Keyword - Science-Fiction

Fil des billets - Fil des commentaires

23 avril 2014

Critique de "Les Loups Des Etoiles" de Edmond Hamilton

Bonjour, 

Après une absence fort longue où j'étais perdu autour d'une planète lointaine dans la Nébuleuse d'Orion, je reviens sur Terre pour vous proposer la critique d'une trilogie parue en France chez Folio SF en un seul tome de 631 pages : "Les Loups Des Étoiles" écrit par l'un des pères d'un sous-genre de la science-fiction : le space-opera. Mais qu'est-ce que le space-opera ? Et bien selon une encyclopédie fort connue (Wikipédia), le space-opera est donc "un sous-genre de la science-fiction caractérisé par des histoirse d'aventures épiques ou dramatiques se déroulant dans un cadre géopolitique complexe" ainsi que, comme son nom l'indique, se déroulant dans l'espace. L'exemple le plus connu au cinéma est sans aucun doute Star Wars. Voici donc le synopsis de ce roman : 

"Morgane Chane est le seul Loup des Étoiles d'origine terrienne, un pirat , un assassin doté d'une force physique et de réflexes hors du commun. Après avoir tué l'un des siens, il se voit obligé de fuir.... Mais où peut se réfugier un homme pourchassé par les Loups des Étoiles et qui, aux yeux de tous, reste l'un des leurs à jamais ? Désormais sa route est tracée. Morgane Chane, l'homme qui ne voulait pas mourir, partira à la recherche de l'arme de nulle part, affrontera les dangers des mondes interdits et retournera sur la planète des Loups ...." (extrait du site http://www.noosfere.org/)

J'ai beaucoup aimé ce roman : fresque spatiale passionnante, c'est avec joie que l'on suit le héros, ou plutôt l'anti-héros, au travers de ses périples cosmiques. On le lit d'une seule traite, on est happé par l'histoire et les situations, on ne peut plus le lâcher jusqu'à l'ultime page. Un moment de lecture véritablement agréable pour un monument de la SF et fondateur du sous-genre du space-opera. Avec ce roman, l'introduction au genre en général est assez rude, car on assiste à ce que l'on peut appeler, dès les premières pages, à toutes les "mécaniques" de la science-fiction : extraterrestres, vaisseaux etc .... cela pourra dégoûter certaines personnes qui n'aiment pas forcément le genre mais qui veulent essayer. A ceux-ci, je conseillerais plutôt Fondation d'Isaac Asimov pour une entrée en matière, disons, plus "intéressante". Pour conclure, ne connaissant pas cet auteur et ne m'étant pas renseigner avant la lecture sur son œuvre, j'ai été agréablement surpris et vous le conseille, surtout aux amateurs mais également aux personnes voulant rentrer dans le vif du sujet pour élargir leurs horizons de lecture .... une note de 9/10 est parfaitement appropriée. 

A bientôt peut-être, pour une prochaine critique.

Alexy C. anciennement Alexskywalker

21 avril 2012

Critique du livre "La machine à explorer le temps"

Bonjour,

Aujourd'hui je vais vous présenter un livre de science-fiction classique : "la machine à explorer le temps".

Voici sans attendre le synopsis :

"La terre en l'an 8701, avait pourtant toutes les apparences d'un paradis. Les apparences seulement. Car derrière ces jardins magnifiques, ces bosquets somptueux, cet éternel été où les hommes devenus oisifs n'ont à se préoccuper de rien, se cache un horrible secret.

Ainsi témoigne l'explorateur du temps face à des auditeurs incrédules. Depuis la conception de son incroyable machine jusqu'à son voyage au bout de l'Histoire, là où l'humanité s'est scindée en deux. D'un côté les Éloïs, qui vivent en surface, petits êtres gracieux, doux et décérébrés. De l'autre les terribles Morlock qui ont fuit la lumière pour s'enterrer dans un gigantesque et inhospitalier monde souterrain. Un monde où l'explorateur du temps devra s'aventurer s'il souhaite répondre à ses questions, et surtout revenir à son époque."

J'ai beaucoup aimé ce livre, le principe de l'explorateur du temps qui conte ses aventures est très bien réussi. Ce livre, écrit par un des écrivains phare de la SF (aux côtés de Asimov, K.Dick, Clarke), est une œuvre adaptée au cinéma deux fois : l'excellente adaptation de George Pal de 1960 (qui restera un film culte) et le remake très médiocre de 2002. Le voyage dans le temps est un thème assez scabreux : on peut très bien écrire un très bon roman ou alors un livre très mauvais rien qu'avec le moyen de voyage et la méthode mais là, heureusement, tout y est très bien ficelé et l'histoire est prenante (quoique un petit peu vieilli). Je vous conseille vivement la lecture de ce monument de la science-fiction !

A bientôt pour une autre critique de livre de science-fiction.

La Machine à explorer le temps, Herbert Georg Wells, éd. Folio SF.

Alexskiwalker