Christophe Rauck, le directeur du TGP signe la mise en scène des Serment Indiscrets, écrit par l’un de ses auteurs préféré. Cette pièce de Marivaux raconte l’histoire de deux jeunes bourgeois contraints de se marier puisque leurs pères en ont décidé ainsi. Rebelles, ils font le serment de ne pas s’épouser même s’ils éprouvent une attirance évidente l’un pour l’autre. L’amour l’emportera-t-il ? L’honneur sera-t-il plus fort ?

Il était 17h50 quand les comédiens ont allumé les chandeliers sur scène. Une atmosphère chaleureuse régnait dans la salle, comme dans ces salons bourgeois des XVIIIème siècle, de par le lourd ameublement, les chandeliers qui pendaient un peu partout dans la salle et apportaient une sensation de bien-être. En outre, l’autre partie du décor était tout aussi plaisante. Sur les costumes

La mise en scène était un concentré de moderne et d’ancien : le moderne se manifestait par la présence d’une caméra qui n’existait absolument pas à l’époque de Marivaux. Quant à l’ancien, on le découvre grâce aux costumes où les fils de couture apparaissaient encore (c’était un choix du metteur en scène Christophe Rauck de n’avoir que des croquis), et à tous les objets présents sur scène et pouvant se rapporter à cette époque. Le metteur en scène semble apporter une dimension imaginaire au mariage forcé des deux jeunes bourgeois.

Pendant un peu plus de deux heures vous admirerez des comédiens talentueux ayant tous un rôle qui leur colle à la peau : Damis (Jean-François Garel) est surprenant par sa voix grave et son charisme. Quant à Lucile (Cécile Garcia-Fogel), elle est brillante dans son interprétation de jeune bourgeoise révoltée.

Par contre, il est vrai qu’il y avait peu d’intrigue et que les scènes étaient assez longues.

Dans l’ensemble, cette pièce de théâtre est vraiment. Le travail effectué par les comédiens, le metteur en scène, la dramaturge et toutes les autres personnes ayant participé à la création de cette pièce est exceptionnel puisque le rendu l'est également.

Je vous invite à aller voir cette pièce qui vous transportera dans l’univers de Marivaux. Vous apprécierez avec évidence la folie de son metteur en scène Christophe Rauck au Théâtre Gérard Philipe à Saint-Denis (Seine Saint-Denis) jusqu’au 2 décembre (tel : 01.48.13.70.00).