Activités sur les connecteurs logiques

En fin de semaine, les 4èmes de Mme Benigno ont pu tester leurs connaissances sur les connecteurs logiques sur le blog Ma petite fabrique de cours.

Il fallait se rendre sur la troisième page de la partie "Classe de troisième" pour accéder à ces jeux dans l'article "Utiliser les connecteurs logiques".

Voici le lien direct vers ces activités extraites du site de l'éditeur Didier, éditeur de manuels scolaires :

- Exercice 2 : les connecteurs pour convaincre (non seulement, d’autant plus...)

- Exercice 3 : les connecteurs pour argumenter (de toute façon, alors, c’est pourquoi...)

- Exercice 4 : les connecteurs pour argumenter - suite - (de plus, pourtant, tandis que...)

- Exercice 5 : remettre dans l'ordre les étapes d'un texte argumentatif (en d'aidant des connecteurs logiques)

Attention, le premier exercice concerne non pas les connecteurs logiques mais les connecteurs temporels (il n'y a pas d'exercice sur les connecteurs spatiaux) :

Exercice 1 : marquer les étapes d'une action : la successivité dans le temps (d’abord, ensuite, hier...).

Ils ont ensuite commencé un exercice-bilan qui leur demandait de rechercher des connecteurs dans un texte et de répondre à des questions sur les connecteurs trouvés. Le nombre de mauvaises réponses étant limité, ils ont quand même réussi à valider la première page du test qui en contient dix.

Attention : les concepteurs du site ont mélangé les connecteurs de temps et les connecteurs logiques. Ils considèrent donc que "quand" est une réponse. Que les élèves ne s'y trompent pas : il s'agit bien d'un connecteur de temps (qui situe des évènements dans un ordre chronologique) et non d'un connecteur logique (qui permet de passer d'une idée à l'autre).

Sous forme de jeu, cet exercice s'adresse plus particulièrement aux quatrièmes et troisièmes. Une petite révision en vue de préparer le brevet ne fait pas de mal. La partie "Révisions brevet" du blog "Ma petite fabrique de cours" est d'ailleurs une vraie mine d'or. Alors... cliquez, maintenant !