18 novembre 2011

La lettre de la lauréate, Carole Martinez

13 novembre 2011

France Inter

Mercredi 9 Novembre j'ai eu l'honneur de participer à une émission de radio, de plus c'était le dernier événement Goncourt des lycéens de notre belle aventure, qui par ailleurs se termine peut être un peu trop tôt. 

Après 1h30 de transport en comment, nous sommes arrivées (Mme Bach et moi même) devant la maison de la radio. Nous avons été guidées vers une sorte de loge se situant au dessus du plateau, grâce à une baie vitrée nous avions une vue sur les chroniqueurs ainsi que le public. Et c'est à ce moment que le stress fait son entrée, les mains deviennent moites. Et la question fatale "Vous êtes prêtes les filles ? C'est à vous dans 1 minute, suivez-moi.

                                        
Lors de cette rencontre je me suis retrouvée avec une autre élève, qui elle, était partie à Rennes (Léa). Nous nous sommes retrouvées face à André Manoukian ainsi que Julien Clerc. Julien Clerc nous avait offert un live d'une de ses nouvelles chanson un peu plus tôt. Deux sièges nous étaient réservés. Nous avons eu droit à nos 2 minute de gloire. (Comment raconter deux mois de lecture intensive en si peu de temps ?)  

Les questions ont été banales, sur le Goncourt des lycéens, puis plus précisément sur la gagnante, Carole Martinez.

Puis me voilà à nouveau sur le quai de la gare, je me remémore tout ces moments magnifiques et inoubliables, cela pendant 1h30 à nouveau.

Au revoir le prix Goncourt, félicitation à Carole Martinez pour son prix, félicitation à tous les autres auteurs qui ont trouvé de nouveaux lecteurs et fans, j'en suis sûre.

Et pour finir, félicitation à tous les jeunes lecteurs pour leur implication dans les lectures intensives. (Et à tous nos professeurs et en particulier à mon professeur de français, Mme Bach)

                                                                    

Et voilà, une journée forte en émotion et pourtant si courte. C'est pourquoi je m'excuse pour la si petite taille de mon article.

 

Soukaïna

La délibération régionale

vendredi 4 novembre

Depuis mon élection de la veille, je n'ai qu'une hâte: débattre avec tous les autres délégués régionaux !! Je suis heureuse mais aussi stressée et un peu triste... et pendant que j'essaie de ne pas me perdre entre le RER et le métro mes pensées se suivent et se répètent. "j'aimerais pouvoir appeler mes camarades et leur dire de me rejoindre à la FNAC" "j'espère que Souki ne m'en veut pas" et surtout: "j'ai hâte de voir le niveau du débat..."


Je stresse de plus en plus, étant arrivée une demie-heure à l'avance au point de RDV donné par Mme Bach: j'ai tout le temps pour paniquer (et me perdre...) !!
Après son arrivée nous terminons le trajet jusqu'à la FNAC des Ternes... Nous sommes les deuxièmes à arriver et grâce à Marie-Belle, la déléguée québécoise qui est venue se présenter avec un grand sourire, je me suis bien amusée et je ne stressais plus du tout!


Les autres délégués sont arrivés les uns après les autres ce qui nous a permis de discuter et de sympathiser. Nous avons commencé le débat à 10 heures environ pour le terminer vers midi et demie. A certains moments, le débat stagnait et à d'autres nous parlions tous en même temps... Malgré tout, ce fut quand même une bonne journée!


L'élection des délégués nationaux m'a déçue parce que je voulais y aller et y "emmener" ma classe jusqu'au bout du bout de cette aventure! Je n'y suis pas allée, nous n'y sommes pas allés mais ce n'est pas grave... Nous sommes contents d'être allé aussi loin et d'avoir relevé ce défi !

Anne-Charlotte

Notre ressenti sur cette fin du prix goncourt des lycéens

En  cette fin du Prix Goncourt des Lycéens, nous, élèves de la classe 606 de Jean-Jacques Rousseau Sarcelles, ressentons une immense nostalgie à mettre un point final à cette formidable aventure .

 

Cette aventure pour le peu ordinaire nous à enseigné beaucoup de choses comme avoir un avis critique en exposant le pour et le contre.

