum numero subtrahere uolunt, deorum concilio adiecerunt.

Ensuite eut lieu le parricide de ceux qui, en voulant te soustraire au nombre des hommes, t’ajoutèrent à l’assemblée des dieux.

erumpo, is, ere, erupi, eruptum : faire sortir violemment, précipiter ; se précipiter ; éclater, faire irruption
subtrahere numero + gén. : soustraire au nombre de

 

LATIN Khâgne - Térence Phormion - Extrait 2

PAULINE - Le rapport père-fils
I, 3 
- ANTIPHO, PHAEDRA

ANTIPHO 
Dum exspecto quam mox veniat qui adimat hanc mi consuetudinem.
En attendant l'arrivée imminente de mon père, qui doit briser notre union...

PHAEDRIA 
Aliis quia defit quod amant aegrest ; tibi quia superest dolet.
Parce qu’ils n’ont pas ce qu’ils aiment, les autres sont malheureux ; mais toi, tu souffres parce que cela dépasse tes vœux.
Amore abundas, Antipho.
Tu es comblé en amour, Antiphon. 
Nam tua quidem hercle certo vita haec expetenda optandaque est.
Ah ! mais pour sûr, par Hercule, ta vie est souhaitable et même enviable.
Ita me di bene ament, ut mihi liceat tam diu quod amo frui, 165
Puissent les dieux m’être ainsi favorables et qu'il me soit donné de posséder aussi longtemps celle que j'aime ; 
iam depecisci morte cupio. Tu conicito cetera,
et je veux bien, alors,  passer un pacte avec la mort. Pense à tout ça ; 
quid ego ex hac inopia nunc capiam, et quid tu ex ista copia,
à ce que je tire de ma privation et toi de ta jouissance, 
ut ne addam quod sine sumptu ingenuam, liberalem nactus es,
et sans que j'ajoute  que tu es tombé, sans bourse délier, sur une femme de naissance libre et bien élevée, 
quod habes, ita ut voluisti, uxorem sine mala fama palam :
que tu as, comme tu le voulais, une épouse que tu peux mener au grand jour sans risquer ta réputation. 
beatus, ni unum desit, animus qui modeste istaec ferat. 170
Heureux tu serais, s'il ne te manquait une chose, un esprit capable de supporter avec sagesse tes ennuis. 
Quod si tibi res sit cum eo lenone quo mihist tum sentias.
Ah ! si tu avais affaire à mon marchand d'esclaves, tu comprendrais  
Ita plerique ingenio sumus omnes: nostri nosmet paenitet.
Voilà comme nous sommes tous pour la plupart : jamais contents de ce que nous avons.

ANTIPHO 
At tu mihi contra nunc videre fortunatus, Phaedria,
C'est toi au contraire, Phédria, que je trouve heureux en ce moment, 
quoi de integro est potestas etiam consulendi quid velis :
toi qui as encore la pleine liberté de décider ce que tu voudrais, 
retinere, amare, amittere; ego in eum incidi infelix locum
garder, aimer, quitter, tandis que moi, je suis tombé dans une situation si inconfortable 
ut neque mihi eius sit amittendi nec retinendi copia. 175
que je n'ai plus l’occasion ni de quitter ni de garder celle que j'aime. 
Sed quid hoc est? Videon ego Getam currentem huc advenire?
Mais qu'y a-t-il? N'est-ce pas Géta que je vois accourir à toutes jambes ?
Is est ipsus. Ei, timeo miser quam hic mihi nunc nuntiet rem. (165 mots)
C'est lui-même. Hélas ! malheureux, j'ai peur de ce qu'il va m'annoncer maintenant.


