Alexandre a disparu. Alexandre, l'adolescent étrange, fou de poésie et de littérature. L'ami d'Omar. C'est Omar qui raconte l'histoire, sous la forme d'une longue lettre déchirante à la mère adoptive d'Alexandre. 

C'est le récit d'une amitié passionnée, trouble. Omar raconte le destin d'Alexandre, un destin à la Rimbaud, fulgurant, imprévisible.

Le genre de relation entière qu'on peut nouer quand on est adolescent, au lycée, prêt à toutes les aventures et prisonnier de toutes les contraintes. Un âge où tout peut être grave ou important. Où l'on n'hésite pas à foncer tête baissée pourvu qu'un idéal soit en jeu. Omar raconte comment, petit à petit, il a découvert les secrets d'Alexandre. Enfin, quelques-uns... Comment il a voulu l'aider, par quelles affres il est passé, toutes les questions qu'il s'est posées. 

Une amitié soudaine et bouleversante entre deux adolescents, Omar et Alexandre, leur cavale éperdue pour échapper au père d'Alexandre, brutal et autoritaire, les premières déceptions, la douleur de la perte, la torture de l'absence… Car la cavale a une fin et Alexandre disparaît, peut-être pour toujours.

.Que reste-t-il à Omar? Des souvenirs, des images, des questions, le sentiment de n'être à sa place nulle part. Il passe le bac dans dix mois, il se sent vieux, il vient de vivre, sans le savoir peut-être, son plus grand amour.




Cassandre