 

Les sorties, les buffets et les rencontres extraordinaires auxquelles ont a pu assister et participer resteront inoubliables. La rencontre de Pierre Vavasseur nous a tous marqués car il a parlé et nous a enseigné son métier avec beaucoup de passion, mais aussi le metteur en scène François Leclère, qui nous a tous aidés et rendus moins timides. Et pour finir la rencontre de plusieurs générations d'auteurs à la BNF, le fait d'avoir pu discuter avec les auteurs et d'avoir partagé des points de vues différents est un grand souvenir.

 

Nous qui avions une image des écrivains coincés, renfermés après avoir passé des années à écrire seuls dans une pièce, alors que maintenant nous nous rendons compte que c'était totalement absurde de penser ça et qu'ils ne sont pas si différents de nous !

 

Mais avant tout, ce projet nous à permis de lire des livres très intéressants, bouleversants ou hilarants pour d'autres, de nous impliquer dans un projet commun avec une classe géniale , de débattre et d'employer des arguments plausibles.

 

Cette aventure n'en était pas moins éprouvante mais elle en valait largement la peine car nous nous sommes investis à fond et c'était une occasion en or d'être sélectionnés, surtout nous, jeunes de banlieue. Cela casse beaucoup de préjugés, ce qui nous satisfait encore plus.   

 

Nous pourrions en dire des tonnes mais je pense que cela est mieux de s'arrêter là. Je souhaite à tous les lycéens, littéraires ou pas, d'avoir la chance de vivre cette aventure au moins une fois, c'était fabuleux !

 

Aucun regret, que du bonheur. C'était de loin le Meilleur Projet Scolaire que nous avons eu l'occasion de faire. Je pense qu'elle nous a tous enseigné quelque chose et qu'elle restera à jamais gravée dans notre mémoire. Une expérience inouïe!  Nous sommes des petites célébrités !


 
Paige et Malolo .

12 novembre 2011

La lauréate!

///html

///

Europe 1, Rendez-vous à l'hôtel


Quand j'ai appris que j'allais participer à l'émission d'Europe 1 à l’hôtel Costes, lieu très prestigieux de Paris,l'appréhension a commencé à monter et je me demandais si j'allais être a la hauteur de l'endroit et de l’évènement.

 

En entrant dans le restaurant, j'ai vu des gens qui dînaient, et en s'approchant de la table ou on devait faire l'émission, l’accueil a été génial, on nous a offert de l'eau et on nous a mis a l'aise tout de suite. J'étais super impressionné par l'endroit et par les invités qui n'étaient autres que Véronique Ovaldé (auteur des Vies d'oiseaux),Omar Sy (humoriste que l'on connait tous), François Cluzet (grand acteur,qui fait notamment du théâtre), Radu Mihaileanu (réalisateur de La source des femmes), Georges Wolanski (dessinateur de presse), Brigitte (groupe musical).

 

Tout ce beau monde a offert une belle discussion autour du domaine de chacun, mais celui que j'ai suivi pendant toute l'émission, c'est Omar Sy qui est super drôle comme à son habitude et super sympa, j'ai eu le droit a quelques minutes de discussion avec lui. C'était une très belle expérience, inoubliable et instructive.

 




Hamza

Les lectures pendant les vacances

Dernière ligne droite avant la fin de l’aventure du prix Goncourt , ces 10 jours de vacances nous ont été bénéfique pour finir nos derniers livres..

 

Pour certains, les vacances ont permis une avancée remarquable dans leur lecture, grâce à tout le temps libre.

 

Pour d’autres, au contraire, se remettre à lire, alors qu’ils voulaient profiter des vacances pour se reposer et pour une faire une pause, durant ces deux mois assez chargés, n’ont pas énormément avancé. Ils ont pourtant réussi à se motiver dès la rentrée pour achever leurs lectures dans les temps.

 

Si au début de cette magnifique aventure, les avis étais assez négatifs, et très mitigés, la fin approche, et elle nous démontre que chacun y a mis du sien, que chacun a réussi à se surprendre et dépasser ses limites, en ayant lu plus de la moitié des livres alors qu'ils annonçaient au début qu’ils n’en liraient qu’un ou deux.

 

Le prix Goncourt arrive à son terme et c’est avec impatience que nous attendons les résultats en croisant les doigts pour que nos livres favoris soient récompensés.

 

Cette aventure riche en émotions, nous a montré qu’on était tous capable de se donner corps et âme à un projet, avec la confiance aveugle de notre professeur de français qui a su nous encourager et nous motivé à chaque étape de ce challenge, que l’on a d’ailleurs réussi avec surprise.

