22 janvier 2012

Le projet SPIM : présentation générale

Présentation générale

Bonjour, nous sommes la classe de 6ème C du collège Henri Barbusse. Nous allons vous présenter notre projet à la Maison des Arts de Bagneux avec M. Fred Sapey-Triomphe intitulé «SPIM ». Nous avons été accompagnés par Mme Melet, notre professeur principal, et Mme Pibaume, notre professeur documentaliste.

Le choix du yéti

M. Fred Sapey Triomphe a choisi le yéti parce que des scientifiques ont envoyé un robot sur la planète Mars et il a décidé que de l’autre côte de la planète il y aurai un yéti, qui y résiderait.

L’organisation

Nous avons été séparés en deux groupes, un groupe qui travaillait sur le récit avec notre professeur principal et notre professeur de documentaliste et l’autre sur les décors avec Fred sapey Triomphe, en alternance. A partir de notre scénario, nous avons fait de magnifiques décors et, pour les dernières séances, nous avons choisi six personnes qui ont participé chacune son tour au tournage du film.

Lanciné, Ikram, Fahami

Nous sommes partis à la maison des arts le jeudi 20 Octobre, les jeudis 3, 10 et 17 Novembre 10h15 à 12h10. Cette visite consistait à nous faire découvrir les créations qui peuvent émaner de l’intellect d’un artiste, une façon de développer les œuvres qu’on appelle concept.

Le premier jour, nous avons visité la Maison des Arts, il y avait des œuvres très originales.

Nous avons rencontré Monsieur Fred Sapey Triomphe, le réalisateur du projet SPIM STUDIO, qui nous a expliqué ce que nous allions réaliser durant les prochaines rencontres.

Le deuxième jour, nous avons utilisé le concept imaginé par Fred Sapey Triomphe, une histoire pour poursuivre les aventures du Yéti.

Nous avons élaboré le thème, choisi les accessoires et les matériaux pour fabriquer les objets pour la mise en scène de cette nouvelle histoire.

Le troisième jour, nous avons donné forme à nos idées et peint les objets qui allaient enfin vous raconter notre histoire formidable.

Le dernier jour, nous avons tourné le film, qui a duré 3 minutes puis nous sommes rentrés.

Zinédine et Ilhan

Le Projet SPIM : l'élaboration du scénario

Fred Sapey Triomphe a proposé à notre classe d’inventer un scénario pour faire un film de trois minutes. Nous devions écrire un scénario chacun pour ensuite choisir en classe entière :un lieu , un personnage qui rencontre le yéti, un objet et les caractéristiques du yéti. Après avoir voté, nous avons choisi : une pizzeria, un bébé, une brique de jus et le yéti qui cherche un ami. Mais nous avons abandonné la brique de jus et le bébé .

Puis, en petits groupes, nous devions préciser le scénario grâce aux éléments proposés par la classe. Nous avons fait beaucoup de propositions, mais au final nous en avons retenu deux .

Quelques jours plus tard , nous avons reçu un courriel de Fred Sapey Triomphe qui disait que nos scenari étaient très bien mais trop longs pour trois minutes, alors il les a raccourcis et nous avons choisi l’un des deux .

Le dernier jour, nous avons tourné le scénario suivant : « Le yéti arrive en catastrophe dans la pizzeria, il voit l’ampleur des dégâts, essaye de réparer le trou dans le toit. Ensuite, il remet de l’ordre s’assoit, trouve une pizza et la mange. Après avoir mangé, il essaye de dormir mais n’y arrive pas, alors il emporte le reste de la pizza et s’en va. »

Pauline, Tsilavo

Le Projet SPIM : l'élaboration des décors

Il y a une soucoupe, une table, une chaise, une pizza, une horloge, un micro-onde, un trou dans le mur et la soucoupe. 

Comme couleurs, il y a du noir, du jaune, du blanc, du gris, du vert et du marron.

On a commencé à dessiner une pizzéria, une pizza, un menu, le mur, l'horloge, un micro-onde …

On a fait le décor grâce à Fred Sapey Triomphe et on l'a fait avec lui .

Et c'est le groupe 1 qui a commencé et le groupe 2 qui a continué mais au début le groupe 2 faisait le scénario. Et puis, on a alterné les groupes.

Pour faire le décor, on a utilisé des objets techniques : du carton, des cutters, des pistolets à colle, des pinceaux, de la peinture à l'eau.

C'était génial, on s'est beaucoup amusés pendant les séances, c'était super : on était heureux de faire ce projet ensemble .

Lindsay, Nicolas, Yasmine

Le Projet SPIM : le tournage

La classe de 6C est partie à la Maison des Arts pour faire une histoire sur un yeti orange qui vit sur Mars.C'était les 03, 10 et17 Novembre. La classe a préparé un tournage dans lequel il y avait des accessoiristes, des acteurs et un cameraman.

M. Fred Sapey Triomphe a expliqué le travail des acteurs, pendant que les accessoiristes plaçaient la table,la chaise, la soucoupe et les débris de mur, ils aidaient aussi l'acteur à enfiler son costume. Les acteurs se sont mis en place et on a commencé à tourner, en suivant les indications de Fred Sapey Triomphe qui était le caméraman. Le tournage fini, nous sommes rentrés au collège.

