Dans un monde parallèle au notre, vampires et humains cohabitent dans une paix instable.
Il arrive parfois que certains adolescents soient marqués, ils doivent alors se rendre dans une Maison de la nuit pour débuter leur transformation en vampires adultes.
Elle durera quatre ans. 
Là-bas, les "victimes" vont peu à peu devoir couper les ponts avec leur passé d'humains. 
Si leur corps refuse le changement, la métamorphose échoue, et les jeunes gens meurent...
Seulement, devenir un être pâle, avoir d'énormes canines, des yeux rouges, une énorme marque au milieu du front, ne plus pouvoir vivre au soleil, avoir soif de sang et apprendre comment trancher des gorges est disons.... très très très mal vu.
Zoey est une adolescente comme les autres et a ses propres soucis, une mère qui ne l'aime plus, un Horribilissime-Nullissime-Pourritissime machiavélique beau-père, son ex petit-ami, Heath qui ne cesse de boire et la harceler, son amie Kay qui ne s'arrête visiblement pas de parler, et un contrôle de géométrie qui s'annonce très, mais alors vraiment très très mal. Sans parler d'un horrible mal de crâne.
Alors, lorsqu'elle distingue devant son casier un mort-vivant, elle comprend que son destin risque de se transformer radicalement.
La créature - qui n'est peut être pas si morte que ça en fait - annonce d'un voix rauque :
"-Zoey Montgomery ! La nuit t'a choisi ; ta mort sera ta renaissance. La nuit t’appelle ; prête l'oreille à sa douce voix. Ton destin t'attend à la Maison de la nuit !"
   

"Puis il leva un long doigt blanc et le pointa sur moi. Alors que mon front explosait de douleur, Kayla poussa un hurlement. Lorsque les points lumineux disparurent enfin de mon champ de vision, je vis le visage blême de mon amie à quelques centimètres du mien. 
Comme toujours, je dis la première stupidité qui me passait par la tête : 
- Kay, tes yeux sortent de leurs orbites ; on dirait un poisson. 
- Il t'a marquée. Oh, Zoey ! Tu as une Marque sur le front ! 
Elle pressa une main tremblante contre ses lèvres blanches pour réprimer un sanglot. 
Je m'assis et toussai, puis je me frottai le front entre les deux sourcils. J'avais l'impression qu'une guêpe m'y avait piquée. La douleur irradiait dans tout mon visage et je luttais contre l'envie de vomir. 
- Zoey ! s'écria Kay, en larmes. Oh non ! Ce type était un Traqueur - un Traqueur de vampires !"

Lorsque la nouvelle s'apprend, Zoey est rejetée par tous et son beau-père souhaite faire appel au peuple de foi pour enlever d'elle le démon ( Youpiiiiiii)
 La seule personne qui l'accepte encore est sa grand mère. Zoey se rend donc chez elle, mais sur la route, la déesse des vampires, Nyx, lui parle longuement. La jeune marquée doit s'attendre à un destin hors du commun.
"L'obscurité n'est pas toujours synonyme de mal, tout comme la lumière n'apporte pas toujours le bien."

Zoey est finalement amenée à la Maison de la Nuit par sa grand mère. Elle y est très bien recueillie et l'endroit n'est pas du tout ce qu'elle croyait : ni sang, ni pratique suspecte. Zoey a ENFIN sa place.

Seulement, elle possède des pouvoirs hors du commun, a une soif de sang extrêmement précoce pour son âge, et sa marque est plus développée que celle de ses camarades. De quoi attirer l'attention d’Aphrodite, la peste de la maison...
Zoey doit maintenant faire face à de nouveaux dangers... et ce n'est que le début.

 Bon, ce livre ça faisait un petit moment que j’en avais entendu parler, et il m’avait beaucoup été conseillé. J’étais vraiment très, mais alors très très peu emballée. Les histoires de vampires, on en voit à toutes les sauces, et ça commençait à me sortir par les yeux.
Alors j’en profite pour remercier Camille, qui a tellement insisté que...  j’ai fini par céder, et là…WAOUH !
L’histoire était vraiment palpitante, malgré tous mes préjugés, je me suis laissé emporter, et ça vaut la peine. On va de surprises en surprises, les pensées de la jeune fille pourraient être les nôtres, ce qui facilite l’immersion totale. Les différentes émotions et questions qui constituent le livre sont bien dosées. Et puis, enfin une héroïne pas toujours héroïque ou perspicace, avec ses erreurs et ses doutes, ça soulage. Tous ces éléments rendent ce livre accessible, alors, je vous le conseille (qui l’aurait cru ?). Oui, vraiment lisez-le, il vaut le coup. Dans la catégorie Fantastique, c’est l’un de mes favoris, et je pense que de toutes mes lectures, il n’est pas mal placé non plus (top 20).

     

CI-dessus, ce sont les auteurs du livre, mère et fille. Kristin Cast à gauche et Phyllis Christin Cast à droite. Cette dernière avait déjà écrit de nombreux livres avant la saga de la Maison de la Nuit et a reçu quelques prix.

Cassandre