MAME - Figure du père

II, 1 - DEMIPHO, PHAEDRIA, GETA 

DEMIPHO 
Itane tandem uxorem duxit Antipho iniussu meo?
Nec meum imperium, ac mitto imperium, non simultatem meam
revereri salt
em! non pudere! o facinus audax, o Geta
monitor! 
GETA 
Vx tandem. 
DEMIPHO 
Quid mihi dicent aut quam causam reperient?
demiror. 
GETA 
Atqui reperiam: aliud cura. 
DEMIPHO 
An hoc dicet mihi: 235
« Invitus feci. Lex coegit »? Audio, fateor. 
GETA 
Places.
DEMIPHO 
Verum scientem, tacitum causam tradere advorsariis,
etiamne id lex coegit? 
PHAEDRIA 
Illud durum. 
GETA 
Ego expediam: sine!
DEMIPHO 
Incertumst quid agam, quia praeter spem atque incredibile hoc mi
optigit:
ita sum irritatus animum ut nequeam ad cogitandum instituere. 240
Quam ob rem omnis, quom secundae res sunt maxume, tum maxume
meditari secum oportet quo pacto advorsam aerumnam ferant,
pericla damna exsilia: peregre rediens semper cogitet
aut fili peccatum aut uxoris mortem aut morbum filiae,
communia esse haec : fieri posse, ut ne quid animo sit novom; 245
quidquid praeter spem eveniat, omne id deputare esse in lucro. (140 mots)

GETA 
O Phaedria, incredibile[st] quantum erum ante eo sapientia,
meditata mihi sunt omnia mea incommoda, erus si redierit.
Molendum esse in pistrino, vapulandum; habendae compedes,
opus ruri faciundum, horum nil quicquam accidet animo novom. 250
quidquid praeter spem eveniet, omne id deputabo esse in lucro.
Sed quid cessas hominem adire et blande in principio adloqui?

GÉTA (bas à Phédria).
O Phédria, on n'imaginerait pas combien je dépasse le patron en sagesse. J'ai médité, moi, sur toutes les disgrâces qui m'attendent, au retour du maître : il me faudra moudre au moulin, être battu, porter des entraves, travailler aux champs. Rien de tout cela ne surprendra mon esprit. Tout ce qui arrivera contrairement à mes prévisions, tout cela, je le compterai pour un gain. Mais que tardes-tu à l'aborder et à lui parler d'abord gentiment?

 

ENZO - Comique de scène, comique de situation
II, 3
- DEMIPHO, GETA, PHORMIO

PHORMIO 
Ohe,
« Actum » aiunt « ne agas ». 
DEMIPHO 
Non agam? Immo haud desinam
donec perfecero hoc. 
PHORMIO 
Ineptis. 
DEMIPHO 
Sine modo. 420
PHORMIO 
Postremo tecum nil rei nobis, Demipho, est:
tuos est damnatus gnatus, non tu ; nam tua
praeterierat iam ducendi aetas. 
DEMIPHO 
Omnia haec
illum putato, quae ego nunc dico dicere;
aut quidem cum uxore hac ipsum prohibebo domo. 425
GETA 
Iratus est. 
PHORMIO 
Tu te idem melius feceris.
DEMIPHO 
Itan es paratus facere me advorsum omnia,
infelix? 
PHORMIO 
Metuit hic nos, tam etsi sedulo
dissimulat.
GETA 
Bene habent tibi principia.
PHORMIO quin quod est
Ferundum fers? Tuis dignum factis feceris, 430
ut amici inter nos simus? 
DEMIPHO 
Egon tuam expetam
amicitiam? aut te visum aut auditum velim?
PHORMIO 
Si concordabis cum illa, habebis quae tuam
senectutem oblectet : respice aetatem tuam.
DEMIPHO 
Te oblectet, tibi habe. 
PHORMIO 
Minue vero iram. 
DEMIPHO 
Hoc age : 435
satis iam verborumst : nisi tu properas mulierem
abducere, ego illam eiciam. Dixi, Phormio.
PHORMIO 
Si tu illam attigeris secus quam dignumst liberam,
dicam tibi inpingam grandem. Dixi, Demipho.
Si quid opus fuerit, heus, domo me. (146 mots)

- page 1 de 8

Fil des billets