Ilhan et Zinédine

Le Projet SPIM : les oeuvres de Fred Sapey Triomphe I

La Maman Yéti

C’est une grosse boule de poils orange qui clignote, sur un fond bleu. Elle a des yeux noirs, tout ronds, fabriqués en mousse synthétique. Elle fait un peu près 3 mètres de hauteur. On dirait qu’elle est dans une discothèque en train de danser. Elle n’a pas d’articulation, pas bouche, pas de cou, pas d'oreilles ni de nez. Comme elle n’a pas de doigts, on dirait qu’elle a des moufles. On dirait un gros doudou orange. Sur le fond, il y a des lumières bleues qui clignotent. De loin, on dirait qu’elle est dure mais de près, elle est toute molle. Elle est faite avec des tissus oranges rassemblés, attachés par du fil noir.

On l’aime parce qu’elle est mignonne et parce qu’elle nous exprime de la joie, on dirait une sculpture intéressante.

Laura, Céline

Le Projet SPIM : les oeuvres de Fred Sapey Triomphe II

                            Le Cosmographicum vu par Anthony

La planète du yéti fonctionne avec un fil de fer et avec des disques.

Il y a une caméra qui filme la planète qui tourne sur elle-même. La caméra est reliée à un ordinateur fabriqué en carton. La planète est coloriée en couleur jaune et orange. Tout est recouvert avec un gros morceau en bois sauf l’ordinateur. Il y a aussi de la lumière qui éclaire la planète du yéti. Le carton est colorié en marron et en blanc.

Le fil de fer est accroché sur la planète du yéti.


Anthony 

                            Le Cosmographicum vu par Marlyatou

L’œuvre qui m’a le plus plu est Cosmographicum .

C’est une représentation du système solaire en pâte à modeler avec des planètes rouges, jaunes, oranges et une petite caméra. Les images que la caméra filme sont retransmises sur un petit écran et en voyant cela, on a l’impression que ce sont des images qui viennent réellement de l’espace. Elle me plaît beaucoup car c’est l’œuvre la plus réaliste

Marlyatou

Le Projet SPIM : les scenarios qui n'ont pas été retenus I

                                             L’histoire du Yéti

C’est l’histoire d’un Yéti qui est dans sa soucoupe dans l’espace et tout d’un coup il n’y a plus d’essence dans sa soucoupe. Alors le Yéti tombe et il crie : « Hhhhaaaaa! » Il tombe dans un parc où il y a plein de jeux.

Le Yéti voit un trampoline et il croit que c’est sa soucoupe. Alors il monte dessus, il saute sans le faire exprès et il tombe sur sa tête, il se lève et dit «Aïe ! » et il saute encore une fois. Cette fois-ci, il a sauté loin et il arrive dans l’espace, il voit sa soucoupe et il va la chercher, puis il rentre chez lui.

Cheyma

Le Projet SPIM : les scenarios qui n'ont pas été retenus II

                              Le Yéti et la balle de Ping Pong

C’est l’histoire d’un Yéti qui a fait une mauvaise manoeuvre avec son vaisseau.Il touche à un bouton sans faire attention et le bouton se met à clignoter. Le Yéti saute de son vaisseau, puis atterrit dans une salle. Cette salle est la salle du tournoi mondial de ping pong. Il atterrit en plein match. Quand soudain le joueur se met en place pour frapper un smatch, le Yéti se le prend en pleine tête. Le joueur se met à crier parce qu’il a vu le Yéti. La foule commence à partir en criant et en se bousculant. Alors le Yéti commence à jouer avec la balle, la balle rebondit sur sa tête. Le Yéti énervé écrase la balle de toutes ses forces.

Aurélien

Le Projet SPIM : les scenarios qui n'ont pas été retenus III

                                           Le Yéti et le réveil

C’est un yéti en forêt qui visite les planètes. Il veut de la compagnie. Alors, le yéti va sur la planète Terre, puis il rencontre un réveil dans une forêt en atterrissant. Le yéti raconte son histoire au réveil pour les planètes. Puis le réveil sonne, gigote , et le yéti et le réveil se cognent leurs têtes entre eux et ils s'endorment.

Dany

Le Projet SPIM : les scenarios qui n'ont pas été retenus IV

                                          Le yéti orange

Il était une fois un petit garçon qui s’appelait GEORGES. Un jour, GEORGES jouait au foot dans son jardin quand un yéti débarqua et traumatisa GEORGES. GEORGES transpira beaucoup à cause de la peur. Ensuite, GEORGES cria un grand cri et courut dans son salon.

Le yéti rigolait parce que GEORGES avait laissé son ballon. Le yéti n’ avait pas d’amis à cause de sa méchanceté. Le yéti avait des lasers à la place des yeux et il pouvait transformer tout objet en yéti . Alors, le yéti transforma le ballon de GEORGES en yéti. Le yéti avait enfin trouvé une copine avec qui parler .

Hadia