anthologie2011

Catégorie :

La liberté en poésie

Fil des billets

Préface La Liberté en poésie

dans la catégorie La liberté en poésie

          Amis lecteurs, parfois la poésie redonne de l'espoir à des personnes l'ayant perdue c'est pour cela que tous ces poèmes ont été regroupés dans une anthologie sur la Liberté. Ils vont vous donner l'espoir de retrouver une liberté dont vous êtes parfois privés et qui vous manque. Tous ces poèmes regroupés dans cette anthologie ont été écrits par de grands poètes révoltés par la privation des droits et de la liberté.

          Quoi de plus exaltant que la liberté, ce sentiment grisant qui redonne espoir aux plus opprimés d'entre nous. C’est dans cette optique que cette anthologie aux couleurs de la liberté a été créée. De célèbres poètes ont su faire passer ces émotions que tout homme a connu dans sa vie un jour ou l’autre, et ils ont su par la même occasion nous conforter dans l’idée que la liberté est un luxe qui n’est pas inaccessible et au nom de laquelle il faut se battre . Ainsi, des auteurs dont la réputation n’est plus à faire ont nommé leur poème simplement par un mot, un mot qui nous parle à tous : « Liberté » , Paul Eluard, Victor Hugo, Jacques Prévot, Maurice Carême ou encore Jacques Charpentier, outre Atlantique, Ambrose Pierce et Helen Hunt Jackson et enfin, au Mexique, Fayad Jamis ont tous su, chacun à leur façon, nous faire part de leur vision de cette liberté. D’autres encore, sans forcément nous l’annoncer dès le titre ont tenu eux aussi à nous en faire part, tels que Maw Elskamp avec « L'Oiseau », tout un symbole de liberté, et Pablo Neruda avec son fameux « Je rentre chez moi, dans mes rêves » extrait de El Canto General tout un symbole pour les hispano-américains.

           Victor Hugo un jour a dit « La liberté d'aimer n'est pas mois sacrée que la liberté de penser » et c'est ce qu'il va illustrer dans son poème « Liberté » écrit pour exprimer son désaccord avec ceux qui privent les autres de liberté.

          La Liberté d’après Maurice Carême impose une échappée vers l’horizon « partez au loin ». Partir et toujours aller de l’avant vers l’avenir afin d’accomplir tous les désirs « suivez votre rêve ». Le temps passe, ainsi la liberté tend à ne pas s’attarder et à profiter de l’instant sans regretter « la jeunesse est brève ». De plus, le poète souligne l’importance d’être sans attachement « ceux qui n’ont rien » afin que l’homme puisse découvrir pleinement le monde si diversifié qu’il ne connait pas « Il est des chemins Inconnus des hommes […] si aériens ». Maurice Carême souligne dans son poème que le choix de la liberté est entre les mains de l’homme (vers 1). Libre à lui de changer son présent et de s’en échapper.


          Pablo Neruda est un poète contemporain qui a reçu le prix Nobel de la littérature en 1971 pour El Canto General, Le Chant Général en français. Selon Neruda, il faut profiter de chaque instant « Vis maintenant ! » et ne pas « se laisser mourir lentement! ». Ce poème souligne l'importance de changer ses habitudes pour découvrir d'autres horizons « Celui qui ne change jamais de repères […] Il meurt lentement! ». Pablo Neruda insiste donc pour que chacun vive sa vie le plus pleinement possible pour ne pas se priver soi-même.

