Caractéristiques des nouveaux programmes - Suite conférence du 23/3/17 organisée par la FCPE

Quelques éléments de compréhension des caractéristiques des programmes de 2016.

LOGIQUE  CURRICULAIRE, LOGIQUE SPIRALAIRE ,

TRANSVERSALITE, INTERDISCIPLINARITE, CONTINUITE

Quand on parle de curriculum en France, le terme évoque le C.V. la recherche d'emploi. Rien à voir donc avec l'école. Dans de nombreux pays, le curriculum est un concept familier aux décideurs et acteurs de l'éducation. En France, on continue à utiliser le mot "programme" mais avec une définition plus large.

Avant la refondation de l'école (loi du 8 juillet 2013), la focalisation se portait sur les contenus et il était fort peu question des apprentissages des élèves. La logique curriculaire doit permettre de s'intéresser davantage à  ce que les élèves apprennent, à la façon dont ils construisent leur parcours.

Pour définir cette logique curriculaire, il est nécessaire de parler de faisceau de parcours, de trajets:

  1. le premier trajet, c'est le cursus, le trajet défini par l'institution qui correspond à une certaine temporalité, celle du cycle, puis de cycle en cycle et à celle de la scolarité obligatoire.C'est le contenu des programmes en cohérence avec le socle commun de connaissances, de compétences et de culture. Programme complété par des ressources pédagogiques multiples à disposition des enseignants indispensables pour la mise en oeuvre concrète des programmes dans la classe. Programme complété par des repères de progressivité. C'est le guide de travail des enseignants.
  2. le deuxième trajet, c'est celui qui est construit par l'enseignant. Le programme doit être mis en action par l'enseignant dans la classe avec les élèves. Le rapport de l'enseignant avec le guide n'est pas passif: Nécessité pour l'enseignant de planifier son travail, c'est à dire de réfléchir à la programmation des apprentissages dans un travail collaboratif dans des échelles de temps différentes (semaine, période plus longue, cycle...). Le travail en équipe s'avère donc incontournable pour introduire de la continuité dans les apprentissages. L'organisation des apprentissages doit permettre la fréquentation d'une même notion par les élèves plusieurs fois dans le cycle et de cycle en cycle avec des degrés d'approfondissement adaptés (c'est la logique spiralaire).  Les enseignants ont également à réfléchir aux modalités d'apprentissage (transversalité, interdisciplinarité, projets...), à leur validation ou évaluation (les modalités d'évaluation doivent conforter le parcours au plus près des besoins réels de chacun). L'interdisciplinarité est une question essentielle dans la réflexion contemporaine de l'utilité des savoirs scolaires. La compréhension du monde, dans lequel ils vivent, par les élèves, s'accommode mal d'une appréhension par des disciplines cloisonnées. Le développement de l'interdisciplinarité est lié à la question du sens que les élèves donnent aux savoirs scolaires.
  3. le dernier trajet, c'est celui réalisé par l'élève, sa progression, sa façon de construire son parcours.

Pour résumer, la logique curriculaire combine:

  1.  un cursus en cohérence (programme / socle) qui prend appui sur une progressivité des apprentissages.

  2. un curriculum en construction qui prend appui sur une programmation des apprentissages.

  3. un parcours en continuité qui prend appui sur la progression de l'élève

Évaluer ce billet

0/10

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0