HISTOIRE DES ARTS AU COLLEGE CONDORCET - DOURDAN

Mot-clé - visuel

Fil des billets - Fil des commentaires

LES RAYURES DE DANIEL BUREN.

Impossible de parler de Daniel BUREN sans parler du motif de Daniel BUREN : les bandes blanches et colorées. Chaque bande fait 8,7 cm de large. Plus récemment dans son œuvre, les bandes colorées sont devenues sombres. Depuis les années 60, Buren les installe dans la ville, sur des drapeaux, collées sur des murs, des colonnes.

Pourquoi la ville? Pour être vu par le plus grand nombre, surtout par ceux qui n'entreraient pas dans une galerie, ceux que l'art ne concerne pas, ceux qui disent:" je n'y connais rien.". Et puis, l'espace public permet d'échapper aux musées et au marché de l'art, au poids de l'argent. Enfin, l'espace public permet de dire tout ce qu'on veut. Comme il le résumait lui-même en 1967, l'espace public est :" favori, libre et gratuit."

Lire la suite...

REBECCA HORN, une performance.

L’œuvre sculptée de REBECCA HORN n'est pas si différente. On y retrouve les mêmes éléments calmes et répétitifs, la même délicatesse, la même poésie. Comme les longs doigts de papier attachés aux mains de l'artiste, les éléments mécaniques permettent une extension du corps.Les sculptures associent des parties minérales et des parties organiques: des ailes de papillons battent seules, des plumes sont accrochées à de minuscules moteurs, des archets de violons font de la musique seuls, des pinceaux chinois en poils de loup ou de chèvre se promènent sur le signe du yin et du yang.

Lire la suite...

CENDRARS ET DELAUNAY, la musique de l'oeil et de l'oreille.

LA PROSE DU TRANSSIBERIEN. Amis dans la vie, liés par leur amour de la langue russe et une vision commune de l'art, le poète Blaise Cendrars et l'artiste Sonia Delaunay ont réalisé une oeuvre unique qui réunit les mots et les couleurs. Dans le livret en accordéon qui se déplie au fil du voyage, l'oeuvre peinte , à gauche, fait face au poème, à droite. La peinture de Sonia Delaunay n'est pas l'illustration du récit mais suit le rythme du voyage en train. La forme des taches, le choix des couleurs mises côte à côte et qui vibrent ensemble traduisent le mouvement du train, la vitesse et la cadence. Quand il parait en 1913, le projet est assez mal accueilli, mais il reste une référence de collaboration entre les arts.

KORALIE, mode et street art.

KORALIE a commencé à peindre sur toile avant de se lancer dans les rues de Toulouse il y a presque 15 ans. La rue se transforme en un véritable podium de défilé de mode que ne nieraient pas Jean-Paul Gaultier, Christian Lacroix ou Issey Miyake.

Lire la suite...

Polyphonies visuelles

Un article du périodique TDC n° 1046 du 15 Décembre 2012 sur les polyphonies visuelles.

Le périodique est à demander directement à Mme Jardet.