2435325386_4c0fee6e8d_z.jpg

L'espace d'une classe est essentiel et le numérique ne peut s'insérer correctement dans un cours que s'il s'inscrit dans l'espace. Des lignées d'écran retournés, des claviers qui empêchent d'écrire, des tableaux qui centralisent tout, voilà autant d'obstacles à ce qu'on peut appeler une classe numérique. C'est à dire non pas une salle de classe avec des outils numériques mais une classe d'élèves qui travaillent numériquement, c'est à dire de manière ouverte, collaborative, autonome, etc.

Pour étayer un peu ce point de vue, je voudrais détailler des dispositifs plus ou moins imaginaires qui me trottent régulièrement en tête.

Le premier est d'avoir des télés dans les classes.

Oui, ça peut ne pas sembler très accrocheur, mais je m'explique. Les télés, ça ne coûte pas cher et on peut avoir des dispositifs d'une surface très confortable pour 300 à 400 euros. Pour le prix d'un TNI ou d'un VPI on peut donc équiper une classe de 3 à 4 écrans. Et bien entendu ça change tout car on a alors la possibilité de briser réellement les murs, de travailler en îlots où tout le groupe peut se concentrer sur son écran commun.

Un exemple issu de l'université de Boston

(cette photo de salle de la Boston University est décrite en partie ici)

Et ces écrans communs, de par leurs tailles sont aussi ouverts au reste de la classe, il y a une continuité réelle et transparente entre les écrans des dispositifs individuels (tablettes, portables, téléphones, etc), les écrans collaboratifs d'îlots et les écrans des autres groupes dans la classe. Chacun travaille sur une tâche et en même temps est porté par une activité commune. On peut circuler d'un groupe à l'autre et la classe n'est plus un espace avec un devant et un derrière. Exit aussi le mur frontal qui porte le tableau.

Ça n'est pas compliqué, ça n'est guère coûteux et pourtant je n'ai pas croisé beaucoup d'établissements secondaires qui proposent de tels équipements, même dans les CDI. Entre les tableaux interactifs et les tablettes pour tous, il semblerait qu'on ait raté une marche et c'est bien dommage...

Photo, "Miniature television and radio", par Philippa Willitts, Licence Cc https://flic.kr/p/4HcFoJ