Classe d'ECS 1ère année, lycée Carnot

L'actualité des revues

L'actualité des revues spécialisées est disponible sur Diploweb.

Sujets Grandes Ecoles 2017

L'introduction de l'ouvrage de B.Badie et D.Vidal, Nouvelles guerres, comprendre les conflits au XXIème siècle, pp.11-25 "Guerres d'hier et d'aujourd'hui"pouvait servir de piste pour traiter le sujet d'Ecricome.

 

Lire la suite...

La mondialisation et ses dégâts sociaux

Un article des Echos sur le suicide aux Etats-Unis révèle l'impact de la mondialisation.

Vidéo sur la crise pétrolière de 1973

Pour comprendre les raisons du choc pétrolier de 1973 qui ne met pas fin à la croissance des PDEM mais établit un équilibre entre les compagnies occidentales et les nouveaux Etats arabes. Etats arabes qui, au sein de l'OPAEP, entrent sur la scène internationale comme une nouvelle force géopolitique.

Lire la suite...

Hyper-lieux

Voici un dernier ouvrage de Michel Lussault, géographe qui pense les "lieux" et sort des poncifs. 

Hyper-lieux

"Il part du constat que bien des analyses de l’évolution du Monde contemporain insistent sur son uniformisation irrémédiable. La standardisation des paysages, des objets et des pratiques, imposée par la globalisation du capitalisme financiarisé, installerait un espace lisse et « plat », où les distances disparaissent, où chaque position vaut une autre, où les différences culturelles s’estompent, où l’individu est aliéné et sa sociabilité appauvrie".

Les SDF et les saisons

Un SDF, ça meurt surtout l'été...les enquêtes épidémiologiques devraient être lues par les médias.

 

Toponymes en géographie

Le site Géoconfluences propose une mise au point sur la toponymie qui pose bien des problèmes dans les copies.

Les Etats-Unis et le soft power juridique

En lien avec la puissance américaine, le soft power est ici exprimé par la capacité de cet Etat à imposer ses normes juridiques en dehors de son territoire. L'extraterritorialité des normes est donc une nouvelle arme aux implications majeures.

Voir l'article sur le site de Respublica ; http://www.fondation-res-publica.org/L-imperium-normatif-et-juridique-americain-et-le-systeme-de-financement-du-Department-of-Justice_a951.html

Le programme d'ECS

Programme d’histoire, géographie et géopolitique du monde contemporain CPGE économique et commerciale voie scientifique (B.O, 30 mai 2013)

Les orientations générales du programme.

Le programme d’histoire, géographie et géopolitique du monde contemporain de la filière économique et commerciale, voie scientifique, est dans la continuité de celui de 2004 tout en tenant compte de la rénovation des programmes d’histoire-géographie de l’enseignement secondaire ainsi que du renouvellement des approches méthodologiques et conceptuelles intervenues depuis.

Le programme est structuré en quatre modules semestriels dont le premier à pour objectif de faciliter la transition entre l’enseignement secondaire et l’enseignement supérieur. Chaque module est accompagné d’un commentaire qui précise l’esprit du programme et le cadre dans lequel il peut être traité.

L’ensemble du programme favorise l’adaptation des étudiants aux méthodes de l’enseignement supérieur. Il s’inscrit dans les modalités de parcours des études supérieures de l’espace européen, telles quelles sont définies par les textes en vigueur. Il prend également en compte les objectifs de formation des écoles de commerce et de gestion, notamment en favorisant une réflexion d’ensemble sur le monde contemporain. L’importance accordée à l’entreprise, la recherche d’une approche géographique globale et la part consacrée aux débats géopolitiques et géoéconomiques permettent l’acquisition de repères essentiels pour la culture des futurs acteurs de l’économie. Le programme propose de combiner les approches historique, ‘géographique et géopolitique.

L’enseignement de l’histoire ne se réduit pas à une simple étude chronologique des faits économiques et sociaux mais s’inscrit dans un cadre plus large, à l’écart de toute modélisation abusive. Il prend notamment en compte les aspects politiques et culturels, scientifiques et techniques. Les orientations de la géographie expliquent la place donnée aux questions à caractère spatial, territorial et géopolitique. La préférence accordée en seconde année à la dynamique géographique des continents favorise une vision des lignes de force de l’évolution du monde actuel. S’appuyant sur une démarche multiscalaire, l’approche géodynamique continentale est privilégiée. Articulant histoire et géographie, l’analyse géopolitique met l’accent sur les rivalités de pouvoirs et les rapports de forces dans l’espace qui structurent le monde contemporain. Elle insiste sur les jeux d’acteurs, leurs systèmes de représentation et leurs stratégies.



Illustration extraite de la première édition de l'oeuvre de Thomas More, Utopie (1516).