juin 19

Les 602 jouent la comédie : le jugement parodique d'un loup discret

Jeudi dernier, les 602 ont joué une pièce jugeant le loup du Petit Chaperon rouge avec beaucoup d'humour.

Flora Rosette, journaliste pour Galil'animaux.

Nous avons assisté Au Procès infernal, pièce de théâtre qui a opposé l'accusé Loup à la Grand-mère, au Petit Chaperon rouge ainsi que -bizarrement – au Champignon lui aussi mangé par le prévenu. L'audience a été marquée par les chamailleries des sœurs Chaperon : le Petit Chaperon noir surtout a décidé de n'en faire qu'à sa tête jusqu'à ce qu'un juge décide de la faire évacuer. Le Petit Chaperon rouge, impertinente, a gardé ses écouteurs pendant tout le procès. Le Petit Chaperon bleu, quant à elle, s'est retournée contre ses sœurs. Pourtant, le loup a été reconnu coupable de tentative de meurtre sur l'ensemble des victimes, accablé par le témoignage du chirurgien de l'accusé. Le verdict a été annoncé dans une ambiance tumultueuse. Le loup écope de quinze années d'emprisonnement avec sursis. Quel invraisemblable procès !

C'était Flora Rosette, pour Galil'animaux.

Les 604 font leur théâtre : un procès très mouvementé

Le jeudi 18 juin 2015 à 9h30, les 604 ont présenté leur pièce de théâtre semi-improvisée en salle audiovisuel : Quand le Loup passe devant la Cour.

Camille Bourgot, journaliste pour Le Droit des animaux.

Nous venons d'assister à un procès riche en rebondissements opposant le Loup au Petit Chaperon rouge du conte éponyme. Des arguments positifs ont disculpé le prévenu et d'autres très négatifs l'ont accablé. L'accusation a affirmé que le Loup était entré chez la Grand-mère pour la manger. Or, la défense a assuré qu'il jouait à un match de foot destiné à récolter des fonds pour les enfants malades. L'ambiance n'était pas parfaite voire houleuse. Quelques tensions se sont fait sentir entre les proches du Loup, la Grand-mère et le Chaperon rouge. Le témoignage de l'Ours, ami d'enfance de l'accusé, a indigné les victimes. Finalement, le loup a été reconnu coupable d'abus de confiance sur la personne du Petit Chaperon rouge et condamné à nettoyer la forêt du monde des contes pendant un mois. Quelle indulgence !

C'était Camille Bourgot pour Le Droit des animaux.

janv. 5

Exposition "Aux frontières de l’intime : les photographes et leurs enfants"



Vendredi 5 décembre 2014, la classe photo du collège Galilée a visité le musée photographique de Bièvres et son laboratoire pour créer des photogrammes *. En effet, depuis le mois de novembre 2014 et jusqu'au 15 avril 2015, le musée de Bièvres propose une nouvelle exposition intitulée : « Aux frontières de l'intime : les photographes et leurs enfants ».


Pendant le trajet, nous avons cherché des idées de photographies exploitables pour le concours clic 91 dont le thème cette année est « Portrait simple, portrait composé ». Nous en avons par conséquent profité pour réaliser un shooting urbain.


Le musée de Bièvres depuis peu a sélectionné des portraits que des photographes ont réalisés de leurs enfants. Nous avons donc observé plusieurs œuvres de photographes célèbres comme celles de Paul Vitez qui a fait, dès les années 30 et en utilisant la technique du gélatino-bromure d'argent, une série de portrait de son fils, Antoine Vitez.


Après avoir découvert une partie du fonds photographique du musée, nous avons conçus nos propres photogrammes dans une chambre noire et ils sont très réussis.




Pour concevoir des photogrammes, il faut poser des objets sur du papier photosensible et exposer l'ensemble à la lumière pendant environ cinq secondes. Il s'agit ensuite de les plonger dans plusieurs bains : en premier dans un bain révélateur, ensuite dans un bain d'arrêt (qui stoppe le processus d'oxydation) puis dans un bain fixateur (qui empêche les photogrammes de noircir au fil du temps). Il faut enfin les laver pendant dix minutes à l'eau claire pour finalement les sécher.



