Le Petit Je@n J@cques

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le syndrôme du titanic

Fil des billets

11 décembre 2009

Compte rendu par Nadjati, élève en Terminale 2.

Le syndrome du Titanic : (Un film documentaire de Nicolas Hulot et de Jean- Albert Lièvre )

Durée : 1 H 33

Date de sortie en salle : le 7 octobre 2009

Produit en 2008 et programmée dans 46 salles en France.

POURQUOI CE FILM ?

Dans le cadre d’une sortie scolaire, la Terminale ES 2 (nous mêmes) et la Terminale ES 3 accompagnées de leurs professeurs respectifs M. FIEVET et MME VIET TRIEM TONG, sommes allés voir ce film au cinéma de Gonesse.

Le but étant d’approfondir le sujet sur la politique économique et l’environnement suite à un chapitre portant sur le développement durable. *

*Développent durable : est une conception de l'intérêt public visant à allier le développement des sociétés de façon équitable et la protection de l'environnement.

AVIS SUR LE FILM :

Les avis sur le film sont mitigés mais dans l’ensemble tout le monde s'accorde pour dire que LE SYNDROME DU TITANIC est un film à part entière et assez singulier dans la mesure où personne ne s’attendait à voir de telles images.

En effet, ce qui marque en premier lieu c’est la forme du film :

Un documentaire dans lequel s’enchaînent des images aussi splendides les unes que les autres dépassant parfois la réalité. Certains pensent que c’est ce qui rend le documentaire plus plaisant. D’autres trouvent le film intéressant mais mal fait à cause d’une voie off peu éloquente et du texte trop répétitif ; tandis que d’autres sont charmés par le son des différentes mélodies qui défilent.

Durant la diffusion du film plusieurs sensations envahissent le spectateur passant d’un état de choc à la tristesse, de la culpabilité à la révolte et surtout de la haine à l’impuissance, impuissance face au message alarmant que nous livre Nicolas Hulot, et la frustration que l’on ressent devant l'absence de solutions concrètes à ces problèmes que l’homme a lui même créés.

C’est d’ ailleurs ce qui marque en second lieu, c’est comme si le réalisateur tentait de nous éclairer sur ce qui se passe réellement autour de lui. Le film offre une véritable prise de conscience générale et pousse le spectateur à se remettre en question.

Néanmoins certains défauts concernant la production du film ne sont pas négligeables.

En effet, certaines critiques dénoncent un manque réel de conviction de la part de Nicolas Hulot (gros budget, aucune firme n’est citée…)

INTERWIEW DE M. FIEVET : ( Professeur de sciences économiques et sociales au lycée depuis 15 ans)

1) Quelles ont étés vos premières impressions sur le film ?

<<  A vrai dire je ne m’attendais pas a ça, mes impressions étaient plutôt bonnes, le film était très bien. J’ai notamment trouvé le texte écrit par Nicolas Hulot et dit par lui d’une très grande profondeur. Premièrement, il dit des choses fondamentales et en même temps difficiles à entendre car elles remettent en cause notre mode de vie, notre mode de consommation.

La deuxième chose qui a fait que le film m’a surpris c’est le défilement des images qui forment un contraste effrayant entre les inégalités « nord /sud ».

Certaines images ont été filmées dans les pays du nord montrant la production excessive de déchets, le rejet industriel etc. … tandis que certaines images ont été filmées dans les pays du sud montrant l’extrême pauvreté. Elles m’ont marqué car elles étaient là sans volonté de créer un choc pour le choc >> 

2) Pourquoi Nicolas Hulot a-t-il accepté que ce documentaire qui se veut écologique soit aussi si onéreux ?

<< Je pense que si ce film a coûté aussi cher c’est surtout parce que ses réalisateurs ont insisté pour chercher des images directement sur le terrain, les prises de vue ont été réalises par des équipes de cameraman sur place pour rendre les images plus vraies que si elles avaient été tournées en studio ou récupérées dans des archives. Le but étant sans doute de se démarquer des autres films sur l’écologie.>>

3) Et surtout pourquoi Nicolas hulot qui dit s’être déjà penché sur la question de l’environnement n’a-t-il pas essayé de réagir plutôt ?

<< IL y a plusieurs choses , sur la question de l’environnement puisque N.Hulot dénonçait déjà depuis longtemps ces questions sur l’environnement , il a commencé à s’engager en tant que militant il y a 2 ans dans un pacte (le pacte Nicolas Hulot ) auprés de certains hommes politiques . IL a part ailleurs crée il y a 3 ou 4 ans sa propre fondation. (LA FONDATION NICOLAS HULOT)

Les hommes politiques qui se sont engagés tel que N.Sarkozy , ont participé au Grenelle sur l’environnement .

Je pense qu'il faut du temps pour réaliser un tel film, s’il ne sort que maintenant c’est aussi parce que l’opinion publique commence à être sensible à ces questions, ce qui n‘était pas le cas il y a 4 ou 5ans. D’autant plus qu’elle est aujourd’hui capable de reconnaître qu’il faut apporter des solutions à ce problème.

Ce que déclare clairement N.Hulot c’est que nous devons diminuer au plus vite notre niveau de consommation car pour l’instant il n’est pas encore trop tard.>>

5) Pourquoi Nicolas Hulot ne dénonce t-il pas les vrais responsables ?

<<C’est bien de faire le constat et d’être si engageant mais malgré tout N.Hulot ne va pas jusqu’au bout de son engagement puisqu’il est vrai qu’il continue à faire financer ses émissions par des firmes qui contribuent à cette dégradation de l’environnement.

Néanmoins il a peut être essayé de se désengager sans grand résultat. Il est sûrement possible que ces firmes achètent son silence dans le but de poursuivre leurs activités sans craindre de scandale médiatique.>>

5 )Pourquoi cette absence flagrante de réaction et de solution de la part des concernés (hommes politiques, multinationales)?

<<Le Grenelle de l’environnement a eu lieu et pourtant les résultats aujourd’hui sont décevants.

Depuis 2007, peu de secteurs ont mis en place certaines mesures à l’issue du grenelle.

On peut espérer qu’à l’avenir des décisions soient prises. Cela avance très doucement alors que la dégradation de l’environnement est très rapide.>>

5) D’après vous quel est le vrai but de la diffusion de ce film ?

<<Le but c’est d’alerter l’opinion, de faire comprendre au gens qu’il n’est pas encore trop tard et que c’est en agissant ensemble que l’on pourra concrètement faire de ce monde un monde où il fait bon vivre.

Malheureusement le film n’a pas eu le succès tant espéré ce qui est dommage >>

Nadjati, classe de Terminale ES 2.