« Ne te laisse pas mourir lentement !
Ne te prive pas d'être heureux ! 
»

 

Sabrina et Laurène


Por esta libertad

dans la catégorie La liberté en poésie

Por esta libertad de canción bajo la lluvia 
habrá que darlo todo. 
Por esta libertad de estar estrechamente atados 
a la firme y dulce entraña del pueblo, 
habrá que darlo todo. 
Por esta libertad de girasol abierto en el alba de fábricas 
encendidas y escuelas iluminadas, 
y de esta tierra que cruje y niño que despierta, 
habrá que darlo todo. 
No hay alternativa sino la libertad. 
No hay más camino que la libertad. 
No hay otra patria que la libertad. 
No habrá más poema sin la violenta música de la libertad. 
[…] 
Por esta libertad, 
bella como la vida, 
habrá que darlo todo; 
si fuere necesario 
hasta la sombra, 
y nunca será suficiente. 


Fayad Jamis


Freedom

dans la catégorie La liberté en poésie

What freeman knoweth freedom? Never he 
Whose father's father through long lives have reigned 
O'er kingdoms which mere heritage attained. 
Though from his youth to age he roam as free 
As winds, he dreams not freedom's ecstacy. 
But he whose birth was in a nation chained 
For centuries; where every breath was drained 
From breasts of slaves which knew not there could be 
Such thing as freedom,--he beholds the light 
Burst, dazzling; though the glory blind his sight 
He knows the joy. Fools laugh because he reels 
And weilds confusedly his infant will; 
The wise man watching with a heart that feels 
Says: "Cure for freedom's harms is freedom still."
Helen Hunt Jackson

"Je rentre chez moi, dans mes rêves" extrait de El Canto General

dans la catégorie La liberté en poésie

Pablo Neruda

 

Il meurt lentement

Celui qui ne voyage pas,
Celui qui ne lit pas,
Celui qui n’écoute pas de musique,
Celui qui ne sait pas trouver
Grâce à ses yeux.

Il meurt lentement

Celui qui détruit son amour-propre,
Celui qui ne se laisse jamais aider.

Il meurt lentement

Celui qui devient esclave de l'habitude
Refaisant tous les jours les mêmes chemins,
Celui qui ne change jamais de repère,
Ne se risque jamais à changer la couleur
De ses vêtements
Ou qui ne parle jamais à un inconnu

Il meurt lentement

Celui qui évite la passion
Et son tourbillon d'émotions
Celles qui redonnent la lumière dans les yeux
Et réparent les cœurs blessés

Il meurt lentement

Celui qui ne change pas de cap
Lorsqu'il est malheureux
Au travail ou en amour,
Celui qui ne prend pas de risques
Pour réaliser ses rêves,
Celui qui, pas une seule fois dans sa vie,
N'a fui les conseils sensés.

 

Vis maintenant !
Risque-toi aujourd'hui !
Agis tout de suite !

Ne te laisse pas mourir lentement !
Ne te prive pas d'être heureux !

 

Pablo NERUDA
Prix Nobel de Littérature - 1971


Liberté !

dans la catégorie La liberté en poésie

 

Oui, j’ai découpé la cravate

De mon père,

J’ai brûlé la robe écarlate

De ma mère.

J’ai décousu le grand rideau

Du salon,

J’ai rempli de deux litres d’eau

Le violon.

J’ai mis de l’encre rouge dans

L’aquarium,

J’ai passé tous les cure-dents

Au minimum.

J’ai frotté le chien à la crème

Chantilly,

J’ai fait cuire les chrysanthèmes

En bouilli.

J’ai décoré notre loggia

De boudins,

J’ai piétiné les hortensias

Du jardin.

J’ai peinturé tous les portraits.

Et alors ?

Je croyais qu’en France on était

Libre encor !

 

De Jacques CHARPENTREAU


Freedom

dans la catégorie La liberté en poésie

Freedom, as every schoolboy knows,
Once shrieked as Kosciusko fell;
On every wind, indeed, that blows
I hear her yell.

She screams whenever monarchs meet,
And parliaments as well,
To bind the chains about her feet
And toll her knell.

And when the sovereign people cast
The votes they cannot spell,
Upon the pestilential blast
Her clamors swell.