En définitive, nous avons réussi à faire quelques photos qui pourront être utilisées pour le concours Clic 91 et savons à présent faire des photogrammes. Certaines œuvres ont aussi retenu notre attention. Selon Tom, "La journée s'est agréablement passée et nous a permis d'éveiller notre créativité."




* Photogramme : Un photogramme est une image photographique obtenue sans utiliser d'appareil photographique, en plaçant des objets sur une surface photosensible (un papier photo ou un film) et en l'exposant ensuite directement à la lumière.


déc. 16

On a trouvé le Pendule de la Compagnie des Objets Perdus

 Si vous aimez les spectacles originaux, vous aimerez le spectacle Pendule. Ce n'est pas un spectacle banal, car la compagnie des Objet Perdus recycle des objets pour en faire des instruments de musique. Le public est assis sur la scène autour d'une incroyable machinerie. C'est un spectacle qui déclenche des émotions. Le spectateur est d'abord fasciné, puis, tantôt apeuré, tantôt impatient, voir stupéfait. Pendant toute la durée du spectacle, le public est tendu, impatient que les objet entrent en action et en percutent d'autres. Ce spectacle accrocheur, bizarroïde et boulversifiant n'est hélas plus joué actuellement mais la Compagnie propose d'autres spectacles tout aussi épatants.

      © Thierry Gentil, spectacle Pendule, Compagnie des Objets Perdus.

Prochaines dates :

- Le Chronophone, à Sault (84) le 05 Avril 2014

- Le Son des Choses, à Corbie (80) le 28 Juin 2014

mai 27

Expo SIANA

Le lundi 8 avril, les élèves de l'atelier photo et ceux de l'atelier street art sont allés voir l'expo SIANA à l'ENSIIE d'Évry, l'École Nationale Supérieure d’Informatique pour l’Industrie et l’Entreprise. Voici des photos des œuvres d'art qu'ils ont bien aimées :

L'escalier central de l'ENSIIE restructuré par Bernard Reichen et Philippe Robert en 2008, architectes urbanistes.

 

Raq[s] est une installation vidéo générative de Haythem Zakaria.

Cette oeuvre à mouvements circulaires, nous laisse un choix immense de réflexion sur ce qu'a voulu représenter Haythem Zakaria. Raq[s] est une oeuvre un peu étrange qui mélange mystère et de méditation.

 

Voici l'une des œuvres d'artde l'exposition du festival Siana qui porte le nom de SoundSelf. Celle-ci a été crée en 2013 par Robin ARNOTT, Evan BALSTER et Topher SIPES. Ses formes dansent en fonctionde la voix des visiteurs captée par un micro. Elles changent donc tout le temps. Cette œuvre d'art appelle l'émotion, la concentration et l'apaisement comme si l'on était hypnotisé au-delà de la vérité. J'y vois des bras qui veulent m'attirer dans un trou sans fin.

From Russia With Fun, Tetris géant inventé par Damien Aspe : gros délire à l'ENSIIE

Voici la photographie d'une oeuvre de Damien Aspe se nommant From Russia with fun qui représente un Tétris géant en hommage au créateur du Tétris : Alekseï Pajitnov. Le Tétris est un jeu d'assemblage de formes cubiques créé en 1984 et diffusé en 1987 en Occident.

Cette oeuvre arrive toujours en pièces détachées et sans mode d'emploi, ce qui fait qu'à chaque exposition, elle n'est jamais la même. J'ai été étonné par sa taille (l'oeuvre fait quand même 2 mètres et quelques !) et j'ai trouvé ça très original. Elle donne à réfléchir sur la raison pour laquelle il a créé cette oeuvre et de quelle manière.

avr. 22

Tous à Verdun !

Les mardi 16 et jeudi 18 avril dernier, tous les élèves de troisième du collège Galilée sont allés dans la ville de Verdun, une ville de Lorraine. Les professeurs qui les ont accompagnés sont M. Planchais, M. Montin, Mme Patry, M. Varas, M. Chafiai et Mme Debas.

