Préparation du bac français pour les ES de Villaroy

Ce blog concerne les deux classes de première ES du Lycée de Villaroy. Il a pour but de faciliter les échanges et d'aborder la préparation des EAF de façon solidaire. Le blog sera le lieu des retours sur les lectures analytiques, sur les lectures cursives ainsi que de façon générale sur les séquences pour une plus grande aisance le jour de l 'oral. Les élèves sont invités à partager leurs fiches de révisions, leurs réflexions et trouvailles diverses. Dans l'espoir que tous nous trouverons un plaisir et un bénéfice à l'utilisation de ce blog...

Séquence 2 : l'humour pour argumenter

Fil des billets

Lecture analytique 2 - séquence 2 - La Bruyère

25avril

J'avais déjà posté ce document mais au cas où ...

Lecture analytique 3 - séquence 2 - Rostand

25avril

Bonjour à tous,

Merci à Maxime B. d'avoir souligné l'absence du document que je vous place en pièce jointe. N'hésitez surtout pas à poser des questions. Bonne journée !

Questions envisageables pour l'exposé - séquence 2

22avril

Voici des propositions de questions pour les textes que nous avons étudiés :

1- Voltaire, Micromégas :

  • Que veut précisément dénoncer Voltaire dans cet extrait ?
  • A quoi tient l'efficacité de la dénonciation ?
  • En quoi ce passage est-il un apologue ?
  • Etudiez ce qui fait l'intérêt d'avoir choisi la forme du dialogue pour délivrer une pensée critique.
  • Qu'est-ce qui rend ce passage à la fois humoristique et critique ?

2- La Bruyère, Giton et Phédon:

  • A quel registre La Bruyère a-t-il recours ? Justifiez son intérêt.
  • Qu'apporte la structure en dyptique à la dénonciation ?
  • Quelles sont les cibles et critiques précises que fait ici La Bruyère ?

3- Jean Rostand, Pensées d'un biologiste :

  • En quoi ce texte est-il un essai ?
  • Qu'est-ce qui fait la force argumentative de ce texte ?
  • Quels sont les procédés humoritiques utilisés et quels sont leurs effets sur le lecteur ?

4 - Raymond Queneau, "Si tu t'imagines" :

  • La poésie est-elle ici au service d'une thèse ?
  • Comment le poète aborde-t-il le thème de la mort ?
  • Comment ce poème joue-t-il avec le langage ?

5- Ronsard, "Quand vous serez bien vieille" :

  • En quoi l'expression du lyrisme est-elle au service des idées du poète ?
  • Quel est l'enjeu de ce poème ?
  • Quelle est la portée argumentative de ce poème ?
  • De qui Ronsard fait-il l'éloge ?

 

Non aux jeunes de Desproges

21avril

Voici le lien Youtube pour écouter Desproges dire son texte :

http://www.youtube.com/watch?v=fvVG0zFP0II

Je vous rappelle que nous avions abordé ce texte en début de séquence pour réfléchir au choix du rire pour aborder les sujets les plus sérieux, pour rompre les tabous, faire passer des idées polémiques.

Cette réflexion est d'actualité cette année... pensez à Stéphane Guillon...

La question qui a notamment fait débat est la suivante : la caricature avec les mots peut-elle être mise sur le même plan que la caricature en dessin ... ?

Je vous laisse réfléchir...

Un petit lien qui devrait vous plaire : http://www.youtube.com/watch?v=4Af_ygcMUC8

 

Documents pour la séquence sur l'argumentation

21avril

Bonjour à tous !

Voici les documents pour la séquence 2. Vous en aviez déjà certains je crois. Bonne journée !

Du laid tétin

8février

Pour la culture, lecture obligatoire :

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/actions-france_830/livre-ecrit_1036/collection-textes_5281/florilege-poesie-francaise_5282/les-auteurs-a-z_5659/clement-marot_5703/du-beau-tetin_16234.html

Postez vos questions, vos réponses et vos libres commentaires ! Quel poème avez-vous préféré : le beau ou le laid tétin ? et pourquoi ?

Deux contes : Les Fées et Peau d'Âne de Perrault

31janvier

Voici en pièce jointe les deux contes de Perrault. Il s'agit pour vous de comparer le conte de fées et le conte philosophique. Postez vos interprétations ! Bonne lecture !

