L'écolo'blog des 5°chasles

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - pollution

Fil des billets

18 mars 2011

Pollution nucléaire au JAPON !

" Privés de logements, craignant les effets de la catastrophe nucléaire, de nombreux Japonais quittent les régions affectées par le séisme et le tsunami. Certains quittent même le pays." Le Figaro.

Après le tremblement de terre de magnitude 9 au Japon, le pays a été ravagé par un terrible tsunami emportant tout sur son passage. Comme si cela ne suffisait pas, le monde est menacé par l'explosion de la centrale nucléaire de Fukushima ; en effet , l'un des réacteurs menace d'imploser car les combustibles sont en fusion. Les autorités tentent en vain de refroidir le réacteur avec de l'eau qui boue et s'évapore. Nous ne pouvons qu'espérer que le pays du soleil levant ne subira pas un deuxième Tchernobyl.

 

05 février 2011

La pollution de l'air à Paris

Les niveaux d’émission des polluants, aggravés par les conditions météo, dégradent la qualité de l’air à Paris.

Soit la météo est "favorable" (vent ou pluie qui disperse la pollution)

Soit elle est "défavorable" (beau temps chaud et vent faible) et les concentrations de polluants s’accentuent !



La qualité de l'air à Paris est évaluée par un ballon situé au parc André-Citroën et change de couleur au gré de l'air ambiant.


04 février 2011

Les plantes dépolluantes

Qu'est-ce qu' une plante dépolluante , à quoi sert-elle ?

Les plantes dépolluantes sont des plantes, souvent très banales, qui ont le pouvoir d’absorber les particules nocives contenues dans l’air de nos intérieurs, afin de l'en débarrasser. Elles agissent en quelque sorte comme des filtres, en avalant un air malsain et en recrachant un air propre.


La pollution intérieure d’une maison

Même bien entretenue, chaque maison a sa dose de polluants. Le simple parfum que vous vaporisez sur vous le matin est un polluant de l’atmosphère de votre intérieur. La plupart des substances toxiques sont contenues dans les produits ménagers, mais aussi dans les colles utilisées pour les papiers peints ou dans les peintures, et elles sont très irritantes, même si elles n’en ont pas l’air. Les plantes dépolluantes, en respirant, vont absorber toutes ces particules nocives qui sont en constante suspension dans l’air, pour les évacuer ensuite par les racines. Les micro-organismes se trouvant dans le terreau vont alors détruire ces polluants.


Quelques plantes courantes dépolluantes

Parmi les plus répandues dans nos maisons, le spathiphyllum est une plante dépolluante. Plante très touffue, aux grandes feuilles vertes bien luisantes, elle produit de hautes fleurs blanches, et s’apparente aux arums que l’on trouve dans les jardins. Elle a le pouvoir d’absorber bon nombre de solvants très toxiques présents dans la cigarette, les colles et les peintures utilisées pour la décoration. Le ficus, cet arbre que pratiquement tout le monde possède, a les mêmes propriétés sur les substances toxiques.

Ces deux plantes ne sont qu’un petit exemple de toutes les plantes capables de détoxifier un intérieur. Pour plus d’informations, je vous conseille de vous rendre sur le site wikipedia, où vous pourrez savoir si les plantes que vous possédez ont des vertus dépolluantes ou non.

 

Le spathiphyllum                                                                Le ficus  

28 janvier 2011

La pollution des eaux au Ghana

                                    Le Ghana : poubelle pour les "e-déchets"

Le Ghana est devenu ces dernières années l’une des principales terres d’accueil des déchets électroniques en provenance d’Europe et des États-Unis. Des milliers d’ordinateurs hors-d’usage y sont désossés et brûlés en plein air par des adolescents, dans des décharges situées près de fleuves.



Devenir de nos déchets électroniques au Ghana
envoyé par Neovegeta. - L'info video en direct.

Une catastrophe sanitaire et environnementale

Les enfants d’Agbogbloshie market sont exposés à des substances et des matériaux particulièrement dangereux pour leur santé, que Greenpeace a analysés dans un rapport publié en 2008 :
- le plomb : Il peut endommager les systèmes nerveux, sanguins et reproductifs ;
- le mercure : Il peut abîmer le système nerveux et le cerveau, surtout chez les jeunes enfants ;
- le cadmium : Ce produit toxique est dangereux pour les reins et les os ;
- le PVC : lorsqu’il est brûlé, ce plastique utilisé pour isoler les fils électriques émet substances chimiques cancérigènes et pouvant entraîner des problèmes d’ordre respiratoire, cardiovasculaire ou dermatologique.


Les substances toxiques libérées lors des incinérations contaminent également le canal et le sol de la décharge, sur lequel vaches et moutons viennent paître, au milieu des carcasses d’ordinateurs.

                                                                                                                          © Nyaba Ouedraogo

 

article réalisé à partir du site Géo.fr