Photo © M. Planchais : Les élèves devant le Mémorial

Les élèves ont appris que la bataille de Verdun s'était soldée par une défaite de la France puis que les Français avaient organisé une stratégie pour récupérer leur territoire. Ils ont d'abord cru que ça allait durer au moins deux mois mais finalement, ça a duré moins de temps qu'ils ne l'avaient cru au départ.

Photo© M. Planchais : Le cimetière des soldats morts lors de cette bataille près de l'ossuaire de Douaumont
Les élèves ont pu visiter l'ossuaire de Douaumont. Ils se sont rendus compte que ce bâtiment avait la forme d'une épée et que sa tour avait la forme d'un obus en mémoire des 26.000.000 obus tirés pendant la bataille.
Photo © M. Planchais : L'ossuaire de Douaumont où reposent les 130 000 soldats inconnus morts lors de la bataille de Verdun
fév. 25

Noir, blanc et vignettage

J'ai pris cette photo en contreplongée (je me suis allongée et j'ai visé le plafond) pour donner une sensation de profondeur.

Le vignettage (qui consiste à obscurcir les coins d'une image) est très simple à réaliser avec l'outil Pixlr mais il faut savoir le doser. Voyez ci-dessous la même photo qui est travaillée de manière à ce que la personne qui la regarde soit attirée par le centre de la photo.

Règle des tiers dans le couloir du collège

Avec l'atelier photo, j'ai travaillé sur la règle des tiers* en prenant en photo le couloir du collège. Je l'ai alors modifiée sur le site pixlr.

Voici la photo avant : 

Et la photo après :                                                                                     

J'ai été dans "filtre" puis dans "carte de chaleur" pour donner un effet coloré à mon image. Ici, la règle des tiers est respectée : deux lignes verticales passent par la borne incendie et la porte la plus à droite.

* La règle des tiers a été définie à l’origine par les architectes romains afin de représenter les espaces de façon très agréables et esthétiques pour l’œil humain. Elle consiste à placer des éléments dans un quadrillage de trois ligne et trois colonne équitables.
Rivertree thirds md
Moondigger, animated image based on Image:Rivertree_1_md.jpg, demonstrating the rule of thirds

Couloir du collège Galilée en vision nocturne (comme dans Call of duty !!!!)

Tout d'abord, cette photo a été bien évidemment traité via un site de retouche photo se nommant "Pixlr". Ce site est entièrement gratuit et sans inscription . Il est à peu près similaire à "GIMP" (GIMP étant un logiciel de traitement de photo). Ensuite, avec Pixlr, j'ai pu traiter cette photo qui illustrele hall du collège Galilée. J'ai utilisé la technique du vignettage puis la fameuse "night vision" (signifiant "vision nocturne" en français).

Pour vous montrer l'évolution de cette photographie, vous pouvez observer les photos ci-dessous :

                                                                                                                        AVANT :

                                                                                                                     APRÈS :

De plus, cette image, respecte la règle des tiers qui consiste à séparer une photographie en 3 bandes de même taille en longueur et en largeur de façon à former 4 points forts comme le montre cette photo :                                                

                                                  

Voici le lien du site qui m'a permis de faire ce montage :

http://pixlr.com/

MERCI BEAUCOUP D'AVOIR LU MON ARTICLE ET A BIENTÔT !!!!

L'entrée de l'enfer

Ici, j'ai travaillé sur cette photo en appliquant la règle des tiers comme vous le voyez ci-dessus. La règle des tiers s'applique en plaçant les éléments-clef de l'image sur les lignes qui séparent les tiers verticaux et horizontaux.

Cette photo, je l'ai modifiée en allant sur le site PIXLR qui permet de modifier une image ou une photo. Tout d'abord, je suis allé dans "contraste/luminosité" puis j'ai changé la couleur en en déplaçant le curseur de la barre de graduation dans "carte de chaleur" qui se trouve dans le menu "filtre". J'ai donc augmenté la chaleur ou bien je l'ai atténuée.

- page 1 de 6