 

P.S. : J'ajoute un lien vers le site de la BNF qui propose une exposition virtuelle sur le genre du conte : http://expositions.bnf.fr/contes/index.htm

Si tu t'imagines ... en chanson

31janvier

Voici un lien pour écouter l'interprétation que Juliette Gréco a faite du poème de Queneau :

http://www.youtube.com/watch?v=3PdwfO6LotY

Qu'en pensez-vous ? Cette interprétation vous semble-t-elle fidèle au poème ? Justifiez vos réponses !

Lecture analytique n°1

27novembre

Le texte pour entrainement.

Lecture analytique n°2 à préparer pour jeudi 3 décembre

27novembre

Vous composerez un acrostiche à partir des noms de "Giton et Phédon" dans le but d'éclairer les textes. Vous pouvez le faire sur feuille (à rendre dans ce cas lundi 1er décembre ) mais sur le blog ce serait préférable. A partir de vos propositions, nous mènerons une séance d'oral qui aura pour but de construire la lecture analytique sous la forme d'un débat.

Exemple :

Générosité ? il ne connaît pas !
Imprudent ..

L'exemple ci-dessus n'est pas pensé en fonction du texte ! Je ne voudrais pas orienter votre lecture.

 

Un exemple de parabole

27novembre

La Parabole de l'enfant prodigue

 

  [Jésus] leur dit encore : " Un homme avait deux fils, dont le plus jeune dit à son père : "Mon père, donne-moi la part du bien qui me doit échoir." Ainsi, le père leur partagea son bien. Et peu de temps après, ce plus jeune fils ayant tout amassé, s'en alla dehors dans un pays éloigné, et il y dissipa son bien en vivant dans la débauche. Après qu'il eut tout dépensé, il survint une grande famine en ce pays-là ; et il commença à être dans l'indigence. Alors il s'en alla, et se mit au service d'un des habitants de ce pays-là, qui l'envoya dans ses possessions pour paître les pourceaux. Et il eût bien voulu se rassasier des carouges que les pourceaux mangeaient ; mais personne ne lui en donnait. Etant donc rentré en lui-même, il dit : Combien ya-t-il de gens aux gages de mon père, qui ont du pain en abondance ; et moi je meurs de faim ! Je me lèverai, et m'en irai vers mon père, et je lui dirai : Mon père, j'ai péché contre le ciel et contre toi, et je ne suis plus digne d'être appelé ton fils ; traite-moi comme l'un de tes domestiques. Il partit donc, et vint vers son père. Et comme il était encore loin, son père le vit, et fut touché de compassion ; et courant à lui, il se jeta à son cou et le baisa. Et son fils lui dit : "Mon père, j'ai péché contre le ciel et contre toi, et je ne suis plus digne d'être appelé ton fils". Mais le père dit à ses serviteurs : "Apportez la plus belle robe et l'en revêtez ; et mettez-lui un anneau au doigt et des souliers aux pieds ; et amenez un veau gras et le tuez ; mangeons et réjouissons-nous ; parce que mon fils que voici était mort, et il est revenu à la vie ; il était perdu, mais il est retrouvé.
Et ils commencèrent à se réjouir. Cependant son fils aîné, qui était à la campagne revint ; et comme il approchait de la maison, il entendit les chants et les danses. Et il appela un des serviteurs, à qui il demanda ce que c'était. Et le serviteur lui dit : "Ton frère est de retour et ton père a tué un veau gras, parce qu'il l'a recouvré en bonne santé". Mais il se mit en colère, et ne voulut point entrer. Son père donc sortit, et le pria d'entrer. Mais il répondit à son père : "Voici, il y a tant d'années que je te sers, sans avoir jamais contrevenu à ton commandement, et tu ne m'as jamais donné un chevreau pour me réjouir avec mes amis. Mais quand ton fils que voici, qui a mangé tout son bien avec des femmes débauchées, est revenu, tu as fait tuer un veau gras pour lui". Et son père lui dit : "Mon fils, tu es toujours avec moi, et tout ce que j'ai est à toi. Mais il fallait bien faire un festin et se réjouir, parce que ton frère que voilà, était mort, et il est revenu à la vie ; il était perdu , et il est retrouvé."

Évangile selon Saint-Luc, 15