Deuxième journée au Muséum national de Namibie et dernier journée de mon voyage. Nous sommes le jeudi 08 octobre.



La façade du National Museum of Namibia.


On aperçoit l’entrée du Museum à gauche.


De l’autre côté de l’avenue, l’Alte Feste.

Pour plus d’informations :

http://www.namibia-1on1.com/a-central/alte-feste.html

Ce matin, Lebo range dans des sacs le contenu des flottations. Elle les analysera à son retour à Paris.

Lebo se débarrasse de cette fine poussière qui nous manque déjà …


Voici le résidu de flottation qu’elle a pu récupérer.



Comme toujours, une identification stricte de l’échantillon. Lebo a de bien jolies mains.

Le contenu de chaque sachet sera examiné à la loupe binoculaire à Paris. Lebo pourra ainsi isoler chaque graine et déterminer l’espèce.

Elle sera alors en mesure d’indiquer le cortège d’espèces qui occupaient l’habitat près de la grotte. Et à partir de là, en appliquant le principe d’actualisme, livrer quelques informations quant aux conditions climatiques. Elle pourra proposer aux autres membres de l’équipe une reconstitution du paléo-environnement de Leopard Cave.

De son côté, Marion recherche des indications sur les squelettes humains de la collection, et elle sélectionne ceux qu’elle va ensuite étudier ici même.

Marion collecte les informations dont elle a besoin dans le registre de Fousy.



Détails du livre consulté par Marion. Chaque ensemble de restes humains est sommairement décrit et positionné en Latitude et Longitude

Certains ne sont pas des sites archéologiques. Ce sont par exemple des squelettes découverts lors de travaux de terrassement.

Marion recherche des squelettes pour lesquels il y a un rapport sur le site, associés à des restes lithiques, avec si possibles quelques détails supplémentaires. Comme des traces suspectes sur les os … 

David a en main le permis pour exporter les échantillons que l’équipe souhaite rapporter en France pour étude au Musée de l’Homme.

Permis d’exportation temporaire pour le matériel archéologique.

Toutes les démarches administratives sont maintenant terminées. Le matériel est, soit bien stocké au Museum namibien, soit prêt à embarquer en avion avec les permis indispensables.

Il ne restera plus qu’à restituer le matériel loué, à savoir le panneau solaire et une des voitures.

 

  

 Cette photo est dans le bureau de Fousy. J’ai envie de la partager avec vous.

Namibian beads.

Olivier Enderlin.