 

C’est peut-être la fin de ce projet, mais c’est le début d’une grande aventure littéraire qui commence en beauté..

 

Margo

06 novembre 2011

Le Showcase de Ladylike Lili, BNF, 17 octobre 2011

Mohamed : Ladylike Lily nous a envoyé un courant d'air frais, qui a traversé les corps des trois cent personnes présentes ce lundi 17 Octobre 2011 à la Bibliothèque Nationale de France.

Sa voix, que l'on pourrait qualifier de magique, nous a fait voyager à travers diverses contrées elles-mêmes magiques et magnifiques ! Elle nous à fait découvrir ses pensées et ses anecdotes à travers les chansons suivantes qu'elle nous à interprétées sublimement :

 

-Pearl and Potatoes

-Silly song (Une anecdote inspirée de son séjour en Irlande et qu'elle faisait du stop sous une pluie battante sur une route en ligne droite.)

-I'm Terrified of Being (Elle nous fait partager son trac à chaque montée sur scène.)

 

Au travers de ces chansons, elle nous a fait partager un univers folk, un mélange entre Moriarty et Cocoon.

Elle a d'ailleurs fait une reprise d'une chanson de Moriarty : Jimmy, ce cover lui a servi de bon tremplin dans sa carrière, puisque désormais elle est qualifiée d'artiste montante de la scène musicale rennaise !

 

Alors rennaise ? Pas tout à fait ! Ladylike Lily vient de Scaer une petite ville près de Quimper en Bretagne. On parle souvent de Rennes pour situer la chanteuse car elle avait participé au Tremplin Label Mozaïc qui se passe tous les ans en Bretagne à Rennes et qui donne l'opportunité à des jeunes artistes d'exprimer leur talent musical sur scène. Elle a d'ailleurs gagné le dernier concours en date ! Elle se qualifie également de Renno-scaéroise ! Bien qu'elle se revendique plus Scaéroise.

 

En clair : Ladylike Lily est la nouvelle star, jeune, dynamique, belle, une voix envoutante, on ne peut qu'aimer en écouter ses chansons, et qu'adorer en fermant les yeux !

 

Hamza :  En effet c'est une grande artiste avec beaucoup de talent. Je ne la connaissais pas avant cette journée,et je dois avouer qu'à l'annonce de son nom j'ai été un peu surpris. Quand elle est apparue sur la scène et qu'elle a commencé à chanter, la magie a opéré et tout le monde était stupéfait d'entendre une si belle voix féminine. Au début je ne connaissais pas son genre de musique et j'ai été agréablement surpris. Comme vient de le dire Mohamed, on ne peut qu’aimer ses chansons et les écouter en fermant les yeux, j'ai essayé et franchement c'est très agréable. Pour finir, si j'ai l'opportunité d'aller à un des concerts qu'elle organise à Paris, ça serait avec un grand plaisir !

 

 

 http///


Ladylike Lily - Kissing Spell - Acoustique... par sourdoreille

///

 

La chronique gastronomique de Sarah et Mégane

Ce que nous avons mangé le 17 octobre à la BNF...

Nous avons été invités à la Bibliothèque National de France. On nous a offert un petit déjeuner dans lequel se trouvait des madeleines, des gros cookies au chocolat, et des biscuits secs. Concernant la boisson ont avaient le choix entre du chocolat chaud, du café ou encore du jus d'orange.

 

Après le premier plateau, vint le déjeuner. C'était un buffet ! Lui aussi nous était offert. Nous ne saurions vous donner les noms de tous les petits fours dégustés, mais ce fut une assez bonne découverte. Nous avions à notre disposition de la quiche, des petits sandwich munis de thon, des crevettes avec de la chapelure dans laquelle il y avait de la sauce, des mini pomme de terre coupées en deux sur laquelle se trouvait des garnitures de viandes et de légumes.

 

Enfin vint le dessert, nous avons eu le plaisir de goûter aux macarons, aux brownies au chocolat, aux chouquettes etc... Puis bien sur les boissons qui étaient disposées sur une grande table comme dans un mariage. Contrairement au petit-déjeuner le jus d'orange nous était servis dans de grands verres.

 

Cela change de nous habitude... Belle aventure ;) ! 

 

 

Sarah et Mégane

05 novembre 2011

ReportageBFM TV

///html


Coulisses du prix Goncourt des lycéens par BFMTV

///

- page 1 de 7