For all to whom the power's given
To sway or to compel,
Among themselves apportion Heaven
And give her Hell

Ambrose Bierce


Liberté

dans la catégorie La liberté en poésie


                            

 

Prenez du soleil
Dans le creux des mains,
Un peu de soleil
Et partez au loin!

Partez dans le vent,
Suivez votre rêve ;
Partez à l'instant,
La jeunesse est brève !

Il est des chemins
Inconnus des hommes,
Il est des chemins
Si aériens !

Ne regrettez pas
Ce que vous quittez.
Regardez, là-bas,
L'horizon briller.

Loin, toujours plus loin,
Partez en chantant !
Le monde appartient
A ceux qui n'ont rien.

Maurice Carême


"MA LIBERTÉ" de Georges Moustaki

dans la catégorie La liberté en poésie


MA LIBERTÉ


Ma liberté
Longtemps je t'ai gardée
Comme une perle rare
Ma liberté
C'est toi qui m'a aidé
A larguer les amarres
On allait n'importe où
On allait jusqu'au bout
Des chemins de fortune
On cueillait en rêvant
Une rose des vents
Sur un rayon de lune

Ma liberté
Devant tes volontés
Mon âme était soumise
Ma liberté
Je t'avais tout donné
Ma dernière chemise
Et combien j'ai souffert
Pour pouvoir satisfaire
Toutes tes exigences
J'ai changé de pays
J'ai perdu mes amis
Pour gagner ta confiance

Ma liberté
Tu as su désarmer
Toutes Mes habitudes
Ma liberté
Toi qui m'a fait aimer
Même la solitude
Toi qui m'as fait sourire
Quand je voyais finir
Une belle aventure
Toi qui m'as protégé
Quand j'allais me cacher
Pour soigner mes blessures

Ma liberté
Pourtant je t'ai quittée
Une nuit de décembre
J'ai déserté
Les chemins écartés
Que nous suivions ensemble
Lorsque sans me méfier
Les pieds et poings liés
Je me suis laissé faire
Et je t'ai trahi pour
Une prison d'amour
Et sa belle geôlière


L’oiseau

dans la catégorie La liberté en poésie

Mais lors voici qu’un oiseau chante,
Dans une pauvre cage en bois,
Mais lors voici qu’un oiseau chante
Sur une ville et tous ses toits,

Et qu’il dit qu’on le voit le monde
Et sur la mer la pluie tomber,
Et des voiles s’en aller rondes,
Sur l’eau si loin qu’on peut aller.

Puis voix dans l’air plus haut montée,
Alors voici que l’oiseau dit
Que tout l’hiver s’en est allé
Et qu’on voit l’herbe qui verdit,

Et sur les chemins la poussière
Déjà, et les bêtes aussi,
Et toits fumant dans la lumière
Que l’on dirait qu’il est midi,

Et puis encore sa voix montée,
Que l’air est d’or et resplendit,
Et puis le bleu du ciel touché
Qu’il est ouvert le paradis.

Max Elskamp, Huit chansons reverdies


La Liberté

dans la catégorie La liberté en poésie

La Liberté,

Ce n'est pas partir, c'est revenir,
Et agir,
Ce n'est pas prendre, c'est comprendre,
Et apprendre,
Ce n'est pas savoir, c'est vouloir,
Et pouvoir,
Ce n'est pas gagner, c'est payer,
Et donner,
Ce n'est pas trahir, c'est réunir,
Et accueillir.

 

La Liberté,

Ce n'est pas s'incliner, c'est refuser,
Et remercier,
Ce pas un cadeau, c'est un flambeau,
Et un fardeau,
Ce n'est pas la faiblesse, c'est la sagesse,
Et la noblesse,
Ce n'est pas un avoir, c'est un devoir,
Et un espoir,
Ce n'est pas discourir, c'est obtenir,
Et maintenir.

 

Ce n'est pas facile,
C'est si fragile,
La Liberté.

 

            Jacques Prévost


- page 1 de 2