Séances numériques

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - filtrage

Fil des billets

09 octobre 2009

Qui gardera nos gardiens ?

-nathan.jpg

A l'heure où les collectivités commencent de plus en plus sérieusement à souhaiter prendre en charge la maintenance informatique des établissements et à gérer leurs serveurs et leurs réseaux, il serait peut-être intéressant de jeter un oeil sur nos voisins qui ont déjà pris cette direction. Pas nécessairement pour faire demi-tour, ni pour dénigrer, mais au moins pour ne pas tomber dans les mêmes excès et éviter une ou deux erreurs.

A ce petit jeu, le Québec est un bon terrain d'exploration. Le blog "Mario tout de go" nous offre deux billets très instructifs. Le premier raconte comment une formation intitulée "Les médias sociaux font-ils partie de vos solutions ?" s'est heurtée au filtrage extensif mis en place pour protéger les élèves des "dangers" d'internet : "notre journée s’est passée à voir un écran jaune avec la mention « site interdit » accompagné d’un bruit de sirène de bateau qui était supposé (j’imagine) me signaler qu’un des apprenants sous ma gouverne «transgressait» les limites permises."

Le second billet, écrit le lendemain, revient sur les commentaires qu'a suscité le premier. Je n'en retiens là encore que cet extrait : "Une chose me frappe encore plus fort aujourd’hui: que de temps perdu par les enseignants et les intervenants scolaires à jouer au chat et à la souris avec les pare-feu des commissions scolaires. Plusieurs personnes travaillent beaucoup à acheminer des demandes de déblocages, plusieurs personnes travaillent beaucoup à essayer de débloquer et personne ne semble connaître les autorités qui ont planifié cette immense tour de Babel informatique qui ne rend pas les services de sécurité pour lesquels elle a été érigée!"

La question ne manque pas de pertinence et je crois bien qu'il faudrait que nous nous la posions très concrètement. Le hasard veut que j'ai assisté à peu près à la même déconvenue et pour les mêmes raisons : une formation, sur les réseaux sociaux, a eu lieu l'année dernière dans un lycée et comme pour Mario, les stagiaires et la formatrice tombaient régulièrement sur des messages d'alertes : Facebook, interdit, Youtube, interdit, etc.

Passons sur l'oportunité ou non d'avoir bloqué ces sites et concentrons nous sur la technique... Il se trouve que nous avons la chance d'avoir un système parfaitement décentralisé, le Slis, dont les clés sont données localement à la personne ressource. Alors que pour Mario aucun site n'a pu être ouvert, dans l'Académie de Versailles, en quelques clics, il a été possible de laisser les collègues travailler. Garder ses clés, c'est assez utile pour ouvrir les salles de cours, à moins que l'on souhaite que tout le monde fasse le même cours, dans la même salle et sur les mêmes sites. Pour ma part, j'ai trois porte-clés et je les garde.

Photo, It's The Only Way..., par -nathan, http://www.flickr.com/photos/ndm007/510980765/