Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Oeuvres

Fil des billets

21 février 2009

L'Odyssée, le texte (en entier !)

Le voici sur le site France Diplomatie :

11 janvier 2009

Homère

La BNF propose une exposition virtuelle sur Homère, L'Iliade et L'Odyssée.

Rendez-vous ici pour découvrir tous les trésors du texte et des représentations artistiques de ses héros.

19 décembre 2008

Gorgias, Eloge d'Hélène

"La parure d'une cité, c'est le courage de ses héros ; celle d'un corps, c'est sa beauté ; celle d'une âme, sa sagesse ; celle d'une action, c'est son excellence ; celle d'un discours, c'est sa vérité."

Hélène est-elle une victime ou une coupable ? A-t-elle été enlevée de force et violentée ou bien a-t-elle consenti à suivre son ravisseur Pâris ? C'est la question que pose Gorgias,sophiste du Vème siècle av. J.-C., mais aussi Isocrate : le sujet était un bon cas d'école pour apprendre à disserter ! C'est ainsi que Gorgias conclut : "Et si j'ai voulu rédiger ce discours, c'est afin qu'il soit, pour Hélène, comme un éloge, et pour moi, comme un jeu."

15 décembre 2008

Exposé sur Gorgias

Pendant l'étude de l'Eloge d'Hélène,  on aprend beaucoup sur la personnalité si athypique pour un grec du Vème (il a vécu 103 ans et est mort riche et dans de très bonnes conditons pour un rhéteur, contrairement à Socrate).

Je vous invite donc à cliquer sur ce lien pour découvrir enfin qui est ce personnage.

Le mythe d'Hélène

A propos de L'éloge d'Hélène de Gorgias (sophiste grec du Vème-IVème s)

Hélène est la femme de Ménélas pour laquelle les Grecs combattirent pendant dix ans devant Troie.

Dans l'épopée homérique, il est raconté qu'Hélène est la fille de Zeus et de Léda.Son père humain se nommerait Tyndare. Elle avait pour frères les Dioscures, Castor et Pollux, et pour soeur Clytemnestre.

Hélène, chez certains auteurs, passe pour la fille de Némésis qui aurait fui Zeus parcourant le monde entier sous toutes sortes de formes. A la fin elle se transforma en oie mais Zeus se changea en cygne et s'unit à elle en Attique. Némésis pondit un oeuf dont Hélène naquit. L'oeuf fut amené à Léda par un berger, celle-ci éleva Hélène comme sa propre fille.

Certains mythes disent que Thésée enleva Hélène, encore jeune fille. Dans cette version, ce sont les Dioscures qui auraient reconquis Hélène alors que Thésée était parti aux Enfers enlever Perséphone. Parfois on raconte que Thésée lui aurait donné une fille qui n'était autre qu'Iphigénie.Quand elle fut rentrée à Lacédémone, Tyndare pensa qu'il était temps de la marier. Beaucoup de prétendants se présentèrent et le roi craignit la guerre en en choisissant un. Sur le conseil d'Ulysse il leur fit prêter serment de respecter le choix d'Hélène et de porter secours à l'élu. C'est ce serment que rappelle Ménélas et qui conduit tous les chefs grecs à partir en guerre contre Troie. Hélène choisit Ménélas. Elle eut une fille, Hermione, avec lui.

Masque en or dit "masque d'Agamemnon", frère de Ménélas.

Alors qu'Hélène est l'épouse de Ménélas, Aphrodite la promet en mariage à Pâris pour récompense car il lui a décerné le prix de beauté.Pâris (ou Alexandre de son autre nom) partit pour Sparte et fut l'hôte de Ménélas pendant neuf jours. Le dixième, le roi dut partir pour la Crète et Pâris en profita pour persuader Hélène de s'enfuir avec lui. La plupart des auteurs après Homère considérèrent qu'elle était consentante. Certains cherchèrent à la justifier en proclamant qu'elle ne céda qu'à la force.On alla même jusqu'à dire qu'Aphrodite avait donné à Pâris la forme et la figure de Ménélas.

Les Troyens se méfiaient d'elle et la voyaient comme responsable de la guerre. Elle-même, toujours menacée, savait qu'elle se tirerait de tous les mauvais pas grâce à sa beauté. Seuls Hector et le vieux Priam savaient que la guerre était la seule volonté des Dieux.

Après la mort de Pâris, Hélène épouse Déïphobe, le fils de Priam. Mais Ménélas tue celui-ci et veut en faire autant d'Hélène mais elle se présente à moitié nue devant lui et comme elle l'avait pensé, elle s'en sortit.De même les Grecs voulurent la dilapider et sa beauté la sauva encore une fois.

Hélène met huit ans à revenir à Sparte. D'après Euripide, Hélène et Ménélas auraient d'abord gagné Argos le jour où Oreste venait de tuer Clytemnestre et Egisthe. Quand Oreste vit Hélène, il voulut la tuer, la rendant responsable de tous ses malheurs.Mais sur l'ordre de Zeus, Apollon l'aurait rendue immortelle.Cette version garde quelque autorité puisqu'un grand nombre de sanctuaires d'Hélène et de Ménélas furent retrouvés.Ménélas aurait été divinisé à la demande d'Hélène pour compensation des tourments qu'elle lui avait infligés.On attribue également à ses prières la divinisation de Castor et Pollux.