Le Petit Je@n J@cques

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Sorties scolaires › Assemblée Nationale

Fil des billets

08 décembre 2009

Comptes rendus

Les élèves de la classe de 603, qui suivent l'option SES, se sont rendus à l'Assemblée nationale le jeud 12 novembre. Il vous font part de leur visite.

Premier compte rendu :

Jeudi 12 novembre 2009, nous avons effectué une sortie scolaire à l'Assemblée Nationale avec une classe provenant du lycée de Garges :

La visite a débuté à 16h45, après un passage sous le détecteur de métaux - que certains n'ont pas manqué de considérer comme une "fouille" un peu gênante... - nous avons accédé à diverses salles réputées, telles que celles des fêtes ou des pas perdus. Nous avons apprécié le fait d'être reçus par le député attaché à notre circonscription, qui du reste a semblé relativement chaleureux et proche des élèves, puisqu'il a effectué une partie de ses études au lycée Jean- Jacques Rousseau. En outre, la splendeur du décor (constitué notamment de lustres, de marbre, de statues à l'effigie des députés célèbres...) ainsi que l'aspect officiel de cette visite, renforcés par la présence de journalistes de la télévision, nous ont paru à la fois captivants et impressionnants. En revanche, la suite des évènements ne s'est pas déroulée sans accroc....

Assister directement à une partie du débat concernant le budget sur l'immigration nous a aussitôt captivés, mais nous avons déploré le manque de sérieux des députés : de nombreux sièges se trouvaient inocupés, et les députés présents bavardaient davantage que les élèves! Par conséquent, certains d'entre nous n'ont pu que se sentir agressés, et même "provoqués" par la remarque du centriste François Rochebloine, qui a rappelé que "dans un pays laïc le public devait porter une tenue correcte, se tenir assis et en silence" pendant que l'une de ses collègues filmait la scène avec son téléphone portable!

La visite, après cet incident, a été considérablement écourtée. Nous avons néanmoins visité la somptueuse bibliothèque et admiré notamment un manuscrit ancien relatant le procès de Jeanne d'Arc, avant de passer dans la salle où se trouvait de nombreux bustes de Marianne ainsi que quelques caricatures.

Ce n'est finalement que le lendemain que nous avons découvert, dans le "Parisien", la polémique suscitée par la présence de "la jeune fille voilée".

Deuxième compte-rendu:

Même s'il est vrai que la salle des fêtes située dans l’Assemblée Nationale est magnifique , elle ne fait pas toute la visite . Puisque celle-ci a à peine durée une demi heure pour un trajet de plus d’une heure . Nous avons ressenti une impression de grandeur et de vide avec l’absence des députés en entrant dans l’hémicycle , mais qui s’est vite dissipée avec les discours des députés . Notamment  , celui d’un député qui nous a personnellement visé en invoquant le fait de garder le silence et de se découvrir . Il a fait cette remarque car une fille était voilée ( une lycéenne de Garges ) . A cause de cet incident , nous avons dû sortir de l’hémicycle .
Nous pensons donc que ça ne vaut pas le coup d’y aller .

Troisième compte-rendu

Le jeudi 12 novembre 2009, notre classe de 603 option SES s'est rendue à l'Assemblée Nationale. Nous avons participé à cette sortie avec des lycéens de Garges-lès-Gonesses. Nous avons débuté notre visite par la salle des Fêtes où nous avons fait la connaissance du député-maire de Sarcelles, François Pupponi. Puis après avoir déposé nos affaires au vestiaire, nous nous sommes installés dans l'hémicycle. Nous avons été étonnés par la taille de celui-ci. En effet, à la télévision il paraît plus vaste. Nous avons écouté les députés débattre de la politique de l'immigration. Au bout de 10 minutes, un député, en prenant la parole, a dit : « Nous nous trouvons dans le haut lieu de la démocratie, des règles doivent être respectées, comme celles de garder le silence et d’avoir la tête découverte ». Suite à cette remarque, les autres députés présents dans l'hemicycle ont applaudi. Nous nous sommes alors sentis visés car parmi le groupe d'élèves de Garges-lès-Gonesse, il y avait une jeune fille qui portait un voile. Nous sommes ensuite partis de cet endroit pour continuer notre visite. Nous avons vu la bibliothèque, quelques sculptures de Marianne.. Puis ayant fini la visite, nous sommes partis.
 
Selon moi, la visite fut trop courte. Malgré tout, cet "incident" fut bénéfique pour nous, car il nous a permis de nous rendre compte du comportement des députés. De plus, nous avons pu constater qu'il y avait peu de députés présents lors de la séance.
Cette sortie fut tout de même intéressante et nous la conseillons à d'autres lycéens.