blog de l'éco-école des Bosquets d'Epiais-Rhus

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le parlement des enfants

La classe de cycle 3 a été choisie pour représenter la circonscription de Pontoise dans le projet "Parlement des enfants".

Ce projet ambitieux correspond tout à fait à notre philosophie, donner du sens à nos apprentissages.

Le thème cette année est évidemment le climat.

Nous essayons de comprendre le mécanisme des ces lois afin de bien préparer notre texte.
Plusieurs groupes ont les idées suivantes : l'abandon des énergies fossiles dans les transport, l'abandon des pesticides dans l'agriculture, le recul face à l'utilisation des sac plastiques
Voici quelques exemples de travaux d'autres écoles les années précédentes :
2005.pdf  -  2006.pdf  -  2008.pdf  -  2012.pdf  -  2013.pdf2014.pdf

Sept enfants ont posé leur candidature pour être "député junior" et représenter la classe, l'école pour ce 21ème Parlement des Enfants.

Les idées qui ont émergé sont les suivantes :
- Transport : inciter à choisir des véhicules à énergie non fossile - inciter à se déplacer à vélo pour aller travailler. Certes des aides existent mais ne vont pas assez loin. Pour le vélo par exemple, seules les entreprises qui le veulent rembourseront les frais à hauteur de 200 € maximum...
- agriculture/alimentation : permettre aux cantines scolaires de donner à des associations caritatives la nourriture non consommée (là aussi, la législation avancé mais pas suffisamment) . - obligation de signaler le taux de pesticides contenu dans tous les aliments par des étiquettes de couleur (comme sur les appareils d'électroménager, sur l'énergie consommée par ces appareils). Chaque aliment entrant dans une fourchette de couleur du vert (bio) au rouge en passant par plusieurs couleurs vertes et orangées. Cette étiquetage permettrait de choisir les légumes, les fruits, tout aliment suivant son lieu d'origine, son prix et son taux de pesticide. - Loi visant à réduire la consommation de viande dans les restaurations scolaires à 2 fois maximum par semaine afin de répercuter le prix économisé sur la qualité des produits.
 M. Houillon, député de notre circonscription sera à l'école lundi 15 février afin de nous expliquer son travail de parlementaire.
Plusieurs adultes, parents d'élèves ont proposé leur service pour aider à la réalisation de cette proposition de loi sur le climat...

Où en sommes-nous dans notre travail ?

Lundi 8 février, c'est Enora et son projet d'étiquetage qui a été élue "Députée Junior".

Son projet a depuis été travaillé avec tous les enfants de la classe, voici une ébauche proposition-de-loi.pdf proposition-de-loi.docx

15 février 2016 :

M. Houillon, député de notre circonscription est venu dans notre classe. Nous lui avons posé de nombreuses questions (préparées en classe) et nous lui avons présenté notre projet. M. Houillon s'est montré très intéressé par notre projet. Nous lui avons chanté deux chansons. Un journaliste a suivi cette belle après midi, son appareil photo à la main.

   

Voici le lien vers le Parlement des Enfants et le projet déposé à Mme l'Inspectrice et qui a reçu toute son attention :

Dans le cadre de notre projet éco-citoyen nous travaillons cette année sur le thème éco-école du "climat".
Notre comité de suivi éco-école s'est réuni le vendredi 11 septembre dernier et à décidé des actions que nous mènerons tout au long de l'année scolaire, notamment des actions autour du climat; lutte contre la pollution et le réchauffement climatique, déforestations, impact au quotidien de notre alimentation, de l'énergie que nous dépensons, des déplacements que nous effectuons... avec pour premier objectif de sensibiliser, de préparer notre communauté éducative à l'importance de la conférence sur le climat du mois de décembre 2015. 

Les dix enfants délégués, les trois parents d'élèves, la représentante de la municipalité et les quatre enseignants qui se sont réunis à cette occasion, ont trouvé judicieux de choisir le thème de l'année en fonction de cet événement mondial afin d'avoir comme double objectif de sensibiliser à ce thème les enfants et par conséquent les parents, la famille, les proches ainsi que la volonté d'avoir un impact sur les décisions importantes qui auront lieu durant cette période.

Nous mettons en place depuis trois années, une méthode qui consiste à expliquer aux enfants la capacité qu'ils ont à changer ce qui les entoure ce qui les préoccupe, à leur expliquer leur potentiel de "bâtisseur du possible", leur donner confiance en eux "parce qu'il n'y a pas d'âge pour changer le monde".
Plusieurs projets ont vu le jour au cours de ces deux dernières années, à chaque fois menés par un groupe d'élèves avec une étude objective des besoins rencontrés, l'élaboration d'une démarche chronologique et des actions concrètes (identifier - imaginer - réaliser- partager).
- Un cabanon pour ranger le matériel de récréation a été financé,
- Une bibliothèque dans l'école de nos correspondants sénégalais a été crée,
- La création d'un potager vertical en classe,
- Le financement de fournitures scolaires pour le Sénégal a été mis en place par une ancienne élève, collégienne avec la complicité des CM2,
- ... d'autres projets sont en cours.
Nous préparons cette année une nouvelle comédie musicale dont le thème est justement la capacité que nous avons tous à changer le monde qui nous entoure. Une comédie co-écrite avec mes élèves avec des improvisations vocales et théâtrales et avec la participation et la volonté de s'engager pour la planète du public que nous aurons lors de nos représentations.

Dans le cadre de toutes nos actions, dans un esprit de travail de groupe et d'échanges et dans la continuité de ce que nous mettons en place depuis près de dix années maintenant, nous souhaitons poser notre candidature pour le parlement des enfants afin de préparer un texte qui pourrait être voté en assemblée et soit l'aboutissement d'un travail d'une éco-école représentée par sa classe du cycle 3.


En espérant retenir toute votre attention avec notre projet, veuillez recevoir madame l'Inspectrice, l’expression de nos sentiments dévoués.

Publié le 08 décembre 2015 par Philippe Viard (Ecole des Bosquets, Epiais-Rhus (95))